Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 12
Domaine

peinture ; temps modernes

Dénomination

tableau

Titre

Combat d'Horatius Coclès et de Porsenna (Titre d'usage)

Auteur/exécutant

MAFFEI Francesco (entourage, peintre)

Précision auteur/exécutant

Vicence, vers 1605 ; Padoue, 1660

Ecole

Italie

Période création/exécution

2e quart 17e siècle

Millésime création/exécution

1646 vers ; 1647 vers

Historique

"Acquis sur le marché de l'art parisien durant les années de reconstruction des fonds muséaux de la ville de Beauvais, le tableau dépeint une scène de combat dont l'identification exacte n'est pas sans poser problème. Plusieurs hypothèses ont toutefois été formulées, en tenant compte notamment de ses dimensions. Demeure cependant une interrogation fondamentale : son attribution, loin d'être consensuelle, oscille entre Francesco Maffei et son entourage. La plus commune des identifications de cet imposant tableau en fait l'illustration du combat du Romain Horatius Coclès, descendant des Horaces, contre les armées étrusques de Porsenna, au pont Sublicius. Combat légendaire narré dans l' "Histoire romaine" de Tite-Live (livre II, 10 : "Quand ils voient qu'inébranlable dans ses résolutions et ferme dans sa résistance, il demeure maître du pont qu'il parcourt à grands pas, les ennemis cherchent, en se jetant sur lui, à le précipiter dans le fleuve ..."), cet affrontement est celui d'un homme, plus tard héroïsé, contre une armée. Il fait référence aux exploits des premiers généraux romains durant les débuts de la République et à leur dévouement pour leur peuple. Le héros fut représenté par Raimondi, Ghisi, Goltzius au XVIe siècle. Il ne semble pas très populaire à Vicence ou à Padoue - les deux villes fréquentées pas Maffei - et sa rareté en Vénétie pourrait faire douter de l'identification de notre tableau. Les scènes de combat ne font en revanche pas exception dans le catalogue des peintres vénitiens de la fin du XVIIe siècle : on connaît à ce titre deux "Combats d'amazones" parfois attribués à Maffei (Chambéry, musée d'Art et d'Histoire, inv. 1007 ; et lieu de conservation inconnu) et aux dimensions très proches (respectivement H. 1,18 m ; L. 2,10 m et H. 1,28 m ; L. 2,00 m) de notre oeuvre. Malgré d'évidentes différences stylistiques, ces tableaux pourraient avoir été produits durant les mêmes années comme un ensemble, une sorte de cycle de batailles historiques et légendaires, à l'instar de celles qui faisaient la renommée de la Residenz de Munich. Se poserait alors la question de leur commande et de leur autographie. À cette interrogation, il semble possible de répondre. La technique enlevée de cette composition est en effet très proche de celle de Maffei, mais la construction des figures y paraît moins aboutie. Il s'agit de surcroît d'une oeuvre bien plus claire que celles généralement associées à la manière de l'artiste. Le nom de Pietro Liberi a été suggéré pour l' "Amazonomachie" de Chambéry, mais cette attribution paraît difficile à soutenir dans notre cas ; l'œuvre est plus proche de la seconde "Amazonomachie", attribuée à Maffei, de façon convaincante, par Federico Zeri. Dans ce sens, signalons une grande bataille, mentionnée dans un document tardif relatif à Maffei : celle-ci se trouve au XVIIIe siècle à Rovigo, ville dans laquelle Maffei séjourna en 1646-1647, dans le palais Campanari (Bartoli 1793, p. 179 : "un gran Quadro esprimente la vittoriosa Battaglia di Costantino il Grande, opera laboriosa di Francesco Maffei" ; voir Rossi 1991, p. 184). Son sujet est certes différent, mais il s'apparente également à une bataille romaine non moins célèbre : celle du Ponte Milvio qui vit Constantin triompher de Maxence. Il serait tentant d'associer notre tableau à cette oeuvre, eu égard à la rareté de ce genre de sujet en terre vénitienne et à la probable erreur d'interprétation qui en découlerait. Mais les indices nous manquent. On ne connaît pas la provenance de la toile de Beauvais avant son acquisition en 1974 à Paris. On pourra relever néanmoins l'éloquente révérence à la célèbre "Bataille de Spolète" de Titien, détruite dans l'incendie du Palais ducal de Venise en 1577, mais connue par des copies. Cet écho au modèle de la peinture locale s'inscrit parfaitement dans le "modus operandi" de Maffei et de plusieurs peintres vénitiens de sa génération. Bien qu'il n'en facilite pas l'attribution, cet indice est un marq ueur important qui permet de comprendre à la fois l'évolution de l'école vénitienne de peinture au XVIIe siècle et son originalité." (Christophe Brouard in : Nathalie Volle (dir.), Christophe Brouard (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, p. 219)

Matériaux/techniques

peinture à l'huile ; toile

Description

Peinture à l'huile sur toile sur châssis. Cadre en bois peint en noir.

Dimensions

H. 127,3 cm ; L. 199 cm ; Ep. 3 cm ; Pds 15,6 Kg (toile+cadre)

Sujet représenté

scène (bataille, soldat, Horatius Cocles, Romain, Porsenna : roi, Etrusque, rivière, pont)

Source sujet représenté

Tite-Live, Histoire romaine de Tite-Live

Lieu de conservation

Beauvais ; MUDO - Musée de l'Oise

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété du département ; achat ; Oise ; MUDO - Musée de l'Oise

Date acquisition

1974

Anciennes appartenances

Cabinet d'Amateur (le)

Numéro d'inventaire

74.167

Exposition

"Heures italiennes : le Naturalisme et le Baroque, XVIIe siècle", Beauvais, MUDO-Musée de l'Oise, 27 avril-17 septembre 2017, n°124

Bibliographie

Salmon Marie-José, "Beauvais, musée départemental de l'Oise", Beauvais, Musée de l'Oise, 1981, p. 45 ; Brejon de Lavergnée Arnauld et Volle Nathalie, "Musées de France : répertoire des peintures italiennes du XVIIe siècle", Paris, Editions de la Réunion des Musées nationaux, 1988, p. 217 repr. n. et bl. ; Volle Nathalie (dir.), Brouard Christophe (dir.), "Heures italiennes : trésors de la peinture italienne en Picardie, XIVe-XVIIIe siècles", Gand, Snoeck, 2017, n°124 p. 219 repr. coul.

Rédacteur

Véronique, WILCZYNSKI

Copyright notice

© MUDO - Musée de l'Oise

Crédits photographiques

© Réunion des musées nationaux-Grand Palais (MUDO - Musée de l'Oise) / Thierry Ollivier - Utilisation des photographies soumise à autorisation

 

Renseignements sur le musée

 

07980002397

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4738 


Requête :   ((2e quart 17e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0