Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 11
Domaine

peinture ; temps modernes

Dénomination

tableau

Titre

Archimède (Titre inscrit)

Auteur/exécutant

anonyme ; SERODINE Giovanni (attribué, peintre)

Précision auteur/exécutant

anonyme : 17e siècle ; SERODINE : Ascona, 1594 ou 1600 ; Rome, 1631

Ecole

Italie

Anciennes attributions

SERODINE Giovanni (attribué à)

Période création/exécution

2e quart 17e siècle

Millésime création/exécution

1630 vers

Historique

"Né à Syracuse en Sicile, Archimède est un grand homme de science, mathématicien de la Grande Grèce, peut-être le plus grand de toute l'Antiquité, ayant vécu au IIIe siècle av. J.-C. Sa représentation comme figure isolée ou associée à celle d'autres scientifiques de l'Antiquité, ou d'autres philosophes, est extrêmement courante au XVIIe siècle, surtout dans l'école caravagesque italienne et, dans une moindre mesure, espagnole. Ces séries, que l'on pourrait presque qualifier d' "apostolados" laïcs, ornaient les murs des palais et constituaient des galeries d'hommes illustres, mais presque toujours représentés dans les haillons de la pauvreté, dans une forme d'allégorie de la vanité du savoir. Giovanni Serodine s'est formé à Rome où, très jeune, il a suivi son père et son frère, stucateur. Apprenti peintre, il s'imprègne du caravagisme ambiant, impressionné notamment par le style puissant de Borgianni et par le naturalisme extrême des Hollandais, qu'il influencera en retour. Il affectionne les grandes compositions en largeur avec de nombreux personnages, comme le "Christ et les docteurs" du musée du Louvre, construit en frise selon la "Manfrediana methodus", le "Tribut de César" d'Édimbourg (National Gallery of Scotland) ou les "Apôtres Pierre et Paul conduits au martyre" de Rome (Galleria Nazionale d'arte antica, Palazzo Barberini). On ne connaît de lui qu'un seul et magistral grand retable, celui du "Couronnement de la Vierge avec sainte Véronique", peint tout à la fin de sa vie pour Ascona. En revanche, plusieurs tableaux de figures isolées sont parvenus jusqu'à nous dans lesquels s'exprime toute son originalité : un "Saint Pierre en prison" (Rancate, Pinacoteca Züst), au clair-obscur pathétique annonçant Rembrandt, l' "Allégorie" de Milan (Pinacoteca Ambrosiana), si sensuelle, vivante et étrange, ou encore le "Portrait de son père" (Lugano, Museo Caccia), moderne et profondément émouvant. Plus encore que par l'invention de ses compositions, c'est par sa technique que Serodine détone et se distingue de tous ses contemporains. Sa touche furieuse, vibrante et flochetée, que certains ont pu qualifier d'"impressionniste" tant elle est libre, brasse la pâte vigoureusement, dans des harmonies chaudes de rouges, de bruns et de blancs crémeux, caractéristiques que l'on ne retrouve pas intégralement dans le tableau de Beauvais. Si l'on accepte l'attribution, due à R. Longhi (1957) et acceptée par M. Laclotte, on peut, avec ce dernier, dater le tableau des premières années romaines de Serodine, vers 1617-1620. Mais si, au contraire, on suit les nombreux commentateurs qui la réfutent comme R. Chiappini (spécialiste de Serodine), R. Contini et G. Papi, il devient difficile de situer chronologiquement, et même géographiquement, notre "Archimède". Les rapports de celui-ci avec les philosophes de Ribera et de son école sont sous-jacents, notre artiste rencontra-t-il ce dernier à Rome entre 1611 et 1616 ?, et autorisent même à envisager une main plus méridionale pour le tableau. Néanmoins, il est frappant que la région des lacs ait vu naître au XVIIe siècle, outre Serodine, trois autres réalistes inclassables : Tanzio da Varallo, Pier Francesco Mola et Giovanni Antonio Petrini. L'attribution de ce beau tableau, entre objectivité du Nord et implacable vérisme du Sud, est donc loin de faire définitivement l'unanimité." (Pierre Curie in : Nathalie Volle (dir.), Christophe Brouard (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, p. 211)

Matériaux/techniques

peinture à l'huile ; toile

Description

Peinture à l'huile sur toile sur châssis. Cadre en bois mouluré doré. Cadre italien.

Dimensions

H. 103,5 cm ; L. 76 cm ; Ep. 2,7 cm ; Pds 17,8 Kg (toile+cadre)

Inscriptions

inscription concernant la représentation

Précision inscriptions

"ARCHIMIDES" (titre en brun en haut à gauche)

Sujet représenté

figure (Archimède, vieillard, à mi-corps, mathématicien, globe : la terre, Grec)

Lieu de conservation

Beauvais ; MUDO - Musée de l'Oise

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; achat ; Oise ; MUDO - Musée de l'Oise

Date acquisition

1961.01

Anciennes appartenances

Galerie Jean Néger

Numéro d'inventaire

61.1

Exposition

"Peintures italiennes (XVIIe-XVIIIe siècles) du Musée départemental de l'Oise", Beauvais, Musée départemental de l'Oise, 18 mai-15 septembre 1971, n°14 ; "Heures italiennes : le Naturalisme et le Baroque, XVIIe siècle", Beauvais, MUDO-Musée de l'Oise, 27 avril-17 septembre 2017, n°117

Bibliographie

Salmon Marie-José et Thuillier Jacques, "Peintures italiennes (XVIIe-XVIIIe siècles) du Musée départemental de l'Oise", Beauvais, 1971, catalogue d'exposition p. 22 ; Salmon Marie-José, "Beauvais, musée départemental de l'Oise", Beauvais, Musée de l'Oise, 1981, p. 42 fig. 20 ; Brejon de Lavergnée Arnauld et Volle Nathalie, "Musées de France : répertoire des peintures italiennes du XVIIe siècle", Paris, Editions de la Réunion des Musées nationaux, 1988, p. 317 repr. n. et bl. ; Volle Nathalie (dir.), Brouard Christophe (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, n°117 p. 211 repr. coul.

Rédacteur

Véronique, WILCZYNSKI

Copyright notice

© MUDO - Musée de l'Oise

Crédits photographiques

© Réunion des musées nationaux-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Thierry Ollivier - Utilisation des photographies soumise à autorisation

 

Renseignements sur le musée

 

07980002404

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4738 


Requête :   ((2e quart 17e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0