Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 2
Domaine

peinture ; temps modernes

Dénomination

tableau

Titre

Nature morte au tapis et à l'aiguière (Titre original)

Auteur/exécutant

NOLETTI Francesco (peintre)

Précision auteur/exécutant

La Valette ?, vers 1611 ; Rome, 1654

Ecole

Italie

Anciennes attributions

FIERAVINO Francesco (attribué)

Période création/exécution

2e quart 17e siècle

Millésime création/exécution

1640 vers ; 1650 vers

Historique

"Cette nature morte provient de la collection du peintre Maurice Boudot-Lamotte (1878-1958), originaire de La Fère en Picardie. L'artiste était propriétaire de la toile vers la fin des années 1950. Elle a été léguée au musée, en 1977, par sa fille Marie-Josèphe (1908-1976). La composition de l'oeuvre est simple et en même temps mouvementée. L'artiste limite les motifs à un tapis oriental fortement plissé sur lequel est posée, légèrement en biais, une aiguière précieuse en métal repoussé. La puissance du coloris décoratif du tapis rouge aux tons roses, bleus, verts et jaunes, est compensée par une palette restreinte aux blancs et aux gris de l'aiguière, qui se détache par sa luminosité intense sur le fond très sombre. Le tapis au rendu minutieux et tactile forme, telles des coulisses de théâtre, deux larges plis triangulaires de chaque côté de la peinture. Tous ces plis projettent des ombres profondément incurvées. Le dynamisme de l'ensemble est renforcé en bas par l'enchevêtrement sinusoïdal des longues franges fortement éclairées. Il Maltese insiste sur la préciosité de l'objet grâce aux bas-reliefs imposants figurés sur l'aiguière. Le maître fit à Rome une grande carrière en exécutant ce genre de compositions raffinées, souvent enrichies par d'autres motifs : fruits, fleurs, sucreries, instruments de musique, verres, armures, rideaux et coussins élégants, etc. Dans les collections publiques françaises sont conservés au moins trois chefs-d'oeuvre de Noletti : au musée des Beaux-Arts de Grenoble, au Palais Fesch-musée des beaux-arts d'Ajaccio et au musée du Louvre. Le tableau de Beauvais s'en distingue par le fait de restreindre les objets représentés à deux, le tapis et l'aiguière. Les natures mortes de Noletti étaient largement imitées de son vivant et dans les décennies suivant sa mort. Encore aujourd'hui, ses oeuvres sont confondues avec celles de Benedetto Fioravanti (actif au XVIIe siècle) qui participa à l'élaboration des modèles de peintures de Carlo Manieri (actif à Rome entre 1662 et 1700), Antonio Tibaldi (1635 - actif à Rome jusqu'à 1675) et du Maître des tapis (actif vers le milieu du XVIIe siècle). L'art du Maltese fut imité par les Français, Jacques Hupin (actif en Italie vers le milieu du XVIIe siècle) et Meffrein Conte (vers 1630-1705). Sa peinture était effectivement appréciée en France, notammentpar André Félibien : "Fioravente et le Maltois se sont mis en estime par les tapis et les instruments de musique, les vases et les autres choses de cette nature qu'ils représentoient dans une grande perfection" (Entretiens [1688] 1725, p. 179). L'identité de Noletti a été révélée pour la première fois grâce aux découvertes d'archives de Keith Sciberras (2005) à Malte et à Rome (acte de décès, portrait du peintre avec inscription). D'autres documents concernant cet artiste (testament, "Stati delle anime") ont été par la suite publiés par Federico Trastulli (2008). On sait aussi qu'en 1652, il Maltese participa à une réunion de la congrégation des Virtuosi al Pantheon et obtint la décision favorable pour son adhésion. Quant à l'identification de la nature morte de Beauvais, A. Brejon de Lavergnée et N. Volle (1988) pensent à un imitateur de Fieravino, mais laissent l'oeuvre attribuée au maître même. Ensuite, la critique de l'histoire de l'art s'accorde sur le nom de Maltese-Noletti (Safarik 1999 ; Bocchi 2005), avis que nous soutenons ici." (Michel Litwinowicz in : Nathalie Volle (dir.), Christophe Brouard (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, p. 236)

Matériaux/techniques

peinture à l'huile ; toile

Description

Peinture à l'huile sur toile sur châssis. Cadre 17e siècle en bois sculpté doré.

Dimensions

H. 73,4 cm ; L. 97,1 cm ; Ep. 2,2 cm ; Pds 11,6 Kg (toile+cadre)

Sujet représenté

nature morte (aiguière, tapis)

Lieu de conservation

Beauvais ; MUDO - Musée de l'Oise

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; legs ; Oise ; MUDO - Musée de l'Oise

Date acquisition

1977

Anciennes appartenances

Boudot-Lamotte Maurice (1958, collection de l'artiste)

Numéro d'inventaire

77.272

Exposition

"Hommage à Maurice Boudot-Lamotte (1878-1958) : donation Marie-Josèphe Boudot-Lamotte", Beauvais, Musée départemental de l'Oise, 23 novembre 1979-7 janvier 1980, n°28 ; "Ambiente Barocco Life and the Arts in the Baroque Palaces of Rome», New York, The Bard Graduate Center for Studies in the Decorative Arts, 10 mars-13 juin 1999, The Nelson-Atkins Museum, 21 juillet-3 octobre 1999 ; "Heures italiennes : le Naturalisme et le Baroque, XVIIe siècle", Beauvais, MUDO-Musée de l'Oise, 27 avril-17 septembre 2017, n°139

Bibliographie

Aubrun Marie-Madeleine, "Hommage à Maurice Boudot-Lamotte (1878-1958) : donation Marie-Josèphe Boudot-Lamotte", Beauvais, 1979-1980, catalogue d'exposition, p. 40 repr. n. et bl. ; Salmon Marie-José, "Beauvais, musée départemental de l'Oise", Beauvais, Musée de l'Oise, 1981, p. 39 ; Brejon de Lavergnée Arnauld et Volle Nathalie, "Musées de France : répertoire des peintures italiennes du XVIIe siècle", Paris, Editions de la Réunion des Musées nationaux, 1988, p. 145 repr. n. et bl. ; Volle Nathalie (dir.), Brouard Christophe (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, p. 28-29 (détail coul.) et n°139 p. 236 repr. coul.

Rédacteur

Véronique, WILCZYNSKI

Copyright notice

© MUDO - Musée de l'Oise

Crédits photographiques

© Réunion des musées nationaux-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Thierry Ollivier - Utilisation des photographies soumise à autorisation

 

Renseignements sur le musée

 

07980002400

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4732 


Requête :   ((2e quart 17e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0