Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 18
Domaine

photographie

Dénomination

tirage photographique

Titre

Creus (Haven her body was)

Auteur/exécutant

GOUDAL Noémie (photographe)

Précision auteur/exécutant

GOUDAL : France, 1984 ; ?, ? ; femme ; nationalité : Française

Ecole

France

Lieu création / utilisation

Grande-Bretagne (lieu de création)

Période création/exécution

1er quart 21e siècle

Millésime création/exécution

2012

Matériaux/techniques

photographie couleur, aluminium

Description

Photographie à la chambre, tirage argentique; 5/7 (Tirage) ; Lauréat du Prix HSBC pour la Photographie en 2013, Noémie Goudal est une jeune photographe française, encore très peu présente dans son pays d'origine car elle a développé son travail depuis 2008 en Grande-Bretagne où elle réside et où elle connaît déjà un véritable succès public et critique. De sa sélection de sites pour ses prises de vue à l'installation de ses images de grand format dans des lieux inusuels, Noémie Goudal donne à voir des constructions énigmatiques, des ruines modernes dont le béton semble être le matériau privilégié. Sa première série, Les Amants, constituait une sorte de métaphore des rapports conflictuels entre la nature et l'homme. Au début de ce travail, Noémie Goudal s'imaginait un territoire désolé, où les hommes sont venus, puis sont partis, laissant derrière eux des vestiges de leur histoire. Pour elle, la nature ainsi que ces vestiges y construisaient ensemble un nouveau paysage. Les prémisses du travail étant ainsi posées, la photographe s'est intéressée, pour sa seconde série Haven her body was, à ces lieux qui constituent des éléments atypiques du paysage, comme des îles et des grottes et des lieux industriels désaffectés et abandonnés, où l'on retrouve cette ambiance de sites en fin de vie. Ces lieux sont, tant dans l'histoire que dans les légendes, propices à des reconstructions ou des mises en scène particulières. Noémie Goudal qualifie ces lieux d'hétérotopies, selon le concept de Michel Foucault, crées entre une réalité géographique et un imaginaire utopique. Elle ne se contente pas de les photographier comme s'il fallait en sauvegarder la mémoire, mais se les réapproprie comme "décor". Elle y installe en effet ses propres photographies de lieux similaires, agrandis à l'échelle du lieu investi, pour interférer avec ceux-ci et créer un nouvel imaginaire : " dans la construction de mes photos, je m'intéresse à la création d'une nouvelle perspective dans le cadre de l'image, en floutant les frontières entre le réel et la fiction, le vrai et l'inventé. Je me suis demandé comment il était possible d'entrer dans la perspective d'une image en offrant un paysage mi-réel, mi-artificiel ". Il est donc à nouveau question de superpositions de plans et de fragmentations d'espaces pour créer de nouvelles perceptions, en jouant sur les perspectives du lieu d'accueil (grottes, usines désaffectées, navires échoués, granges abandonnées) et des traces laissées par son histoire. Des sites sans perspective au départ se voient ainsi prolongés et transformés en un autre décor naturel ou industriel, grâce à cette superposition d'images. Il n'y a cependant pas de confusion possible entre l'enveloppe et son contenu, car les images "importées" sont elles-mêmes composées de fragments d'une même image décomposée et imprimée sur des papiers suspendus dans le nouvel espace, le squattant en quelque sorte. Ces espaces sortis de nulle part ne sont cependant pas accessibles au public, la perspective et l'adéquation de la mise en scène ne pouvant se percevoir que d'un point de vue unique et intangible, celui que se réserve la photographe. Les lieux investis par Noémie Goudal se transforment en support de ses installations visuelles, qui, paradoxalement, en les occultant révèlent leur existence. L'artiste ne se contente pas de bousculer les perspectives de ses images, elle perturbe également les espaces qu'elle investit dont elle modifie la perception pour en élaborer un nouveau territoire. Comme pour l'oeuvre d'Aki Lumi, le travail de Noémie Goudal s'inscrit dans le travail sur le paysage fictionnel entamé depuis maintenant plusieurs années par le musée, et soutenu par des acquisitions à l'intar des oeuvres de Ellen Kooi, Elina Brotherus, Anne-Lise Broyer ou encore Panos Kokkinias. Par ailleurs, Noémie Goudal n'est pas encore entrée en collection publique française (mais elle est présente en Grande-Bretagne) et son travail commence à être montrée en France . Elle est donc une artiste en plein développement sur le territoire française, mais déjà installée Outre-manche. ses oeuvres sont très prisées des collectionneurs et les acquisitions seront sans doute plus difficiles dans quelques années. ; Cartel de l'expo Beautés cachées (2015): Noémie Goudal est une jeune photographe française reconnue en Grande-Bretagne. Son travail vient compléter la section du musée consacrée au paysage fictionnel, entamée depuis plusieurs années, comme en témoigne l'achat d'oeuvres de Ellen Kooi, dont le travail est actuellement présent sur la place Napoléon dans le cadre du parcours Vues en ville. Les photographies qu'elle réalise pour cette série sont le résultat de compositions réfléchies. L'artiste sélectionne un lieu industriel désaffecté, puis y place une image de paysage atypique agrandie à l'échelle du lieu investi. Il s'agit ici d'une photographie d'une falaise du cap de Creus, situé à l'extrémité orientale de la péninsule ibérique, placée dans un espace abandonné. Son travail s'achève par une photographie de son installation, prise selon un point de vue permettant de rendre compte de l'adéquation du lieu avec l'image. Par ce processus, elle crée un paysage illusionniste, une sorte de prolongement de l'espace réel. L'artiste cherche ainsi à brouiller les frontières entre le réel et la fiction. Elle qualifie ces lieux d'" hétérotopies ", selon le concept de Michel Foucault, des espaces qui prennent place entre une réalité géographique et un imaginaire utopique. Cependant, aucune confusion n'est possible entre ces espaces car les images intégrées sont constituées de plusieurs morceaux réunis entre eux dont l'assemblage reste visible. Le regard que l'on porte sur les lieux abandonnés est renouvelé par les mises en scènes réalisées par l'artiste. Elle les valorise en les chargeant d'une dimension poétique auparavant absente.

