Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 35
Domaine

sculpture ; croyances - coutumes ; médiéval

Dénomination

bâton pastoral

Auteur/exécutant

anonyme

Ecole

France

Lieu création / utilisation

France (lieu de création)

Période création/exécution

2e quart 13e siècle

Genèse

objet en rapport

Historique

objets en rapport conservé au musée : mitre (9992) ; Crosseron et fer (12051) ; oeuvres en rapport : Bâton pastoral de l'abbaye de Saint-Martin à Pontoise ; Fragments bâton de Reims ; Crosse de sainte Aldegonde à l'église de Maubeuge ; Bâton au Victoria and Albert Museum. Londres. Le bouquet végétal de formes régulières et à peine stylisées se répétant sans variante à la limite des différentes zones semble ne pas être daté du XIIè siècle. D'autre part les espèces de quatrefeuilles gravés et les entailles verticales qui décorent le tombeau dans la scène de la Résurrection et les Maries au tombeau ne se rencontrent que dans l'art du XIIIè siècle. Le vêtement féminin est peu caractérisé, mais la tunique des bourreaux de la Flagellation est du XIIIè siècle ; Selon un courrier daté de 1933, il semblerait que cette crosse "était vénérée avant 1790 comme une relique de Saint-Aubin, évêque d'Angers au VIè siècle ; Millin rapporte qu'il la trouva placée dans une confession sous l'autel, circonstance qui tendait à accréditer cette tradition, née sans doute de ce que la primitive église avait été fondée sous le vocable du prélat angevin. Mais l'abbé Jouen , ancien doyen de cette paroisse (..) a retrouvé récemment un inventaire de la Collégiale dressé le 1er octobre 1565 qui est plus réservé dans l'attribution de cette crosse. En voici les termes: "Item avons trouvé une croche dedens un estuit qui est de cuir noir, dont le baston de ladite croche est de boys bien fin et subtil taillé de plusieurs ymages eslevés [en relief] de la vie et de la mort de nostre Seigneur, qui sont dorés d'or et d'azur depuis le bas jusques au hault et le croisillon est d'argent doré d'or et d'argent où il y a dedans une ymage de telle qualité que donna feu de bonne mémoire messire Jehan de Marigny archevêque de Rouen et évêque de Beauvoys qui sert le jour des innocents à celui qui est éllu évesque et non aultrement (... cf inventaire sommaire des archives de l'Eure antérieures à 1790 rédigé par M. Bourbon in-4° 1886 p. 125-126)" En 1793, on s'empara du croisillon à cause de sa matière vénale, la hampe sculptée fut ignominieusement rejetée et ramassée par un habitant d'Ecouis qui l'a vendue à M. l'abbé Jouen" La Fête des innocents "L'évêque des innocents était choisi à la pluralité des suffrages le 1er dimanche de l'Avent dans la salle capitulaire. C'était un enfant de choeur nouvellement sorti de la maîtrise qui avec la mitre et la crosse et les autres ornements épiscopaux donnait les bénédictions et contrefaisait les fonctions d'un évêque au jour destiné à cette fête qui était celle des Saints Innocents(...)." Extrait De l'histoire de l'église d'Autun, Chez P. Dejussieu. 1774. vil in-8° pp 465-466 notes de Régnier: "Grésy a relevé l'étrangeté de cette utilisation : ".. au XVIe siècle le respect qu'on avait de la mémoire de ce bienfaiteur n'empêchait pas de faire de sa crosse un travestissement pour la fête des fous, à moins que ...le donateur ait donné lui même à son legs cette destination , à l'exemple de Guillaume de Mâcon, évêque d'Amiens qui en 1308 légua au chapitre de sa cathédrale ses ornements épiscopaux pour décorer chaque année l'évêques des Innocents. ; Légué par Jean de Marigny à la Collégiale d'Ecouis, figure dans l'inventaire de 1565

Matériaux/techniques

buis, polychrome

Description

Traces de peinture polychrome sur fond or ; Démontable en 5 parties d'inégales longueurs grâce à des bagues à vis. Cela permettait de le ranger plus commodément

Dimensions

H. 135.7 ; Diam. 2.5

Inscriptions

phylactère ; inscription (latin)

Précision inscriptions

1er cylindre 1ère zone : Ave maria ; 1er cylindre 2eme zone ; VOBS:i.e : puer natus est volis ; 1er cylindre 3eme zone : Ne redea [is] ; Au-dessus des derniers sujets du 1er cylindre, dans un cartouche qui chevauche sur la moulure en lettres dorées sur fond blanc (précaution du sculpteur pour éviter les erreurs de montage) ; Primus ; 2eme cylindre, au-dessus de l'autel : SCDS ; secundus ; 2eme cylindre 3eme zone. Un autre est illisible au niveau de la scène représentant la Tentation du Christ ; ACIPE PV= accipe puerum ; 3eme cylindre. 1ere zone : TERCI= tertius ; 4eme cylindre. 1ere zone : qVART' ; 4eme cylindre. 5eme zone : NOI'ME TAN ; 5eme cylindre 1ere zone. au-dessous de la scène représentant l'Apparition du Christ aux apôtres ; qVINT'

Utilisation/destination

pratique religieuse

Sujet représenté

scène biblique (vie du Christ)

