Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 16
Domaine

arts décoratifs ; ameublement ; estampe

Dénomination

papier peint (à motif répétitif) ; élément ; album

Auteur/exécutant

SOCIETE FRANCAISE DES PAPIERS PEINTS (manufacture) ; ATELIER RUEPP (dessinateur)

Précision auteur/exécutant

SOCIETE FRANCAISE DES PAPIERS PEINTS : Manufacture de papiers peints créée à Moineau, hameau d'Angy, par Jules Roger en 1867 puis établie à Balagny-sur-Thérain sous le nom de Société française des papiers peints de 1882 à juillet 2006. Jules Roger dirige la société jusqu'en mars 1886. Lui succèdent J. Raddez jusqu'en novembre 1887 puis Gustave Veret jusqu'en 1920. A cette date, Georges Zérapha, un banquier d'affaires actionnaire de la société, décide avec son épouse de relever l'entreprise dont l'activité a été affectée par la Première Guerre mondiale. Il en devient le Président directeur général. Essef produit pour les éditeurs suivant : Primavera, La Maîtrise, Ruhlmann, Cie des Arts français, René Crevel et pour Dumas en 1939 et 1952 / Un nom de produit des années 1930-31 la carte Klina /L'activité de l'entreprise est stoppée par la Seconde Guerre mondiale : Georges Zérapha, qui est contraint de quitter Balagny - sur - Thérain, s'investit dans la Résistance, et l'usine est partiellement détruite par l'occupant en 1944. Durant cette période il est remplacé bénévolement à la tête de la société par Lucien Lainé, un industriel beauvaisien. Reprenant sa place en décembre 1945, il relance l'activité. Son fils Jean - Claude lui succède en 1972. Ce dernier laisse la direction de l'entreprise à son gendre Marc Bougeard. A la pointe de la technique, l'entreprise met régulièrement sur le marché de nouveaux produits : papiers peints lavables avec la gamme SANITEX (1953-54, sanitex lessivable en 1963-1964), papiers peints sans raccords avec la gamme RACORAMA (à partir de 1967), divers gammes ou produits (années 70) Velours de France, Mesonyl, Creatone, Sylphide, Mureva, Mural plus, CHABLIS, revêtement vinyle de haute qualité dans les années 80... Elle dispose de ses propres ateliers de création mais fait aussi appel à des artistes de renom pour la création de ses motifs. En proie à d'importantes difficultés financières, la Société française des papiers peints est placée en liquidation judiciaire et cesse son activité en juillet 2006. Elle a aussi été sous-traitant imprimeur pour d'autres marques ou entreprises : Borsand (1982), Interdécor, Zofia Rostad, As Création (1986), Sommer (1986), Mabboro, Un jardin en plus, Castorama (1994, 1998), prom plus, Maréchal, Venilia, Nordécor, Agora, Jacadi (1991, 1992), Prénatal, Duquetil, Garden flowers, Latina (1996, 2000), Amadeis (1996), Brewster USA (1995, 2000), Escapade, Pyramide, Leroy-Merlin (2000, 2001), Decofrance, De Keyn, Heytens, Chantemur (1996, 2000), Buli (2001, 2002), Origine, Brico, Alliages, Velours Neks (source : Christophe Leblan, AD Oise 2011)
ATELIER RUEPP : Atelier de dessin industriel fondé par Rodolphe-Robert Ruepp né en1854 à Wohlen en Suisse. Venu à Paris en 1871, il poursuit son apprentissage dans l'industrie et suit une formation artistique. - 1880 s'établit dessinateur de modèles d'ameublement. En 1883, il apparait à la section « dessinateurs industriels » du Bottin du commerce parisien. Son activité de « dessins pour étoffes d'ameublement en tous genres, papiers peints, robes imprimées et tissées, cravates » est alors domiciliée boulevard Bonne-Nouvelle puis rue Bergère - Succès grandissant, Si l'entreprise exécutait des compositions de tous style, il semble qu'elle forgea particulièrement sa réputation par une adoption franche des tendances Art nouveau. - En 1893 premier prix à l'Exposition internationale de dessin industriel de Dresde - Médailles d'or à l'Exposition nationale de Rouen en 1896 et à l'Exposition universelle de Bruxelles en 1897. - Médaille d'or à l'exposition universelle de 1900 à Paris où sur le plan des réalisations en Art nouveau présentées dans la section française du papier peint, la présence de Ruepp fut prédominante, tant par son exposition personnelle que sur les stands des industriels. - le nombre de collaborateurs au sein de l'atelier est assez important. Il demeure difficile de connaître l'identité exacte des dessinateurs qui compos èrent les motifs attestés comme provenant de l'atelier Ruepp. Meininger, Vivien et Rouveaux, obtenant respectivement une médaille d'argent, une de bronze et une mention honorable, en tant que collaborateurs de la Maison Ruepp, à l'issue de l'Exposition universelle. L'illustrateur Albert Uriet (1889-1954) fut employé dans sa jeunesse au sein de l'atelier Ruepp, avant la guerre de 1914. - En décembre 1903, Robert Ruepp est chevalier de la légion d'honneur. - En 1925, Ruepp s'associe à Albert de Rose, la raison sociale devint « R. Ruepp et de Rose », - un acte du 3 août 1935 fait part du retrait de l'affaire de Robert Ruepp L'année de son décès demeure inconnue. - Dans les Bottins du Commerce, l'activité de la maison « Albert de Rose "Anciennement Ateliers Ruepp & de Rose" » ne semble se prolonger au-delà du début des années 1940. (Source Cerman 2009)

Lieu création / utilisation

France, Oise, Balagny-sur-Thérain (lieu de création) ; France, Ile-de-France, Paris (lieu de création)

Période création/exécution

1er quart 20e siècle

Millésime création/exécution

1900

Genèse

oeuvre en rapport

Historique

page de papier peint extraite de l'album 1900 du fonds Claude Frères ; Source : Cerman ; en rapport avec : Autriche, Vienne, Museum für Angewandte Kunst ; Autre exemplaire connu : - Vienne, MAK Museum für Angewandte Kunst, inv. T5439-5 (page d'album d'un revendeur britanique).

Matériaux/techniques

papier, fond mat ; nombre de couleurs (12), or

Description

papier continu, fond mat, impression mécanique, rouleau en relief, 12 couleurs, or

Dimensions

Hauteur en cm 58.5 ; Largeur en cm 48.5 ; Hauteur du rapport en cm 55.8 ; Largeur du rapport en cm incomplet

Sujet représenté

ornementation (coquelicot, marguerite, prairie)

Lieu de conservation

Rixheim ; musée du papier peint

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; ancien fonds ; Rixheim ; musée du papier peint

Anciennes appartenances

Fonds Claude Frères

Numéro d'inventaire

987 PC 240 ; 3617 (N° réf. ESSEF)

Rédacteur

C. Vaxelaire

Copyright notice

© Rixheim, musée du papier peint, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© C. Vaxelaire, Rixheim, musée du papier peint

 

Renseignements sur le musée

 

00440003152

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4800  4801-4900  4901-5000  5001-5100  5101-5135 


Requête :   ((1900) :MILL )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0