Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 1400
Domaine

céramique ; croyances - coutumes

Dénomination

crèche (7)

Auteur/exécutant

LERAT Jean (céramiste) ; LERAT Jacqueline (céramiste)

Précision auteur/exécutant

LERAT Jean : Bourges, 1913 ; ?, 1992, mai 20
LERAT Jacqueline : ?, 1920 ; ?, ? ; femme

Période création/exécution

2e moitié 20e siècle

Millésime création/exécution

1954 après

Genèse

objet en rapport

Historique

Création après 1954, date de la commande par l'Etat à Jean et Jacqueline Lerat d'une crèche en grès pour la cathédrale de Bourges. Cette réalisation a conduit plusieurs particuliers à commander des crèches au couple Lerat, dont l'Abbé Bonneval. La Vierge serait l'oeuvre de Jean Lerat, les autres sujets de Jacqueline Lerat ; en rapport avec : Vierge à l'enfant, Lerat : crèche cathédrale de Bourges

Matériaux/techniques

grès céramique, glaçure

Description

Grès céramique, glaçure ; Vierge : auréole, tenant son enfant dans les bras. Enfant : auréole, bras ouverts. Saint Joseph : barbu, une main sur la poitrine, l'autre bras tendu vers le bas, porte une cape. Mage agenouillé : porte une couronne, mains jointes, agenouillé devant une cassette, porte une cape à capuche ornée de motifs par incisition dans l'argile. Mage à cheval, chapeau plat : porte une cape, tient le mors d'une main, l'autre main sur la croupe, urne ou pot à onguent à l'encolure, le cheval porte un caparaçon à damiers. Mage à cheval, plumet : tête noire, porte une cape, un chapeau à plumet, cassette sur la croupe du cheval. Cheval à plumet sur la tête, caparaçon à damiers. Berger : canne à la main, l'autre main sur la tête

Dimensions

Hauteur en cm 17 (Vierge) ; Largeur en cm 4 (Vierge) ; Profondeur en cm 5 (Vierge) ; Hauteur en cm 16.4 (Saint Joseph) ; Largeur en cm 4 (Saint Joseph) ; Profondeur en cm 3.2 (Saint Joseph) ; Hauteur en cm 14.5 (Mage agenouillé) ; Largeur en cm 5 (Mage agenouillé) ; Profondeur en cm 7.5 (Mage agenouillé) ; Hauteur en cm 16 (Mage à cheval. chapeau plat) ; Largeur en cm 13.5 (Mage à cheval. chapeau plat) ; Profondeur en cm 5 (Mage à cheval. chapeau plat) ; Hauteur en cm 21.3 (Mage à cheval. plumet) ; Largeur en cm 16.5 (Mage à cheval. plumet) ; Profondeur en cm 6 (Mage à cheval. plumet) ; Hauteur en cm 15 (Berger) ; Largeur en cm 7 (Berger) ; Profondeur en cm 6 (Berger) ; Hauteur en cm 10 (Mouton) ; Largeur en cm 12 (Mouton) ; Profondeur en cm 5 (Mouton)

Inscriptions

signature

Précision inscriptions

signature : inscription manuscrite avant cuisson : selon les pièces : "LERAT" ou "J LERAT" ou "JJ LERAT"

Utilisation/destination

pratique religieuse ; piété populaire

Sujet représenté

Vierge, auréole, portant, Enfant Jésus) (saint Joseph, barbe, manteau) (Mage, agenouillé, couronne, coffre) (Mage, équestre, cheval, mors, caparaçon, damier orn, pot) (Mage, équestre, cheval, Noir) (berger, canne)

Etat de conservation

Bon

Lieu de conservation

Bourges ; musée du Berry

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat avec participation du FRAM ; Bourges ; musée du Berry

Date acquisition

2000

Anciennes appartenances

Bonneval Pierre (collection privée), (Création après 1955, date de la commande par l'Etat à Jean et Jacqueline Lerat d'une crèche en grès pour la cathédrale de Bourges. Cette réalisation a conduit plusieurs particuliers à commander des crèches au couple Lerat, dont l'abbé Bonneval, à titre personnel.) ; Bonneval Pierre