Précision sujet représenté

Bâton de bois sculpté représentant des scènes de l'ancien et du nouveau testament XIVe siècle. Les scènes sont de hauteur variable, entre 4 et 6 cm sans les moulures qui les séparent. La plupart des sujets font entre 4,3 à 5,2 cm, ils sont encadrés d'une architecture simple : ce sont soient de larges arcades aplaties reposant de chaque côté sur une colonnette, soient une série d'arcades en plein cintre sur culs de lampe, celles des extrémités seules portent une colonnette terminale. Ca et là de gros fleurons à quatre pétales assez découpés brochent sur les moulures doublées d'un [grenetis?] qui séparent les différentes zones. La suite chronologique des épisodes se lit de bas en haut. Ils représentent la vie du Christ en 36, scènes depuis l'Annonciation jusqu'à la descente du Saint Esprit : 1er cylindre : 1ere zone : Annonciation /Visitation/Nativité. 2eme zone : Annonce aux bergers / voyages des rois mages 3eme zone : Adoration des mages/ l'Ange apparait en songe aux mages 2eme cylindre : 1er zone : Présentation au temple 2eme zone : Hérode ordonne le massacre/ Massacre des innocents 3eme zone : Fuite en Egypte /Tentation du Christ 4eme zone : Repos en Egypte/ Baptème du Christ 5eme zone : Entrée à Jérusalem/ lavement des pieds 3eme cylindre : 1ere zone : La Cène 2eme zone : Baiser de Judas 3eme zone : Flagellation/Portement de croix 4ème cylindre : 1ere zone : Crucifixion/ résurrection des morts 2eme zone : Joseph d'Arimathie et Nicodème demandent à Pilate le corps du Christ (sujet rare)/ Descente de croix 3eme zone : Mise au tombeau/ Garde du tombeau 4eme zone : Résurrection/Descente aux limbes 5eme zone : Saintes femmes au tombeau /Noli ne tangere (Interversion sur 5éme cylindre)6eme zone : Rencontre des disciples d'Emmaüs/Repas d'Emmaüs 5eme cylindre 1ere zone : apparition du Christ aux apôtres,/apparition de St Thomas 2eme zone : Ascension 3eme zone : Pentecôte Selon Régnier : Le croisillon d'argent doré a été fondu en 1793. Millin l'a fait dessiner et la gravure qu'il en donne nous permet d'affirmer qu'elle était contemporaine de Jean de Marigny. On y voyait la vierge assise, portant l'enfant Jésus, devant eux un personnage vêtu de rouge était agenouillé. La pomme fort importante était polygonale et montrait sur chaque face un sujet figuré en émail. Au-dessus la douille présentait un treillissé meublé de fleurons. La "vigne artistement travaillé" dont parle l'inventaire de 1790 doit s'entendre de la décoration végétale qui courait autour de la volute (cf. Millin pl. II, fig.6.et Régnier)

Etat de conservation

bon état ; manque la volute ; Les virales de vermeil disparues en 1792, ont été refaites en trois morceaux en 1852 en cuivre doré. La tige de l'extrémité inférieure semble moderne également

Source sujet représenté

Ancien Testament ; Nouveau Testament

Lieu de conservation

Evreux ; musée d'Art Histoire et Archéologie

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; legs ; Evreux ; musée d'Art Histoire et Archéologie

Date acquisition

1885 acquis

Anciennes appartenances

Collégiale d'Ecouis ; Jouen Mr

Numéro d'inventaire

10344 ; 1212.147 (Ancien numéro)

Exposition

Evreux. 1864. Exposition artistique : concours régional. Jouen (N°1391) ; - Evreux, Exposition d'art ancien.1927 (N°90) ; - Evreux, Exposition. 1931

Bibliographie

- Grésy, Eugène. Notice sur trois crosses historiques du XIIè. In Mémoire de la société des Antiquaires de France. 1852. (Tome 21. P. 136-220) ; -Régnier, Louis. L'église Notre -Dame d'Ecouis autrefois Collégiale. Paris-Rouen.1913 (P. 291-315. 2pl) ; - Lamiray, H. La Normandie. 1934. ; - Eulart, Camille. manuel d'archéologie. T. III.1916 (P. 363) ; - Eulart, Camille. manuel d'archéologie. T. III.1916 (P. 363) (Notes de Chassant: 98 (134) (136.7) et Régnier Archives départementales F 156 (86) (20)) ; - Millin. Antiquités Nationales. Paris. 1791.in 4° (Tome III, N°28. P. 28. "XXVIII Collégiale d'Ecouis", 28p et 4pl pour le croisillon)

Copyright notice

© Evreux, musée de l'Ancien Evêché, © Direction des musées de France, 2004

 

Renseignements sur le musée

 

07030005096

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4800  4801-4900  4901-5000  5001-5100  5101-5200  5201-5300  5301-5400  5401-5500  5501-5600  5601-5700  5701-5800  5801-5900  5901-6000  6001-6100  6101-6200  6201-6300  6301-6400  6401-6500  6501-6600  6601-6700  6701-6800  6801-6900  6901-7000  7001-7100  7101-7200  7201-7300  7301-7400  7401-7500  7501-7600  7601-7700  7701-7800  7801-7829 


Requête :   ((croyances - coutumes) :DOMN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0