Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 81
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Esquisse pour le plafond à la gloire du prince de Condé, gouverneur de Bourgogne

Auteur/exécutant

PRUD'HON Pierre Paul (auteur)

Précision auteur/exécutant

PRUD'HON : Cluny, 1758 ; Paris, 1823 ; nationalité : Française

Ecole

France

Lieu création / utilisation

Italie, Latium, Rome (lieu de création) ; France, Côte-d'Or, Dijon (lieu d'utilisation)

Période création/exécution

4e quart 18e siècle

Millésime création/exécution

1786

Genèse

esquisse ; oeuvre en rapport

Historique

Cette esquisse, peinte à Rome en mars 1786, a précédé l'immense toile commandée la même année par les Etats de Bourgogne au jeune Prud'hon. Cette dernière était destinée à décorer le plafond de la salle des Statues du premier musée de Dijon, aménagé dans l'aile orientale du palais des Etats, édifiée à cet effet. Mise en place en 1787, elle est demeurée in situ. Elève de l'Ecole de dessin de Dijon, Prud'hon est lauréat du prix de Rome dijonnais en 1784. Il séjourne dans la capitale italienne jusqu'en 1787, et doit copier le plafond que Pierre de Cortone a peint au début du XVIIe siècle au palais Barberini, contrepartie obligatoire de sa pension par les Etats bourguignons. Ce modèle ne plaît pas à Prud'hon, dont la sensibilité est plus proche de l'esthétique classique et néoclassique naissante que de celle de l'art baroque, auquel Prud'hon donne une esthétique classicisante. Il doit par ailleurs en transformer l'iconographie, la gloire du pontificat d'Urbain VIII devenant ainsi une glorification de la Bourgogne et de ses gouverneurs. Cette étude aboutie, où il manque encore les armes de la maison Condé, et le plafond lui-même sont les seuls témoignages connus de l'activité romaine du peintre, et constituent l'une des étapes importantes de sa carrière. Bien que Prud'hon ait eu le sentiment de n'avoir pas fait oeuvre originale, il y prouve néanmoins ses talents de décorateur, et cet aspect important de sa production ne sera pas démenti par la suite. (Notice d'Hélène Meyer extraite de l'ouvrage "Le musée des beaux-arts de Dijon", RMN, musée des beaux-arts de Dijon, Paris, 2002) ; Pensionnaire des Etats de Bourgogne à Rome de 1785 à 1788, Prud'hon fut chargé d'exécuter la copie d'un plafond romain afin d'orner la Salle des Statues du Muséum de Dijon, annexé à l'Ecole de Dessin. Ce monumental plafond qui orne toujours cette salle du musée des beaux-arts, fut précédé de l'esquisse préparatoire, aujourd'hui proposée à la vente. Non seulement unique témoignage avec le plafond lui-même de l'activité romaine de Prud'hon, cette esquisse présente également l'intérêt d'être directement en rapport avec le décor du Palais des Etats de Bourgogne. A l'achèvement de l'aile orientale du palais, destinée à abriter l'Ecole de Dessin et les deux salles du premier Muséum, il fut décidé de commander à Prud'hon, lauréat du concours du Prix de Rome de 1784, la copie du plafond que Pierre de Cortone réalisa au palais Barberini dans le premier quart du XVIIe siècle. Malgré les suggestions de l'artiste, c'est son maître dijonnais, François Devosge, qui lui imposa la copie de ce plafond baroque. Sans enthousiasme, Prud'hon, qui ne cacha pas son dédain envers l'esprit baroque de Pierre de Cortone, entreprit cet important chantier de la fin de 1785 à mars 1787, en adaptant le sujet. Le triomphe de la divine providence au temps d'Urbain VIII devint une glorification du gouvernement de la Bourgogne sous le prince de Condé : la personnification de la Bourgogne au centre de la composition, désigne au-dessus d'elle une couronne de lauriers soutenue par des figures féminines entourées de la Renommée, de la Victoire et de l'Immortalité, tandis qu'en partie basse figurent des allégories des arts et des vertus. Sur l'esquisse, les armes des Condé sont encore absentes et les drapeaux sont resté blancs. Prud'hon interrogera en effet Devosge par lettre pour savoir : « quelles couleurs et quelles armes il faut mettre aux drapeaux que tient la renommée ». Prud'hon réalisa cette esquisse en mars 1786, comme il le confirme dans une lettre adressée à François Devosge : « j'ai commencé une esquisse de mon tableau afin de pouvoir le dessiner et l'ébaucher plus facilement et avec plus de justesse ». On la retrouve à Paris en juillet 1787 chez l'abbé Tourlot, neveu du cardinal de Bernis ambassadeur de France auprès du Saint Siège. L'abbé de La Fare, élu du clergé aux Etats de Bourgogne, écrit en effet à Devosge qu'il a vu « chez Monsieur l'abbé Tourlot qui revient de Rom e l'esquisse du tableau que le sieur Prudhon a faite pour le plafond ». Hélène Meyer pour le conseil artistique du 17 juillet 1998 ; voir aussi : Plafond à la gloire du prince de Condé, gouverneur de Bourgogne (CA 430) Oeuvre définitive

