Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 79
Domaine

mobilier

Dénomination

coffre

Titre

coffre de fabrique

Lieu création / utilisation

France (lieu de création)

Période création/exécution

4e quart 16e siècle

Genèse

objet en rapport

Historique

Datation par dendrochronologie : voir bibl. Polonovski 1990 (après 1562 et après 1589 pour deux séries de cernes observées sur le couvercle). Polonovski et Perrault 1987 (XVIIème s.), Reynies 1987 (XVIIème s.?), Fligny 1990 (premier quart du XVIIème s.). ; voir aussi : Noyon : la cathédrale, salle du trésor (MN 2050)

Matériaux/techniques

chêne, fer, assemblé, forgé

Description

Coffre en chêne à pentures en fer forgé. Sa sobriété apparente cache une technologie surprenante au niveau de la construction et comme précédemment un secret. Le couvercle se compose de deux ais de chêne assemblés entre eux à plat-joint, avec trois tourillons, maintenus au pourtour par trois éléments en chêne sur la façade et les côtés. Leur maintien est assuré par deux coupes d'onglet à flottement, chevillées, et par des ais à rainure et languette. L'emboîture comporte un défoncé qui fait office de couvre-joint. La face externe est sans ornement, laissant apparaître les têtes carrées des boulons de fixation des pentures intérieures logées dans des défoncés. Les côtés du couvercle reçoivent une moulure sur le devant et les côtés. Dans le cavet subsistent en façade deux petits clous à tête forgée et trois trous de clous. Des fragments de cuir subsistent coincés sous ces têtes attestant que le couvercle fut recouvert de cuir et que le coffre servit peut-être de banquette. D'autres clous se remarquent sur les moulures latérales, mais ils sont de dimensions plus réduites et ne comportent pas de fragments de cuir. Les ais du couvercle ont subi un important retrait dimensionnel, et le joint ouvert laisse apparaître les tourillons renforçant l'assemblage à rainure et languette : ils sont en chêne de 8 mm de diamètre environ et taillés au rabot à main levée. En contre-parement du couvercle apparaissent les ferrures de renfort et les pentures, toutes logées dans les défoncés. Les ferrures sont fixées au moyen de clous forgés ne traversant pas le bois ; les pentures le sont au moyen de boulons et d'écrous à tête quadrangulaires à pans. Au niveau de la fermeture, la penture renforcée est fixé par boulons latés et clous. L'abattant ferme par trois serrures dont deux ont disparu. elles étaient toutes identiques avec deux auberons, comme l'attestent les passants des pentures correspondantes (un passant de la penture de droite est manquant). L'intérieur du coffre comporte un casier formé de quatre planchettes, fixé sur le côté gauche. D'une épaisseur moyenne de 12 mm, la planchette supérieure fait office de couvercle, dont le système de rotation est assuré par deux tourillons taillés à même la planchette ; celle de façade, d'ouverture du secret, en coulissant vers le haut dans sa rainure, découvrant un double fond ; les deux autres servent respectivement de fond et de double fond. A l'occasion de sa restauration, on a trouvé dans ce coffre des fragments de vitraux du XIIIe au XXe siècle, un morceau de bois doré provenant de la châsse de saint Eloi détruite à la Révolution, deux livres, un plat en étain et un fragment de plaque funéraire en cuivre. Les ferrures qui assurent l'ouverture du couvercle traversent de biais le panneau arrière pour déboucher sur l'intérieur : elles sont ainsi soustraites à d'éventuelles agressions tout en consolidant le coffre. Cette précaution est renforcée par quatre clous ne découvrant pas à l'extérieur. Trois doubles équerres fixées de la même manière dans le prolongement de ces ferrures renforcent le bas du panneau arrière, le fond et le panneau avant. L'extérieur du fond reçoit également au pourtour un ferrage de renfort. Quant aux serrures fixées, chacune par quatre boulons et écrous, elles viennent renforcer la partie haute du devant. Enfin, les passants en fer forgé fixant les poignées débouchent rabattus sur les faces internes des côtés. L'assemblage des panneaux fait preuve de beaucoup d'astuce et d'une grande maîtrise. Les panneaux verticaux sont réunis par quatre pieds dissimulés à l'extérieur par un décrochement jointif sur l'angle. Six mortaises sont creusées dans chaque pied, pour recevoir les tenons des panneaux qui sont maintenus en haut et en bas par deux chevilles. Chaque panneau se compose de deux ais assemblés à plat-joint. Aucune trace de colle n'a été décelée. Curieusement, les panneaux des côtés sont assemblés sans tourillons, contrairement aux panneaux arrière et de face. [d'après Polonovski et Perrault 1987, p. 50-52]

Dimensions

Largeur en cm 106 ; Hauteur en cm 57 ; Profondeur en cm 58

Lieu de conservation

Noyon ; musée du Noyonnais

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; affectation ; Noyon ; musée du Noyonnais

Date acquisition

1987

Anciennes appartenances

Provenance, 1914, Noyon, cathédrale Notre-Dame, (Le coffre est visible sur plusieurs photographies de l'intérieur de la salle du trésor de la cathédrale de Noyon avant 1914. Les mentions de mobilier dans les anciens inventaires du trésor de la cathédrale de Noyon sont trop peu explicites pour être assuré de la présence de ce coffre à Noyon à une époque plus ancienne.) ; Ville de Noyon

Numéro d'inventaire

MN 1668

Commentaires

Trois coffres non décrits figurent sur la liste des objets classés Monuments Historiques en 1902. L'inventaire de 1905 du mobilier de la cathédrale de Noyon affecté au culte mentionne (n°52) "4 coffres épais en chêne, ferrures anciennes".