Numéro d'inventaire

2000.4.1

Commentaires

La rencontre de Jean Lerat et de sa femme, Jacqueline, eut lieu à la Borne, en 1943. Ce village était connu depuis longtemps pour sa production de grès émaillé: fontaines et pichets anthropomorphes, encriers à petits sujets, pots à tabac... Jean Lerat et Jacqueline y sont venus travailler la terre, créer des oeuvres en grès. Jusqu'en 1992, ils ont travaillé ensemble, côte à côte. A présent Jacqueline continue à chercher, à modeler, à préparer les enfournements, à cuire dans le four attenant à sa maison de Bourges. Présentés très tôt à la galerie Rouait à Paris, Jean et Jacqueline Lerat rencontrent le père Régamey, dominicain animateur de la revue Art sacré. Ils font partie des créateurs sollicités pour le décor d'églises dans les années 1950. L'art sacré n'est qu'une partie de leur activité, tantôt abstraite, tantôt figurative, toujours ancrée dans une communion recherchée avec la nature et avec les oeuvres d'art antérieures, au sein desquelles Jacqueline Lerat souligne la pureté de l'art roman. Après la réalisation d'une première crèche pour une église du département de l'Orne, Jean et Jacqueline Lerat reçoivent de l'Etat, en 1954-1955, la commande d'une crèche pour la cathédrale de Bourges. Ils sont ensuite de nouveau sollicités par un prêtre ouvrier du Cher, et par quelques particuliers (peut-être cinq) pour créer des crèches à plus ou moins grande échelle. La crèche conservée au musée du Berry a été acquise auprès de son commanditaire, l'abbé Pierre Bonneval, prêtre du diocèse de Bourges, qui fut secrétaire de la commission d'art sacré et s'intéressa, sa vie durant, aux rapports entre les oeuvres d'art et la foi. Jacqueline Lerat pense que la Vierge tenant l'Enfant, hiératique, dans la tradition de la Sedes Sapientiae, est l'oeuvre de son mari, tandis que les autres sujets ont été modelés par elle. Saint Joseph et le berger sont d'une grande sobriété, tandis que les mages ont fait l'objet d'une particulière attention : deux d'entre eux sont à cheval, le troisième est déjà agenouillé devant l'Enfant. Les incisions et les couleurs dont ils sont parés (plumes vertes pour le mage africain et sa monture, caparaçon échiqueté de bleu pour le deuxième mage à cheval) ajoutent une note recherchée, et Jacqueline Lerat lors de l'acquisition par le musée a eu plaisir à en revoir la qualité d'exécution. Cet ensemble permet au musée du Berry d'évoquer leur rôle de créateurs dans le domaine de l'art sacré, dans l'après-guerre de 1939-1945, à une époque où les artistes, croyants ou non-croyants, s'associaient pour créer des lieux de prière et de recueillement. BCB

Rédacteur

Chancel-Bardelot de Béatrice ; Sinsoulier Agnès

Copyright notice

© Bourges, musée du Berry, © Direction des musées de France, 2008

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

Cet artiste aux Archives Nationales (base Arcade)

Site associé

1er site associé

 

02300005587

Notices :  

1301   1302   1303   1304   1305   1306   1307   1308   1309   1310   1311   1312   1313   1314   1315   1316   1317   1318   1319   1320   1321   1322   1323   1324   1325   1326   1327   1328   1329   1330   1331   1332   1333   1334   1335   1336   1337   1338   1339   1340   1341   1342   1343   1344   1345   1346   1347   1348   1349   1350   1351   1352   1353   1354   1355   1356   1357   1358   1359   1360   1361   1362   1363   1364   1365   1366   1367   1368   1369   1370   1371   1372   1373   1374   1375   1376   1377   1378   1379   1380   1381   1382   1383   1384   1385   1386   1387   1388   1389   1390   1391   1392   1393   1394   1395   1396   1397   1398   1399   1400  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4800  4801-4900  4901-5000  5001-5100  5101-5132 


Requête :   ((barbe) :REPR )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0