Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 22
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Pont à la romaine à Cagnes

Auteur/exécutant

VALLOTTON Félix

Précision auteur/exécutant

VALLOTTON : Lausanne, 1863 ; Paris, 1925

Ecole

France

Période création/exécution

1er quart 20e siècle

Millésime création/exécution

1923

Historique

Des bords du lac Léman de sa jeunesse aux régions méditerranéennes ou normandes, en Russie, en Italie, souvent dérivatif à ses difficultés existentielles, ou comme alternative à l'animation parisienne, le contact avec la nature nourrit régulièrement l'ouvre de Félix Vallotton, randonneur infatigable. Une première allusion au paysage date de 1887, au moment de ses premières " études ", peintes sur le motif, telles qu'il les nomme dans le Livre de raison. Sur un support de bois ou de carton, voire une toile, ces esquisses fournissent une réserve de matière première pour les paysages élaborés. Elles seront par la suite complétées par des croquis détaillés et annotés très précisément. A partir de1893, ses Baigneuses n'investissent que des paysages imaginaires et les scènes de rue ou de jardins publics prennent les mêmes libertés avec la réalité que ses ouvres graphiques contemporaines. Il attendra 1901 pour proposer au Salon d'automne et au Salon des Indépendants plusieurs peintures importantes de paysages. L'appareil photographique semble avoir accompagné le peintre dans ses promenades. Marina Ducrey n'hésite pas à inscrire certains clichés réalisés à Marseille, à Nice ou sur les bords de Seine, dans le processus d'élaboration de ses ouvres . Selon Rudolf Koella, avec le tournant du siècle, Vallotton renoue avec l'espace et pose dès 1903 les jalons d'une conception du paysage à laquelle il restera fidèle jusqu'à la fin de sa vie. Les notes prises lors de ses promenades suffisent à la " reconstruction " de mémoire dans l'atelier d'une " réalité contemplée, mais sentie, réfléchie " . Les croquis préparatoires à ces " paysages composés " en contiennent déjà les éléments structurels forts et les indications de couleurs numérotées. Après Renoir, Vallotton découvre Cagnes pendant l'hiver 1920-21. Imprégné de l'atmosphère de Honfleur et des bords de Seine, il se dit " désorienté par la lumière ", mais séduit par " ce coin de pays [.] cubiste par essence " , jusqu'à y acheter en 1924 une vieille bergerie à retaper. Il y peindra plus de quatre vingt tableaux. La mauvaise saison le verra régulièrement dans un lieu isolé du Cagnard, vers les hauteurs, d'où le Paysage à Cagnes de 1923, ( Musée d'Art et d'Histoire, Genève, LRZ 1482a) semble avoir été peint. Le regard du peintre condense le bloc des maisons étagées, " dés de pierre grise " dans l'environnement végétal, décourageant toute tentative d'incursion vers l'intérieur clos du village, pourtant source d'expérimentation plastique dans des ouvres telles que Mimosas en fleurs à Cagnes de 1921 (Collection particulière) ou Une rue à Cagnes ( collection privé, LRZ 1372 ) de l'année suivante. Dans Le Livre de Raison, le peintre précise le titre de cette ouvre : " Une rue à Cagnes : à gauche maisons basses éclairées par reflet soleil couchant, à droite, hauts murs d'ombre, une figue de femme au centre " : comme dans un rêve, le temps s'est arrêté, figeant la minuscule ombre chinoise qui hante cet espace resserré, la même que dans notre toile, silhouette penchée au dessus du ravin (" paysage Cagnes. Un pâté de maisons ensoleillées 1er plan ravin et mur dans l'ombre, une figure noire sur le chemin, ciel matin clair " LRZ 1481). La technique de gravure sur bois pratiquée dans les années 91-98 n'est pas étrangère au style épuré d'une image qui contient toutes les données du lieu. Les aplats issus de la période nabie, et manifestes dans le tableau de 1921, sont ici subtilement nuancés, de l'imposant premier plan de l'arche sombre au ciel décoloré. La succession verticale des arêtes de pierre répercute en abîme des rectangles gigognes. Jusqu'à l'échappée vers l'extérieur via le pont, élément structurant de la plupart des paysages de Cagnes. Au quadrillage de la surface, exacerbé par le contraste des zones d'ombre et de lumière, se combine l'emboîtage des volumes dans la profondeur d'un espace courbe dont le rectangle mauve de la montagne est l'ultime plan. Le soleil hivernal projette de longues ombres portées, soutenues par la courbe gris bleu du pont et la ligne de l'arbre reliant premier et second plan. Au graphisme des tuiles répond la surface décorative du mur de pierre. Le réseau lâche des canisses griffe le plan des murs en négatif puis en positif de la gauche vers la droite. Dans une lumière irréelle, blonde et ocre, la flaque d'herbe verte renvoie à la pointe orange vif du toit de l'angle gauche. En 1916, au retour d'un séjour au Andelys, patrie de Poussin ,Vallotton note dans son journal " Je rêve d'une peinture dégagée de tout souci littéral de la nature, je voudrais reconstituer des paysages sur le seul recours de l'émotion qu'ils m'ont causée, quelques grandes lignes évocatrices, un ou deux détails, choisis, sans superstition d'exactitude d'heure ou d'éclairage." . Dans cette Version moderne du " paysage historique " cher à ce maître spirituel, l'artiste livre la somme de toutes les expériences accumulées, maîtrisant la forme et les valeurs dans un espace condensé où la couleur a gagné sa liberté. (Michèle Blanchard)