Exposition

"Mobilier picard : le meuble dans l'Oise du XIIIe au XIXe siècle", Beauvais, musée départemental de l'Oise, 23 octobre 1991 - 13 janvier 1992 (Cat. n°42)

Bibliographie

Vitet (Ludovic), Monographie de l'église Notre-Dame de Noyon, Paris, 1845, 2 volumes (Plans, coupes, élévations et détails par Daniel Ramée) (Coffre non mentionné explicitement.)
Findinier Benjamin : "Les collections mobilières médiévales de Noyon/The medieval furnishings collections of Noyon", in "Noyon Racines et Avenir/Roots and Future", Cap Régions Editions, Noyon, 2009, pp.170-181.
Findinier B. 2012 : "Noyon et ses trésors", in "Les secrets des cathédrales". Hors-série Le nouvel Observateur numéro 80, juillet-août 2012, p.38-39.
Findinier Benjamin : "l'armoire peinte de Noyon", in "La cathédrale Notre-Dame de Noyon. Cinq années de recherches", sous la direction d'Arnaud Timbert, avec la collaboration de Stéphanie Daussy. Société Historique, Archéologique et Scientifique de Noyon, 2011, pp. 258-275.
Reyniès (Nicole de), "Le mobilier médiéval", dans Plouvier (Martine) [sous la direction de], La ville de Noyon, Cahiers de l'inventaire 10, s.l., ville de Noyon et Inventaire Général, 1987 [catalogue de l'exposition "Noyon, mille ans d'art et d'architecture", Noyon, musée du Noyonnais, 20 juin - 5 octobre 1987], p. 111-121. (p.118)
Polonovski (Max) et Perrault (Gilles), "Le trésor de la cathédrale de Noyon retrouvé. Un ensemble rarissime de mobilier médiéval", dans L'Estampille, n°208, novembre 1987, p.32-53. (p.50-52)
Fligny (Laurence), Le mobilier en Picardie (1200-1700), s.l., Picard éditeur, 1990 (p.284 ; rep. fig.375)
Polonovski (Max), " Contribution de la dendrochronologie dans la connaissance des monuments historiques, problèmes de méthodes", dans La conservation du bois dans le patrimoine culturel / Journées d'études de la Section Française de l'Institut International de Conservation, Besançon-Vesoul, 8-9-10 novembre 1990, pp. 89-100. (p. 91-92 ; rep. fig. 5, p. 99.)
"Mobilier picard. Le meuble dans l'Oise du XIIIe au XIXe siècle", catalogue de l'exposition [Beauvais, musée départemental de l'Oise, 23 octobre 1991 - 13 janvier 1992] rédigé par Laurence Fligny, Beauvais, 1991 (cat. 42 p.64)

Copyright notice

© Noyon, musée du Noyonnais, © Service des musées de France, 2012

Crédits photographiques

© Moulic, © Studio Graffity

 

demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

08070001864

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4800  4801-4900  4901-5000  5001-5100  5101-5200  5201-5300  5301-5400  5401-5500  5501-5600  5601-5700  5701-5800  5801-5900  5901-6000  6001-6100  6101-6200  6201-6300  6301-6400  6401-6500  6501-6600  6601-6700  6701-6800  6801-6900  6901-7000  7001-7100  7101-7200  7201-7300  7301-7400  7401-7500  7501-7600  7601-7700  7701-7800  7801-7900  7901-8000  8001-8100  8101-8200  8201-8300  8301-8400  8401-8500  8501-8600  8601-8700  8701-8800  8801-8900  8901-9000  9001-9100  9101-9200  9201-9300  9301-9400  9401-9500  9501-9600  9601-9700  9701-9800  9801-9900  9901-10000  10001-10100  10101-10200  10201-10300  10301-10400  10401-10500  10501-10600  10601-10700  10701-10800  10801-10900  10901-11000  11001-11100  11101-11200  11201-11300  11301-11400  11401-11500  11501-11600  11601-11700  11701-11800  11801-11900  11901-12000  12001-12100  12101-12200  12201-12300  12301-12400  12401-12500  12501-12600  12601-12700  12701-12800  12801-12900  12901-13000  13001-13100  13101-13200  13201-13300  13301-13400  13401-13500  13501-13600  13601-13700  13701-13800  13801-13900  13901-14000  14001-14100  14101-14200  14201-14300  14301-14400  14401-14500  14501-14600  14601-14700  14701-14800  14801-14900  14901-15000  15001-15100  15101-15200  15201-15300  15301-15400  15401-15500  15501-15600  15601-15700  15701-15727 


Requête :   ((ancienne) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0