Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 85
Domaine

peinture

Dénomination

panneau

Titre

Saint Georges terrassant le dragon

Auteur/exécutant

ALEOTTI Antonio (peintre)

Précision auteur/exécutant

ALEOTTI : Argenta, ? ; ?, 1530 ; nationalité : Italienne

Ecole

Italie

Lieu création / utilisation

Ferrare (lieu de création)

Période création/exécution

4e quart 15e siècle ; 1er quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1498 entre ; 1510 et

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, peuplier (?)

Description

Huile sur bois (peuplier, ?)

Dimensions

Hauteur en cm 83.6 (hors cadre) ; Largeur en cm 45 (hors cadre) ; Epaisseur en cm

Sujet représenté

scène (saint Georges, homme, en pied, dragon, combat, victoire)

Précision sujet représenté

L'élément décoratif en forme de coquille qui surmonte les panneaux du Louvre, font partie du panneau même et implique qu'ils n'ont pu être surmontés d'un autre registre. Ce n'est pas le cas de ce panneau, qui en est dépourvu et est beaucoup plus large (45 cm). Les saints Laurent et Barthélemy (h. 91 cm, l. 29 cm) sont plus hauts de 5 cm pour s'accoler au saint Georges et sainte Catherine de la collection ferrarraise et saints Nicolas et saint Jean sont plus larges et plus hauts (h.93cm, l. 32 cm). Aleotti a un goût prononcé pour les encadrements archaïsants et par là, il révèle son attachement au style padouan dans la suite de Squarcione puis de Mantegna. En outre, il n'est pas peint sur un fond d'or mais sur un fond de paysage et de ciel azuré. Notons l'alliance très réussie du rouge vermillon du manteau, du bleu de l'armure jouant avec l'or des reliefs et le rose presque maniériste des jambières. La similitude de l'armure, en particulier des jambières, du saint Michel du retable de Cesena est à souligner ; toutefois l'attitude du saint Georges est moins vigoureuse, plus statique rappelant celle des saints des panneaux du Louvre, les couleurs y sont moins heurtées. Ce panneau serait donc un élément d'un autre retable démembré qui pourrait être daté entre 1498 et 1510 ; Né à Argenta (près de Ferrare) documenté entre 1495 et 1527, mort vers 1530. Son oeuvre la plus ancienne est le polyptyque de la Pinacothèque d'Argenta, La Vierge à l'Enfant trônant, entourés d'anges musiciens des saints Pierre, Jacques et Jean-Baptiste. Une inscription à l'arrière du retable mentionne la date du 8 juin 1496, ce qui nous donne un terminus post quem (A. Mezzetti). Il reçut la commande peu avant d'une chapelle de l'église Saint-Augustin et en 1496, il laisse le travail inachevé et doit de fortes sommes d'argent à ses collaborateurs ("lassato imperfecto" uno stendardo che aveva incominciato: circostanza, quest'ultima, che può forse collegarsi con il sopra venire dell'importante impegno argentano"). En 1498, il appose son nom en anagramme sur un polyptyque qui sera démembré, avec pour figure centrale, le Christ mort, conservé à la Pinacothèque de Ferrare et sur les volets latéraux saint Georges (ancienne collection Harris) et sainte Catherine d'Alexanderie (conservé dans une collection privée ferrarraise : recherches de F. Zeri et G.Bargellesi). En 1510, il termine la Vierge au trône entourée de saint Michel et de saint Antoine abbé (Pinacothèque communale de Cesena). F. Zeri lui attribue les saints Laurent, Bartholomé, Jean l'Evangéliste et Nicolas de Bari du musée du Louvre (en dépôt au musée du Petit Palais d'Avignon), le Christ mort soutenu par un ange (fresque, Pinacothèque de Rovigo). A. Mezzetti a souligné que dans le polyptyque d'Argenta, le peintre réalise malgré un côté archaïque, certainement son chef d'oeuvre : sa culture trahit une tradition du gothique tardif émilien et vénitien, dérivé de celle de Ferrare et de Padoue, alliée à l'héritage de l'art flamand Van Der Weyden (influence flamande sensible par l'adoucissement des visages et des drapés brillants), avant l'élan novateur du retable de Cesena (1510) qui évoque l'école de Roberti et Zaganelli.

Lieu de conservation

Autun ; musée Rolin

Statut juridique

propriété de la commune ; donation sous réserve d'usufruit ; Autun ; musée Rolin

Date acquisition

2014

Anciennes appartenances

Collection privée, Paris, (Ancienne collection de Amédée Hus ) ; Collection privée, Paris, (Collection Hus-Lafleur)

Numéro d'inventaire

2014.4.4

Bibliographie

C. Laderchi, Descrizione della quadreria Costabili, Ferrara, 1838 (p. 32, n° 42)
G. Baruffaldi, Vite de' pittori e scultori ferraresi, Ferrara, 1846 (p. 586)
C. Laderchi, La pittura ferrarese, Ferrara, 1856 (p. 39)
L. N. Cittadella, Notizie relative a Ferrara, I, Ferrara, 1864 (p. 590)
L. N. Cittadella, Documenti ed illustrazioni riguardanti la storia artistica ferrarese, Ferrara, 1868 (p. 44)
G. Gruyer, L'art ferrarais à l'époque des princes d'Este, Paris, 1897 (tome II, p. 130)
N. Barbantini, Pittura ferrarese del Rinascimento, Venezia, 1933 (pp. 149 s.)
Roberto de Longhi, Officina ferrarese, Roma, 1934 (p. 104-107)
B. Berenson, Pitture italiane del Rinascimento, Milano, 1936
F. Zeri, Per A.A., in Proporzioni, 1948 (tome II, pp. 176 s.)
U. Thieme - F. Becker, Allgem Lexikon der bildenden Künstler (tome I, p. 252)
U. Galetti - E. Camesasca, Enc. della pittura ital., Milano, 1950 (pp. 31 s.)
M. Laclotte, E. Mognetti, Inventaire des collections publiques françaises. Peinture italienne, Avignon - musée du Petit Palais, éd. des Musées nationaux, Paris, 1976 (article "Antonio Aleotti")

Copyright notice

© Autun, musée Rolin, © Service des musées de France, 2016

Crédits photographiques

© B.M.C.

 

Renseignements sur le musée

 

01610012051

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4800  4801-4900  4901-5000  5001-5100  5101-5200  5201-5243 


Requête :   ((1ère moitié 16e siècle) :PERI )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0