Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 1
Domaine

dessin

Titre

La Lapidation de saint Etienne

Auteur/exécutant

BOUCHARDON Edme (auteur)

Précision auteur/exécutant

BOUCHARDON : Chaumont, 1698 ; Paris, 1762 ; nationalité : Française

Ecole

France

Lieu création / utilisation

France, Bourgogne, Côte-d'Or, Dijon (lieu d'utilisation)

Période création/exécution

1er quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1720

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

Ce dessin se rattache directement au décor de la façade de l'abbatiale Saint-Etienne de Dijon. A la suite de l'écroulement de la nef en 1671, cet édifice fut en partie reconstruit dans les années suivantes et deux architectes furent sollicités pour le dessin de la façade occidentale. Le Musée des Beaux-Arts de Dijon possède quatre autres projets pour cette façade. Les deux premiers connus sont des élévations datées de 1716 et 1717 (respectivement acquis en 1952 et en 1993 de la collection Ronot) et signées Jean-Baptiste Bouchardon. Ces projets, qui intégraient d'emblée au tympan un haut-relief sculpté sur le thème de la Lapidation de saint Etienne, ne furent pas retenus. C'est à Martin de Noinville, alors collaborateur de Jules Hardouin-Mansart pour le Palais des Etats de Bourgogne, que fut finalement confié le chantier. Le musée conserve également le dessin de ce projet définitif de 1718. L'architecte y respectait le parti du tympan sculpté sur le même sujet, et le haut-relief devait néanmoins être réalisé par Jean-Baptiste Bouchardon. Enfin, un dessin du relief seul, daté de 1719 et signé Edme Bouchardon, fut acquis par le musée en 1968 sur le marché parisien. Les deux dessins de 1718 et 1720 (inv. 1999-5-1 et 2) représentent le chaînon manquant dans la chronologie de la conception de ce décor, et permettent d'établir une suite logique de 1716 à 1720. Ils constituent également trois états successifs du projet de Edme Bouchardon pour le relief lui-même. Ils confirment ainsi l'intervention directe dès 1718 du jeune Edme Bouchardon pour ce projet, qui constitue sa première oeuvre sculptée. Il apparaît en effet que Jean-Baptiste a demandé à son fils de suivre la réalisation du relief. Selon une correspondance de Jean-Baptiste à Bouhier de Lantenay, datée du 31 mai 1720, on apprend que : "C'est luy (Edme) qui a travaillé ce bas-relief sous ma conduite : je luy en ay fait faire son étude comme son chef-d'oeuvre". Si le dessin de 1718 est inédit, celui de 1720 est connu au XIXe siècle : Louis Baudot, collectionneur dijonnais, en a retranscrit la dédicace, mais il est considéré comme perdu, voire détruit depuis 1958 (cf. Ronot, 1958 et Quarré, 1969, op. cit.). Le projet de 1718 reprend, dans un format rectangulaire, les grands lignes de la composition du relief dessiné par Jean-Baptiste dans ses deux premiers projets : le martyre du saint au milieu, encadré de figures de bourreaux. Mise à part l'adaptation du sujet dans la forme semi-circulaire du tympan et la présence d'angelots dans les écoinçons, le dessin de 1719 reste proche dans la composition générale du précédent. La technique de la pierre noire sur papier bleu utilisée dans les deux cas, est également caractéristique des dessins du début de la carrière de l'artiste, qui préférera la sanguine par la suite. Dans la composition définitive de 1720, le sculpteur a apporté des modifications importantes qui introduisent une dynamique nouvelle : le saint toujours à genoux et implorant est dans une position inversée et surtout le nombre de bourreaux est plus important. La scène paraît moins vide et a plus d'unité. Ce dessin, qui correspond à l'état sculpté réalisé, semble également préparatoire à une gravure, jamais retrouvée. La dédicace montre aussi que Bouhier de Lantenay, conseiller au Parlement de Dijon, fut chargé de suivre ces travaux. Le bas-relief lui-même, posé en 1720, orne aujourd'hui le tympan du portail occidental de la cathédrale Saint-Bénigne, l'abbatiale Saint-Etienne devenue cathédrale en 1731, ayant été désaffectée à la Révolution. Ces dessins présentent non seulement un intérêt historique et documentaire sur le décor d'un monument dijonnais, mais apportent également des éléments nouveaux sur les débuts de la carrière d'Edme Bouchardon. Ils révèlent aussi la maîtrise de la technique du dessin par le jeune artiste qui fut considéré comme l'un des grands dessinateurs du XVIIIe siècle. (d'après une notice d'Hélène Meyer, 1999) ; voir aussi : Projet pour la façade de l'église Saint-Etienne de Dijon (3999), Projet de plan et élévation pour la façade de l'église Saint-Etienne de Dijon (1993-12-1), La Lapidation de saint Etienne (1999-5-1), La Lapidation de saint Etienne (4777)