Matériaux/techniques

peinture à l'huile, toile

Dimensions

Hauteur avec cadre en cm 89.5 ; Largeur avec cadre en cm 76.5 ; Epaisseur avec cadre en cm 5.5 ; Hauteur en cm 73.5 ; Largeur en cm 60

Inscriptions

signé ; daté ; inscription

Précision inscriptions

signé et daté, en bas à droite, F. Vallotton 23 ; étiquette, inscription, au dos :
1 - étiquette imprimée : R. LERONDELLE / EMBALLAGES DE TABLEAUX & OBJETS D 'ART/ 76, Rue Blanche, 76 - PARIS / Exposition de San Francisco (à l'encre) / N0 414 (à l'encre, rayé au crayon bleu) / M Vallotton (à l'encre) / au crayon : M Senn ;
2 - étiquette imprimée PALAIS DES BEAUS ARTS / A. B.S.L. / CHARLEROI / Collection / Localité / Rue et N0 / Titre de l'oeuvre : / inscription au marker noir: 90 ;
3 - carton imprimé et dactylographié agrafé sur le châssis : musée national d'art moderne / Exposition VALLOTTON / Auteur // / Tifre de l'oeuvre Pont à la romaine à Cagnes au stylo rouge : 1923 / Propriétaire Edmond Senn (sic) / au dessus au stylo rouge : 90 et un " I" au stylo vert ;
4 - ancienne étiquette imprimée CHENIJE lacunaire, avec inscription au crayon : Senn ;
5 - Etiquette imprimée très lacunaire: (LES) EXPOSITIONS DE BEAU(X ART S) / (&) DE " LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS" / EXPOSITION / au crayon: G / Nom du prêt... / Titre de l'oeuvre ... /1V0 du ;
6 - au crayon sur un bordage d'encadrement : 260 ;
7 - étiquette autocollante avec inscription à l'encre : 271 ;
8 - étiquette avec inscription à la plume : Muller / Buenos Aeres ;
9 - étiquette autocollante imprimée et dactylographiée : PRO HELVETIA / Künstler : FELIX VALLOTTON Titel :Hauser in Cagnes 1923 / Besitzer Privatbesitz Paris /Adresse / Kat.Nr. 168 ;
10 - Inscription au crayon rouge : B ± 38 ;
11- Inscription au crayon bleu recouverte par l'étiquette 9 : nn (sans doute " Senn ") ;
12 - Etiquette autocollante avec texte dactylographié : KUEHNE & NAGEL AG / Leihgeber Edouard Senn, Paris / Titel : Maisons de Cagnes / Masse: 73 x 60 ;
13 - Etiquette autocollante avec inscription au crayon: 165 ;
14 - Sur la toile : Etiquette imprimée avec inscription à la plume : EXPOSITIOND 'ART FRANÇAIS à SAN-FRANCISCO / 1924-1925/ Nom Vallotton / Suj et Maisons à Cagnes /N° du Catalogue (en blanc) / N° de l'inventaire 59 ;
15 - Sur la toile étiquette avec tampon des douanes française, service des expositions ;
16 - idem ;
17 - tiquette imprimée avec inscription à l'encre : GALERIE DRUET/ 20, rue Royale (à l'encre) PARIS/N0 10617 / Felix Vallotton /73 x 60 ;
18 - Etiquette imprimée avec inscription au stylo bleu : EXPRESS TRANSPORT LTD / 27, rue de Flandres PARIS 19e / TRANSPORTDE TABLEAUX ET STA TUES / NUMERO 9 P/ AUTEUR F Valloton (sic) / TITRE Pont à la romaine Cagnes H/toile 72 X59,5 /REFERENCE Emr- 1383/2 ;
19 - Etiquette imprimée des douanes françaises service des expositions

