Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 56
Domaine

mobilier

Dénomination

coffre

Titre

Coffre à pentures

Lieu création / utilisation

France (lieu de création)

Période création/exécution

4e quart 12e siècle

Millésime création/exécution

1191 ; 1192

Genèse

objet en rapport

Historique

"Trois grands coffres, bois, pentures de fer, XIIIe et XIVe siècles" figurent sur la liste des objets classés Monuments Historiques (arrêté du 6.6.1902). L'inventaire de 1905 du mobilier de la cathédrale de Noyon affecté au culte mentionne (n°52) "4 coffres épais en chêne, ferrures anciennes".
Datation par dendrochronologie : voir bibl. Polonovski 1990 (après 1191-1192 pour deux pieds). Polonovski et Perrault 1987 (XIIIème s.), Reyniès 1987 (fin XIIIème s.), Fligny 1990 (début XIIIème s.). ; voir aussi : Noyon : la cathédrale, salle du trésor (MN 2050) ; en rapport avec : Armoire à pentures de la cathédrale de Noyon, Coffre à pentures ; Oeuvres en rapport : Armoire à penture (XIIIème s.) conservé à la cathédrale de Noyon, provenant de la salle du trésor. Coffre du musée Carnavalet et coffre du musée des Arts décoratifs (XIVème s. voir photographie dans le dossier-objet). Les pentures de la porte menant à la salle du trésor ont des motifs comparables aux motifs des pentures du coffre.

Matériaux/techniques

chêne, fer, assemblé, forgé

Description

Coffre en chêne à pentures en fer forgé ; Coffre en chêne reposant sur quatre pieds hauts entre lesquels des ais horizontaux complètent les faces. Détail intéressant que ces pieds importants qui perchent le fond bien au-dessus du sol, peut-être pour préserver de l'humidité son contenu. Les assemblages de ces ais sont à plat-joint et à tourillons. Seul le plancher du coffre, constitué de trois ais, comporte des assemblages à grain d'orge. Ceci sans doute pour éviter la perte de petits objets, qui seraient inévitablement passés au travers d'un assemblage à plat-joint, lorsque le bois en présence d'un air asséché se rétracte. Le montage de la caisse est assuré par des rainures et des languettes chevillées. Trois séries de pentures horizontales nervurées ceinturent les quatres côtés. La façade est ornée de ferrures décoratives composées de tiges fleuronnées et enroulées selon une rigoureuse symétrie. Le couvercle est fait de trois ais assemblés à plat-joint et tourillons. Il s'articule à la caisse par trois types de pentures différents. Les deux pentures extérieures sont plates et terminées par trois petites tiges dont deux s'enroulent vers l'extérieur. Les deux suivantes sont nervurées, avec une extrémité formant une tige et présentent trois paires de tiges symétriques. La penture centrale est formée de tiges en volute s'étalant largement. Le coffre ferme à l'aide de trois serrures. Celle du centre, probablement d'origine, possède deux secrets en état de fonctionner, qui condamne l'ouverture. C'est en débarrassant l'entrée de serrure de sa rouille que nous nous sommes aperçus que deux clous qui maintiennent l'entrée glissaient dans une fine découpe. Ces deux boutons poussoirs en forme de tête de clous, placés sur la platine permettent de libérer deux mécanismes. Le premier glisse sur 5 mm environ, et dégage l'auberon de l'opercule qui bouche l'entrée de la serrure. Il se libère alors grâce à un ressort paillette. Le secret fonctionne à l'aide de l'autre bouton poussoir. Par une manoeuvre semblable à la précédente, il agit sur une pièce métallique qui libère l'entrée de la serrure rendant possible l'introduction de la clef. Les deux serrures à moraillons n'ont livré aucune particularité notable et semblent postérieures. Au XIXème s. probablement (au vu du métal utilisé qui est laminé), a été réalisé un habillage intérieur au moyen d'un feuillard métallique, transformant le coffre en coffre-fort. Le pied avant gauche, sur lequel apparaît une large brûlure, présente une restauration ancienne : des fers plats maintiennent le bois fendu. [d'après Polonovski et Perrault 1987, p. 40-41]

Dimensions

Largeur en cm 124 ; Hauteur en cm 87 ; Profondeur en cm 74

Sujet représenté

ornementation (ornement à forme végétale, plante)

Lieu de conservation

Noyon ; musée du Noyonnais

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; affectation ; Noyon ; musée du Noyonnais ; classé MH

Date acquisition

1987

Anciennes appartenances

Provenance, 1845, Noyon, cathédrale Notre-Dame, (Coffre mentionné dans Vitet 1845. Les mentions de mobilier dans les anciens inventaires du trésor de la cathédrale de Noyon sont trop peu explicites pour être assuré de la présence de ce coffre à Noyon à une époque plus ancienne.) ; Ville de Noyon