Matériaux/techniques

crayon noir, papier

Description

Crayon noir sur papier

Dimensions

Dimensions Hauteur : 33 cm ; Largeur : 56 cm ; Hauteur (en cm) 33 ; Largeur (en cm) 56

Inscriptions

signature, date, dédicace, armoiries (français)

Précision inscriptions

signature, date, dédicace, armoiries, en bas : armoiries des Bouhier au milieu du texte : Dessein du Basrelief qui été posé au portail de l'abbaye / Saint-Etienne de Dijon en 1720 inventé et desseigné par/Edme Bouchardon de Chaumont-en-Bassigny qui l'a sculpté,/ dédié à Monsieur Bouhier de Lantenay, conseiller au/Parlement de Dijon/par son très humble et très obéissant serviteur/Edme Bouchardon fils.

Onomastique

Bouhier Jean

Sujet représenté

représentation d'objet (élément d'architecture, Dijon, église) ; scène (lapidation, saint Etienne, bourreau)

Etat de conservation

Etat assez bon

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; don ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1999

Anciennes appartenances

Chabolle Jean-François ; Société des Amis des Musées de Dijon

Numéro d'inventaire

1999-5-2

Exposition

L'Art des collections. Bicentenaire du Musée des Beaux-Arts de Dijon, Dijon : Musée des Beaux-Arts, 16 juin - 9 octobre 2000
Edme Bouchardon 1698 - 1762, Une idée du beau, Paris : Musée du Louvre, 14 septembre - 5 décembre 2016 (p. 321, reprod. coul.)

Bibliographie

Ronot (Henry), "Les Travaux du sculpteur Jean-Baptiste Bouchardon à Dijon au début du XVIIIe siècle", Mémoires de l'Académie de Dijon, tome CXII, 1954-56, Dijon, 1958, [p. 27-32] (p. 31 (mentionné comme perdu ou détruit dans la note 1))
Quarré (Pierre), "La lapidation de saint Etienne par Edmé Bouchardon pour Saint-Etienne de Dijon", Bulletin de la Société d'Histoire de l'Art Français, 1969 (p. 42 et 44.)
Souchal (François), "Quelques sculptures retrouvées au XVIIIe siècle", Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art français, 1997 ((repr. des deux dessins))
Jugie (Sophie), "Les acquisitions du Musée des Beaux-Arts de Dijon en 1999 et en 2000", Bulletin des musées de Dijon,année 2001, Dijon, 2001, n°7 (p.87 repr.)

Rédacteur

Jugie Sophie ; Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Jay

 

Renseignements sur le musée

 

01370015042

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4800  4801-4900  4901-5000  5001-5100  5101-5200  5201-5300  5301-5400  5401-5500  5501-5600  5601-5700  5701-5800  5801-5900  5901-6000  6001-6100  6101-6200  6201-6300  6301-6400  6401-6500  6501-6600  6601-6700  6701-6800  6801-6900  6901-7000  7001-7100  7101-7200  7201-7300  7301-7400  7401-7500  7501-7600  7601-7700  7701-7800  7801-7900  7901-8000  8001-8100  8101-8200  8201-8300  8301-8400  8401-8500  8501-8600  8601-8700  8701-8800  8801-8900  8901-9000  9001-9100  9101-9200  9201-9300  9301-9400  9401-9500  9501-9600  9601-9700  9701-9800  9801-9900  9901-10000  10001-10100  10101-10200  10201-10300  10301-10400  10401-10500  10501-10600  10601-10700  10701-10800  10801-10900  10901-11000  11001-11100  11101-11200  11201-11300  11301-11400  11401-11500  11501-11600  11601-11700  11701-11800  11801-11900  11901-12000  12001-12100  12101-12200  12201-12300  12301-12400  12401-12500  12501-12600  12601-12700  12701-12800  12801-12900  12901-13000  13001-13100  13101-13200  13201-13300  13301-13400  13401-13500  13501-13600  13601-13700  13701-13800  13801-13900  13901-14000  14001-14100  14101-14145 


Requête :   ((crayon noir) :TECH )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0