Liste des réponses  Affiner la recherche Autre recherche
Réponse n° 1

  Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Caséinerie de l'Union coopérative des caséineries
localisation Poitou-Charentes ; Charente-Maritime ; Surgères
aire d'étude Charente-Maritime
adresse avenue de la Gare
dénomination usine de produits agro-alimentaires
parties non étudiées atelier de fabrication ; entrepôt industriel ; salle des machines ; logement d'ouvriers
éléments remarquables machine de production
époque de construction 1er quart 20e siècle ; 2e quart 20e siècle
année 1914
auteur(s) maître d'oeuvre inconnu
historique L'Union coopérative des caséineries, fondée en 1912, s'installe en 1914 dans cette usine, construite spécialement pour elle à proximité de la gare de Surgères. L'usine est agrandie dans les années 1930. Elle assure la mouture et la vente de la caséine sèche que lui fournissent les laiteries adhérentes (douze à l'origine, une quarantaine dans les années 1970). Des concasseurs, des machines à cylindres et une bluterie permettent de préparer toutes les espèces de moutures : farine, semoule, gruaux fins, moyens ou gros. La production de l'année 1928 est de 1 600 t. Une unité de production de poudre de lait est ajoutée en 1962 ; elle traite 250 000 l de lait par jour en 1963. Cette unité de production a été transférée, et actuellement ne s'effectue plus sur le site que la transformation de la caséine. En raison de leur regroupement, le nombre des laiteries adhérentes est passé à quatre ces dernières années, mais avec une plus forte production. En 1996, 7 300 t de caséine ont été transformées, dont 6 000 produites par les laiteries adhérentes et 1 300 faites à façon pour des tiers. 4 500 t ont été vendues en Italie.
En 1928 : trois moteurs à gaz ou à essence, de 50, 40 et 10 ch, quatre moteurs électriques, deux gazogènes, deux laveurs, six moulins doubles, quatre concasseurs. En 1996 : un broyeur à marteaux Promill pour la mouture très fine, quatre machines à cylindres Cesbron d'Angers (Maine-et-Loire). Une nouvelle chaîne à broyer Forplex est en cours d'installation. Quatre plansichters Socam, un Buhler (Suisse) et un Schneider, Jacquet et Cie. Chaîne d'ensachage automatique installée vers 1994.
140 personnes dans les années 1970, 12 en 1996.
description Site industriel desservi par embranchement ferroviaire. Atelier de fabrication formé de trois corps de bâtiments accolés, à deux étages carrés et élévation à travées, couverts d'un toit en tuile mécanique à pignons découverts pour le corps de bâtiment central. Logement d'ouvriers en rez-de-chaussée à toit en tuile mécanique. Bâtiment de la salle des machine en rez-de-chaussée couvert d'un toit en pavillon à lanterneau en tuile mécanique. Entrepôt en pan de métal et essentage de ciment amiante, avec toit en tôle ondulée.
élévation élévation à travées
étages 2 étages carrés
gros-oeuvre calcaire ; moellon ; enduit ; métal ; pan de métal ; essentage de ciment amiante
couverture (type) toit à longs pans ; pignon couvert ; pignon découvert ; toit en pavillon ; lanterneau
couverture (matériau) tuile mécanique ; tuile creuse ; tôle ondulée
couvrement charpente en bois apparente ; charpente métallique apparente
décor peinture
  Le bureau est décoré d'une frise peinte composée de médaillons représentant des paysages ; y figurent notamment la caséinerie et une laiterie (celle de Coulon dans les Deux-Sèvres ?) appartenant à l'Union des coopératives.
propriété propriété privée
type d'étude patrimoine industriel
rédacteur(s) Pouvreau Pascale
référence IA17000275
  © Inventaire général
enquête 1996
date versement 2000/08/30
date mise à jour 2011/10/17
crédits photo Deneyer, Marc - © Inventaire général, ADAGP
 
Contact service producteur
service producteur Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire
102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30
 
Protection des droits des auteurs de la base Mérimée, des notices et des images :
Aucune exploitation, notamment la diffusion et la reproduction, intégrale ou par extrait, autre que celle prévue à l'article L.122-5 du Code de la propriété intellectuelle, de la base de données, des notices et des images de ce site ne peut être réalisée sans autorisation préalable du ministre chargé de la culture ou, le cas échéant, du titulaire des droits d'auteur s'il est distinct de lui, sous peine de poursuites pour contrefaçon en application de l'article L.335-3 du Code de la propriété intellectuelle.


1

Requête ((IA17000275) :REF )
Relations Synonymes=1 Spécifiques=9 Génériques=0