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, toile

Description

Peinture à l'huile sur toile ; Cadre de bois doré Louis XVI à frise d'oves et de feuilles de lierre

Dimensions

Dimensions Hauteur : 138.5 cm ; Largeur : 86 cm ; Hauteur (en cm) 138.5 ; Largeur (en cm) 86 ; Hauteur avec cadre (en cm) 150 ; Largeur avec cadre (en cm) 98 ; Epaisseur du cadre (en cm) 5 ; Dim. hors tout avec cadre (en cm) HA 150 LA 98 EP 5

Utilisation/destination

décor d'architecture

Sujet représenté

groupe de figures (Condé famille de, Bourgogne, allégorie, province, Bourguignon, honneur, femme, assis, nuage, en appui, écu, jeune fille, les arts, Les Vertus, vérité, justice, homme, le temps, faux, enfant, Les Parques, femme, aile, dans les airs, laurier, fleur de lys, bâton, maréchal, couronne, or, victoire, casque, olivier, palmette, symbole, la paix)
autoportrait (Prud'hon Pierre Paul, peintre, homme)

Etat de conservation

Bon état

Lieu de conservation

Dijon ; musée des beaux-arts

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat avec participation ; Dijon ; musée des beaux-arts

Date acquisition

1998

Anciennes appartenances

Collection privée, Tourlot Abbé, 1787, Paris ; Collection privée, Vien Joseph-Marie ; Collection privée, Bryan Thomas Jefferson, 1853, 1867, New-York ; Collection publique, New York, Historical Society, 1867, 1995 ; Vente publique, 1995, New York, vente Sotheby's, 12 janvier, (n° 183, repr.) ; Sotheby's New-York

Numéro d'inventaire

1998-7-1

Exposition

Lavessière (Sylvain), Prud'hon ou le rêve du bonheur, catalogue de l'exposition, Paris : Grand Palais, 1997-1998, New York : The Metropolitan Museum, 1998 (n° 22)
L'Art des collections. Bicentenaire du Musée des Beaux-Arts de Dijon, Dijon : musée des beaux-arts, 16 juin - 9 octobre 2000 (Notice cat. D 54 p. 398-399 et pp. 66, 83, 94-95)

Bibliographie

Renouvier (J.), Histoire de l'art pendant la Révolution..., Paris, 1863 (p. 94-95)
Monod (François) et Einstein (Lewis), "Le Musée de la Société historique de New York", Gazette des Beaux-Arts, septembre 1906, t. XXXVI (p. 253)
Held (J.), "A forgotten Prudh'on in New York", Gazette des Beaux-Arts, 1943, vol. XXIII (p. 283-294; repr.)
Jeromack (P.), "Hidden Treasures : Old master paintings in New York Historical Society", Art and Auction, mars 1986 (p.92 repr.)
Meyer (Hélène), " La Glorification de la Bourgogne ", Dossier de l'art, n°415 : Prud'hon, octobre 1997 (p. 8-16, repr.)
Meyer (Hélène), "Acquisitions : Dijon, musée des beaux-arts", La Revue du Louvre, n°3, juin 1999 (p.91-92 repr.)
Gras (Catherine), Jugie (Sophie) et Meyer (Hélène), Le musée des beaux-arts de Dijon : guide des collections permanentes, Ville de Dijon, 2000 (p.40-41 repr.)
Meyer (Hélène), "La Glorification du gouvernement de la Bourgogne sous le prince de Condé, gouverneur de la Province, esquisse du plafond de la Salle des Statues du musée des beaux-arts de Dijon par Pierre-Paul Prud'hon", Bulletin des musées de Dijon, année 1999, Dijon, 2000, n°5, p. 29-36 (fig. 2, 4 et 5)
Jugie (Sophie), "Les acquisitions du Musée des Beaux-Arts de Dijon en 1998", Bulletin des musées de Dijon, année 1999, Dijon, 2000, n°5, p. 46-47 (p.46)
Gras (Catherine), Jugie (Sophie) et Meyer (Hélène), Le musée des beaux-arts de Dijon : guide des collections permanentes, Ville de Dijon, 2000 (p. 40, repr. p. 41)
"Principales acquisitions des musées en 1999", La Chronique des Arts, sup. à la Gazette des Beaux-Arts, mars 2000 (fig. 67 p. 17)
Starcky (Emmanuel), Barthélémy (Sophie), Cariel (Rémi) et al., Le musée des beaux-arts de Dijon, RMN, musée des beaux-arts de Dijon, Paris, 2002 (p. 91, repr.)
Lamarre (Christine) et Laveissière (Sylvain)(comment. par), Les Prix de Rome des Etats de Bourgogne : Lettres à François Devosge, 1776-1792 ; par Bénigne Gagneraux, Charles-Alexandre Renaud, Jean-Claude Naigeon et al., Dijon : musée des beaux-arts, 2003 (p. 76 et n° 134 Pr 8 pp. 206-208, repr. coul. Pl. 11)

Rédacteur

Jugie Sophie ; Bardin Dominique

Copyright notice

© Dijon, musée des beaux-arts, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© Jay

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

Site complémentaire

Site associé

 

01370007520

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  

Lots de réponses :  

1-100  101-102 


Requête :   ((New York) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0