Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 157
Domaine

sciences - techniques ; hygiène - médecine - santé

Dénomination

roue

Appellation

roue électrostatique de Carré ; machine de Carré

Auteur/exécutant

CARRE Ferdinand (inventeur) ; GAIFFE A (fabricant)

Précision auteur/exécutant

CARRE : Moislains, 1824 ; Pommeuse, 1900

Période création/exécution

3e quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1860

Historique

petite série

Matériaux/techniques

verre ; ébonite ; bois ; laiton ; cuir

Description

petits plateaux : verre ; axes verticaux : verre, ébonite ; grand plateau : ébonite ; socle : bois ; conducteur ; connectique ; axes horizontaux ; peignes ; tige : laiton ; coussins : cuir ; La machine de Carré, également appelée " machine à influence " ou roue de Carré, se compose de deux plateaux verticaux, l'un en verre et l'autre en ébonite, supportés par deux axes horizontaux en laiton. Ils sont situés à une faible distance l'un de l'autre et se recouvrent mutuellement sur trois quarts de leur rayon. Le disque inférieur est relié à une manivelle en bois, et passe entre deux coussins en cuir. Le disque supérieur possède un diamètre plus grand que le précédent. Il est actionné par un système de démultiplication d'une poulie fixée sur l'axe du plateau de verre, comportant la manivelle. Il est très proche d'un peigne en laiton qui aboutit à une tige articulée, formant un éclateur, elle-même située à une distance réglable d'un conducteur supérieur. Ce conducteur est un gros tube de laiton horizontal supporté par deux colonnes en verre avec un pied en ébonite. Il est complété dans sa partie inférieure par deux demi-anneaux, et dans sa partie supérieure par deux boules aux extrémités et par une tige centrale terminée par trois autres boules. L'ensemble repose sur un support en bois constituant le socle de la machine. La manivelle et la courroie permettent de faire tourner les deux plateaux en sens inverse, à des vitesses différentes. Le disque inférieur en verre tourne lentement et vient frotter sur deux coussins en cuir. Il se charge donc positivement et vient agir par induction sur le peigne à travers le plateau d'ébonite en rotation rapide. Les charges transportées vers le conducteur supérieur génèrent un courant. Cette machine est réputée pour être peu sensible à l'humidité et permet d'obtenir des courants continus allant jusqu'à 50 kiloélectronvolts.

Dimensions

L. 98 cm ; H. 116 cm ; l. 50 cm ; VOLUM. 0,5684

Utilisation/destination

production d'électricité ; radiologie

Précision utilisation/destination

Cette machine de Carré était destinée à l'étude de l'électricité statique et il est possible qu'elle ait appartenu à un laboratoire de physique. Dans les premières années qui ont suivi la découverte des rayons X, les radiologues ne disposaient en effet pas de générateurs adaptés pour alimenter les tubes à rayons X en haute tension : ils ont donc utilisé des instruments de physique plus anciens comme des roues électrostatiques pour pallier ce manque. Cette roue de Carré, qui délivrait une trop faible intensité, n'a sans doute pas fait partie d'un ensemble de radiologie, mais elle représente un des modèles classiques de machines électrostatiques. Elle fut surtout utilisée en électrologie. Dès le début des années 1900, ces roues ont été abandonnées en radiologie au profit d'instruments plus performants comme les bobines de Ruhmkorff ou de Rochefort.

Lieu de conservation

Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Statut juridique

propriété de l'établissement public ; don ; Lyon ; musée des Hospices civils de Lyon

Date acquisition

20/12/2002

Anciennes appartenances

RENAUD Albert ; ASSOCIATION AMARANTHINE ; Collection Albert Renaud

Numéro d'inventaire

2007.0.8056.M ; PATSTEC.HCL.RENAUD.0015 ; SB93 (Inventaire Chassard-Amiel)

Exposition

Exposition "Histoire de rayons X", Grand Dôme de l'Hôtel Dieu de Lyon, du 15 septembre au 31 octobre 2005 ; Exposition photo à partir du 8 janvier 2013 par Michel BREYSSE, Groupement Hospitalier EST, Responsable Service Audiovisuel et Multimédia, 59, Bd Pinel, 69677 BRON Cedex, Tél. 04.27.85.50.32 ou 39 26 32 DECT

Rédacteur

ROUSSET-BEAUMESNIL Chantal ; PIOTROVITCH D'ORLIK Sergueï ; LUITAUD Maxime ; DEROLEZ Séverine ; VOIRON Clémence

Copyright notice

© Lyon, Musée des HCL - GHE, 2012, © Service des musées de France, 2015

Crédits photographiques

© Roxane Poudenas & Léo Lespets

 

Renseignements sur le musée

 

M1039008059

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1157 


Requête :   ((m1039) :MUSEO )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0