Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 96
Domaine

estampe

Titre

Les travaux d'Hercule ; Hercule et Cerbère

Auteur/exécutant

CARAGLIO Giovanni Jacopo (graveur) ; ROSSO Fiorentino (d'après, dessinateur)

Précision auteur/exécutant

CARAGLIO dit aussi CARAGLIO Gian Giacomo : Vérone ou Parme, ca. 1505 ; Cracovie, 1565 ; FIORENTINO : Florence, 1494 ; Fontainebleau, 1540 ; nationalité : Italienne

Ecole

Italie

Période création/exécution

1er quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1524 ; 1525

Historique

Gian Giacomo ou Jacopo Caraglio, né en 1505 à Vérone, orfèvre de formation, comme tout graveur de métier à cette époque, est aussi tailleur de camées. Il a probablement travaillé à Parme avant de rejoindre Rome en 1524. Sa technique de buriniste est alors semblable à celle développée par Marc-Antoine Raimondi et son atelier à Rome, mais il faut avant tout souligner ses capacités remarquables d'interprète des oeuvres d'artistes de premier plan. Ainsi, outre ces travaux d'après Rosso, pour qui il grave également une suite des Dieux disposés dans des niches et une autre très érotique dite Les Amours des dieux, il réalise de très belles estampes d'après, entre autres, Raphaël, Perino del Vaga, le Parmesan et, de retour à Venise vers 1533, le Titien. A partir de 1539, il est en Pologne où il achève sa carrière, non comme graveur sur cuivre, mais comme orfèvre et graveur de pierres précieuses et de cristal. En 1545, il entre au service du roi de Pologne, auprès duquel, semble-t-il, l'Arétin l'avait recommandé. Il disparaît à Cracovie en 1565. l'image fait partie d'une suite de 6 estampes de même format illustrant à la fois deux des travaux d'Hercule proprement dits, dont celui-ci, et d'autres épisodes choisis de la vie du héros grec. La suite est exécutée au burin par le Véronais Caraglio d'après des dessins spécifiquement préparés à cet effet par le peintre Rosso Fiorentino. Un bandeau a été ménagé sous chaque image : on prévoyait sans doute une légende qui n'a jamais été gravée. En outre, aucune signature n'apparaît et aucun frontispice n'est connu à cette suite mentionnée en termes élogieux par Giorgio Vasari (1568). On peut la dater des années 1524-1525, c'est-à-dire au moment où le peintre florentin tente de s'imposer à Rome, l'estampe constituant à cet égard le plus sûr moyen de faire remarquer et de diffuser ses créations. Dans ces compositions, le dessinateur détaille peu les arrière-plans, le plus souvent suggérés par des signes ou des éléments pertinents. Virtuose des raccourcis, il s'attache essentiellement aux figures en lutte : humaines et animales, ells occupent tout l'espace, se déployant selon un rythme soutenu, une dynamique puissante toujours renouvelée, qui els conduit parfois à déborder les limites imposées à la scène. Ainsi, cette constante tension entre la violence exprimée par et dans les sujets et la contrainte du cadre caractérise-t-elle le style de la suite d'Hercule. C'est moins l'art du peintre, en qui l'on voit l'un des premiers représentants du courant maniériste en Italie, que celui du dessinateur qui est ici pleinement développé, un art qu'aujourd'hui l'on qualifierait avant tout de graphique, tant il nous paraît moderne, rejoignant certaines formes rencontrées chez les illustrateurs contemporains. L'expression de la ligne plutôt que du modelé, combinée à une utilisation particulière du blanc lumineux du papier, trouve sa parfaite et efficace adéquation dans celle du buriniste, habile traducteur sur le cuivre des inventions et des intentions de l'artiste. Il faut considérer l'ensemble de cette variation sur ce thème de la lutte du héros avec ses différents ennemis pour apprécier la capacité d'invention du dessinateur et la contribution du graveur. Ainsi comprend-on que s'est accomplie, dans le cadre d'une collaboration intelligente entre un peintre et son interprète, une oeuvre de haute exigence, comparable, rétrospectivement, à celle que les sculpteurs des métopes des temples grecs nous ont laissée pour illustrer ces mêmes exploits d'Héraclès. (Philippe Rouillard)

Matériaux/techniques

papier, burin

Dimensions

Hauteur en cm 21 ; Largeur en cm 18.2 ; Hauteur hors tout en cm 21.2 ; Largeur hors tout en cm 18.2 ; Hauteur hors tout en cm 52.5 ; Largeur hors tout en cm 40.5 ; Epaisseur/Profondeur hors tout en cm 2.5

Sujet représenté

scène mythologique (Hercule, Cerbère, combat, homme, nu, massue)

Lieu de conservation

Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Statut juridique

propriété de la commune ; ancien fonds ; Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

date d'acquisition inconnue

Numéro d'inventaire

77.002.0.50 ; 77.R.2011.0303 (N° récolement)

Exposition

STRASBOURG, Les dieux comme les hommes, 2003 (Palais Rohan)
NANCY, Beautés Monstres, 2009 (n° 7 p. 118)

Bibliographie

Beautés monstres, curiosités, prodiges et phénomènes, catalogue de l'exposition présentée au Musée des Beaux-Arts de Nancy, du 24 octobre 2009 au 25 janvier 2010, Paris-Nancy, Somogy, 2009 (p. 118)
Cat expo STRASBOURG Les Dieux comme les ho. 2003 (p. 205)
Roma e lo stile classico di Raffaello, Konrad Oberhuber et Achim Gnann (dir.), Matoue, Palazzo Te, 20 mars-30 mai, 1999, Vienne, Graphische Sammlung Albertina, 23 juin-5 septembre 1999, Milan, Electa, 1999 (n°258-263)
The Illustrated Bartsch, 1978- (XXVIII, 1995, 2802, n°044-049)
Adam BARTSCH, Le Peintre graveur, Leipzig, 1866-1876 20, in 12° (vol. XV, p. 85 n°44)

Copyright notice

© Strasbourg, cabinet des estampes et des dessins, © Service des musées de France, 2014

Crédits photographiques

© Mathieu Bertola, Service photographique des Musées de Strasbourg

 

Renseignements sur le musée

 

00130086186

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4800  4801-4900  4901-5000  5001-5066 


Requête :   ((1ère moitié 16e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0