Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 22
Domaine

estampe

Titre

Saint Jean l'Evangéliste

Auteur/exécutant

BALDUNG Grien Hans (graveur)

Précision auteur/exécutant

BALDUNG : Schwäbisch Gmünd, 1484 ; Strasbourg, 1545

Ecole

Allemagne

Période création/exécution

1er quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1516 ; 1519

Historique

Grande suite des apôtres (1516-1519) Mende 46-57 Baldung Grien, en gravant la Grande suite de bois consacrés aux apôtres, s'inscrit dans la tradition de la série gravée où l'apôtre est figuré debout, et dont la plus connue au XVe siècle se trouve être celle des douze burins de Martin Schongauer (B. 34-45). La suite de bois gravés de Cranach l'Ancien, parue entre 1510 et 1515, et à laquelle appartient L'Apôtre saint Simon étudié dans cet ouvrage, précède de peu celle de Baldung et, de ce fait, a pu lui communiquer quelque impulsion, autant que les apôtres de Dürer Saint Thomas et Saint Paul, datés 1514 (B. 48, B. 50), les premiers d'une série que le Nurembergeois souhaitait publier par deux, mais qui restera inachevée à sa mort. Parallèlement à la Grande suite, Baldung s'est adonné à une Petite suite d'apôtres, appelée ainsi en raison de la taille des images, 6,6 × 4,3 cm, dont deux sont datées 1519 (B. 19-30). Les artistes de l'époque de Baldung, en effet, s'intéressent particulièrement à la monumentalité de la figure de l'apôtre présenté debout et à l'individualisation du trait de caractère le plus saillant de l'ardent défenseur de la foi, en même temps qu'à son attribut de martyr. L'apport de Baldung en ce sens fut important, puisque au temps de la Réforme il incombait aux apôtres, en leur qualité de disciples, d'être les diffuseurs de la vraie foi. Or, c'est précisément cette conviction profonde et inébranlable qui se dégage de chacune des figures apostoliques de Baldung, pourtant gravées dans un plus petit format que celui de la suite des années 1510-1515 de Cranach l'Ancien. Aussi la présentation debout, les pieds nus et vêtus d'une toge et d'un manteau, renforce-t-elle l'effet de monumentalité et l'impression de roc solide, légitime pour les douze compagnons du Christ - à l'image des douze tribus d'Israël -, dont Paul cependant n'a jamais fait partie, mais auxquels il a parfois été assimilé. À la différence de Cranach, qui utilise le blanc du papier comme seul fond, chez Baldung, la figure de l'apôtre nimbé se détache tantôt sur le blanc du papier, tantôt sur un fond abstrait de traits concentriques plus ou moins discontinus, sans qu'aucun motif ornemental latéral ne vienne distraire le " déchiffrage " du disciple représenté. Le sol qui est foulé, en revanche, est proche des tertres agrémentés de quelques touffes d'herbe, présents dans la suite des quatorze bois gravés de Cranach l'Ancien. Trois feuilles issues de la grande série de Baldung sont conservées au Cabinet des Estampes et des Dessins de Strasbourg ; il s'agit de Saint Jean l'Evangéliste (B. 10 ; cat. 90), de Saint Thomas (B. 14 ; cat. 91) et de Saint Jacques le Mineur (B. 15 ; cat. 92). Le Kupferstichkabinett de la Kunsthalle de Karlsruhe détient la série complète. Frère de Jacques et disciple préféré du Christ, Jean est l'être qui soutient et recueille la mère du Christ lors de la Crucifixion. Chassé par Domitien, il part en exil sur l'île de Patmos, où il va retranscrire dans le Livre des Révélations ou Apocalypse les visions relatives à la fin des temps. Il apparaît ici muni de son attribut, un calice surmonté d'un serpent, se référant à l'épreuve du poison qu'il avait surmontée avec succès. Le prêtre supérieur du temple de Diane à Ephèse avait en effet promis au Christ de croire, à condition que Jean vide un gobelet entier de liquide empoisonné sans être touché par la substance. Thomas, pêcheur de métier avant sa conversion, tient fermement dans sa main droite la lance qui le transpercera lorsqu'il deviendra missionnaire chrétien aux Indes. La tête tournée vers le côté, Thomas effectue un geste de la main gauche, qui exprime simultanément la frayeur et l'étonnement, de manière à suggérer son côté " incrédule ", lui qui devait voir le Christ, et même toucher la plaie dans son flanc droit, pour croire à sa crucifixion comme à sa résurrection. Jacques le Mineur, à la mort de Jacques le Majeur, prit la tête de la communauté chrétienne de Jérusalem. À Pâques de l'an 62, il fut lapidé et tué par un marteau de foulon. L'ensemble de la Grande suite d'apôtres avait été daté sur la base de la seule feuille de Saint Matthieu où figurait la date 1519. Mmes Sybille Bock et Saskia Durian-Ress, évoquant le catalogue de l'exposition de 1981 à Washington et New Haven, précisent que 1519 indiquait une date d'achèvement de la série et que, pour des raisons stylistiques et techniques, la réalisation complète a pu s'échelonner entre 1516 et 1519. (Anny Claire Haus)

Matériaux/techniques

papier (filigrané)

Description

gravure sur bois

Dimensions

Hauteur de l'oeuvre en cm 21 cm ; Largeur de l'oeuvre en cm 12.5 cm ; Hauteur de la feuille en cm 21.5 ; Largeur de la feuille en cm 13

Inscriptions

monogramme ; inscription

Précision inscriptions

monogramme, Devant, en bas à droite : HBG ; inscription, Derrière : dessin esquissé de saint Jean l'Evangéliste, au pinceau et à l'encre grise ; inscription manuscrite, Derrière : au crayon : B. 10 ; No 10 ; et inscription illisible ; Filigrane : " couronne "

Sujet représenté

figure biblique (saint Jean, en pied, calice, serpent)

Lieu de conservation

Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat ; Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

1908

Anciennes appartenances

Achat à Auktion Boerner, 15 juin 1908) ; BOERNER C. G.

Numéro d'inventaire

CE 5881 ; 77.R.2009.0090 (N° récolement)

Exposition

STRASBOURG, Attraits subtils, 2007-2008 (Palais Rohan, galerie Heitz)

Bibliographie

cat. expo STRASBOURG, Attraits subtils, 2008 (p. 154-155)
cat. expo FRIBOURG, Hans Baldung Grien, 2001-2002 (Sybille Bock & Saskia Durian-Ress, p. 138-145, n°18-23, ill.)
VORAGINE J. de, La Légende dorée 2000 (t. I, p. 244-249)
MENDE, Matthias, Hans Baldung Grien, 1978 (n°49)
cat. expo BALE, Lukas Cranach, 1974 (t. II, p. 558)
cat. expo KARLSRUHE Hans Baldung Grien, 1959 (Ernst Brochhagen & Jan Lauts, p. 246-250, nos 37-49, ill. ; )
MEYER J., Allgemeines Künstler-Lexikon, 3 vol., Leipzig, 1872-1885 (n°22)
Adam BARTSCH, Le Peintre graveur, Leipzig, 1866-1876 20, in 12° (n°10)

Copyright notice

© Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins, © Service des musées de France, 2013

Crédits photographiques

© BERTOLA

 

Renseignements sur le musée

 

00130065615

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-924 


Requête :   ((Achat) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0