Sujet représenté

paysage (Cagnes-sur-Mer, pont, personnage, chapeau, mur, maison, village, balcon, cheminée, arbre, herbe, soleil)

Etat de conservation

Bon état

Lieu de conservation

Le Havre ; musée Malraux

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; donation ; Le Havre ; musée Malraux

Date acquisition

2004

Anciennes appartenances

Galerie, DRUET Eugène, 1924/06/05 ; Collection privée, SENN Olivier, 1928/02/03, (lot n°10617, pour la somme de 8000 francs) ; Senn-Foulds Hélène ; Collection SENN

Numéro d'inventaire

2004.3.70

Exposition

Exhibition of French Art, San Francisco, California Palace of the legion of honor, 1924-1925 (n°203 (House at Cagnes))
Cinquante tableaux de Félix Vallotton, Paris, galerie Eugène-Druet, 3-14 mai 1926 (n°42 (Maisons à Cagnes))
IVe Salon annuelle de la peinture française, Bruxelles, galerie Georges-Giroux, 9-20 octobre 1926 (n°151)
Les Etapes de l'art contemporain II: Gauguin, ses amis, l'école de Pont-Aven et l'académie Julian, Paris, galerie Beaux-Arts, février-mars 1934 (n°140 (Paysage))
Félix Vallotton, Zurich, Kunsthaus, 10 avril-30 mai 1965 (n°263 (Pont à la romaine, Cagnes))
Vallotton, Paris, musée national d'Art moderne, 15 octobre-20 novembre 1966; Charleroi, palais des Beaux-Arts, 17 décembre 1966-15 janvier 1967 (n°90)
Ausstellung Félix Vallotton: Bilder Zeichnungen Graphic, Winterthur, Kunstmuseum, 1er octobre-12 novembre 1978; Brême, Kunsthalle Bremen, 3 décembre 1978-28 janvier 1979; Düsseldorf, Kunsthalle, 15 février-25 mars 1979; Paris, musée du Petit Palais, avril-juin 1979; Genève, musée Rath, juillet-septembre 1979 (n°168 (Un pâté de maisons ensoleillées, Cagnes))
De Courbet à Matisse. Donation Senn-Foulds, Le Havre, musée Malraux, 13 mars-12 juin 2005

Bibliographie

Exhibition of French Art, San Francisco, California Palace of The Legion of honor, 1924-1925 (n°203)
Cinquante tableaux de Félix Vallotton, Paris, galerie Eugène-Druet, 3-14 mai 1926 (n°151)
IVe Salon annuel de la peinture française, Bruxelles, galerie Georges-Giroux, 9-20 octobre 1926 (n°151)
Les Etapes de l'art contemporain II: Gauguin, ses amis, l'école de Pont-Aven et l'académie Julian, Paris, galerie Beaux-Arts, février-mars 1934 (n°140, repr. (Paysage))
Hahnloser-Bühler (Hedy), Félix Vallotton et ses amis, Paris, A. Sedrowski, 1936 (repr. p.121)
Félix Vallotton, Zurich, Kunsthaus, 10 avril-30 mai 1965 (n°263)
Vallotton, Paris, musée national d'Art moderne, 15 octobre-20 novembre 1966; Charleroi, palais des Beaux-Arts, 17 décembre 1966- 15 janvier 1967 (n°90, p.64)
Ausstellung Félix Vallotton: Bilder Zeichnungen Graphic, Winterthur, Kunstmuseum, 1er octobre-12 novembre 1978; Brême, Kunsthalle Bremen, 3 décembre 1978-28 janvier 1979; Düsseldorf, Kunsthalle, 15 février-25 mars 1979; Paris, musée du Petit Palais, avril-juin 1979; Genève, musée Rath, juillet-septembre 1979 (n°168)
Blanchard (Michèle), Haudiquet (Annette), Lefebvre (Géraldine), Mélot (Jean-Pierre), De Courbet à Matisse. Donation Senn-Foulds, Paris, Somogy Editions d'Art, 2005.

Copyright notice

© collection SENN, Le Havre, musée Malraux, © Direction des musées de France, 2005

Crédits photographiques

© KLEINEFENN

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

Cet artiste aux Archives Nationales (base Arcade)

Site associé

Musées en Haute-Normandie

 

07200002053

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24  

Lots de réponses :  


Requête :   ((Druet Eugène) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0