Numéro d'inventaire

MN 1665

Exposition

"Mobilier picard : le meuble dans l'Oise du XIIIe au XIXe siècle", Beauvais, musée départemental de l'Oise, 23 octobre 1991 - 13 janvier 1992 (Catalogue n°1)

Bibliographie

Vitet (Ludovic), Monographie de l'église Notre-Dame de Noyon, Paris, 1845, 2 volumes (Plans, coupes, élévations et détails par Daniel Ramée) (Coffre mentionné p. 190 et reproduit planche 15.)
Findinier Benjamin : "Les collections mobilières médiévales de Noyon/The medieval furnishings collections of Noyon", in "Noyon Racines et Avenir/Roots and Future", Cap Régions Editions, Noyon, 2009, pp.170-181.
Findinier B. 2012 : "Noyon et ses trésors", in "Les secrets des cathédrales". Hors-série Le nouvel Observateur numéro 80, juillet-août 2012, p.38-39.
Findinier Benjamin : "l'armoire peinte de Noyon", in "La cathédrale Notre-Dame de Noyon. Cinq années de recherches", sous la direction d'Arnaud Timbert, avec la collaboration de Stéphanie Daussy. Société Historique, Archéologique et Scientifique de Noyon, 2011, pp. 258-275.
Reyniès (Nicole de), "Le mobilier médiéval", dans Plouvier (Martine) [sous la direction de], La ville de Noyon, Cahiers de l'inventaire 10, s.l., ville de Noyon et Inventaire Général, 1987 [catalogue de l'exposition "Noyon, mille ans d'art et d'architecture", Noyon, musée du Noyonnais, 20 juin - 5 octobre 1987], p. 111-121. (p.116)
Polonovski (Max) et Perrault (Gilles), "Le trésor de la cathédrale de Noyon retrouvé. Un ensemble rarissime de mobilier médiéval", dans L'Estampille, n°208, novembre 1987, p.32-53. (p.40-41)
Fligny (Laurence), Le mobilier en Picardie (1200-1700), s.l., Picard éditeur, 1990 (p.35 et p.41 ; rep. fig. 10a et 10b)
Polonovski (Max), " Contribution de la dendrochronologie dans la connaissance des monuments historiques, problèmes de méthodes", dans La conservation du bois dans le patrimoine culturel / Journées d'études de la Section Française de l'Institut International de Conservation, Besançon-Vesoul, 8-9-10 novembre 1990, pp. 89-100. (p. 91 ; rep. fig. 3, p. 98.)
"Mobilier picard. Le meuble dans l'Oise du XIIIe au XIXe siècle", catalogue de l'exposition [Beauvais, musée départemental de l'Oise, 23 octobre 1991 - 13 janvier 1992] rédigé par Laurence Fligny, Beauvais, 1991 (p.18-19, cat. n°1.)

Copyright notice

© Noyon, musée du Noyonnais, © Service des musées de France, 2012

Crédits photographiques

© Moulic, © Panni, © Studio Graffity

 

demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

08070001861

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4800  4801-4900  4901-5000  5001-5100  5101-5200  5201-5300  5301-5400  5401-5500  5501-5600  5601-5700  5701-5800  5801-5900  5901-6000  6001-6100  6101-6200  6201-6300  6301-6400  6401-6500  6501-6600  6601-6700  6701-6800  6801-6900  6901-7000  7001-7100  7101-7200  7201-7300  7301-7400  7401-7500  7501-7600  7601-7700  7701-7800  7801-7900  7901-8000  8001-8100  8101-8200  8201-8300  8301-8400  8401-8500  8501-8600  8601-8700  8701-8800  8801-8900  8901-9000  9001-9100  9101-9200  9201-9300  9301-9400  9401-9500  9501-9600  9601-9700  9701-9800  9801-9900  9901-10000  10001-10100  10101-10200  10201-10300  10301-10400  10401-10500  10501-10600  10601-10700  10701-10800  10801-10900  10901-11000  11001-11100  11101-11200  11201-11300  11301-11400  11401-11500  11501-11600  11601-11700  11701-11800  11801-11900  11901-12000  12001-12100  12101-12200  12201-12300  12301-12400  12401-12500  12501-12600  12601-12700  12701-12800  12801-12900  12901-13000  13001-13100  13101-13200  13201-13300  13301-13400  13401-13500  13501-13600  13601-13700  13701-13800  13801-13900  13901-14000  14001-14100  14101-14200  14201-14300  14301-14400  14401-14500  14501-14600  14601-14700  14701-14800  14801-14900  14901-15000  15001-15100  15101-15200  15201-15300  15301-15400  15401-15500  15501-15600  15601-15700 


Requête :   ((ancienne) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0