Dimensions

Hauteur en cm 168 ; Longueur en cm 192

Sujet représenté

paysage

Lieu de conservation

La Roche-sur-Yon ; musée municipal

Statut juridique

propriété de la commune ; achat ; La Roche-sur-Yon ; musée municipal

Date acquisition

2014

Anciennes appartenances

Galerie, Galerie Les Filles du Calvaire (Paris)

Numéro d'inventaire

2014.4.1

Exposition

Beautés cachées (La Roche-sur-Yon 2015)

Rédacteur

Jagot Hélène ; Chanteux Sarah

Copyright notice

© La Roche-sur-Yon, musée municipal, © Service des musées de France, 2016

 

Renseignements sur le musée

 

07760004123

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-200  201-300  301-400  401-500  501-600  601-700  701-800  801-900  901-1000  1001-1100  1101-1200  1201-1300  1301-1400  1401-1500  1501-1600  1601-1700  1701-1800  1801-1900  1901-2000  2001-2100  2101-2200  2201-2300  2301-2400  2401-2500  2501-2600  2601-2700  2701-2800  2801-2900  2901-3000  3001-3100  3101-3200  3201-3300  3301-3400  3401-3500  3501-3600  3601-3700  3701-3800  3801-3900  3901-4000  4001-4100  4101-4200  4201-4300  4301-4400  4401-4500  4501-4600  4601-4700  4701-4800  4801-4900  4901-5000  5001-5100  5101-5200  5201-5300  5301-5400  5401-5500  5501-5600  5601-5700  5701-5800  5801-5900  5901-6000  6001-6100  6101-6200  6201-6300  6301-6400  6401-6500  6501-6600  6601-6700  6701-6800  6801-6900  6901-7000  7001-7100  7101-7200  7201-7300  7301-7400  7401-7500  7501-7600  7601-7700  7701-7800  7801-7900  7901-8000  8001-8100  8101-8200  8201-8300  8301-8400  8401-8500  8501-8600  8601-8700  8701-8800  8801-8900  8901-9000  9001-9100  9101-9200  9201-9300  9301-9400  9401-9500  9501-9600  9601-9700  9701-9800  9801-9900  9901-10000  10001-10100  10101-10200  10201-10300  10301-10400  10401-10500  10501-10600  10601-10700  10701-10800  10801-10900  10901-11000  11001-11100  11101-11200  11201-11300  11301-11400  11401-11500  11501-11600  11601-11700  11701-11800  11801-11900  11901-12000  12001-12100  12101-12200  12201-12300  12301-12400  12401-12500  12501-12600  12601-12700  12701-12800  12801-12900  12901-12903 


Requête :   ((Paris) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0