Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 167
Domaine

estampe

Titre

Triomphe des nobles femmes victorieuses

Auteur/exécutant

BEHAM Hans Sebald (dessinateur, graveur)

Précision auteur/exécutant

BEHAM : Nuremberg, 1500 ; Francfort-sur-le-Main, 1550

Ecole

Allemagne

Période création/exécution

2e quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1549

Historique

Conçu selon une frise à l'antique, Le Triomphe des nobles femmes victorieuses (B. 143), que Sebald Beham grave en 1549, paraît être une adaptation de la composition du Triomphe de Bacchus, dont Sebald, en l'inversant, et son frère Barthel, livrent chacun une version (B. 142, P. 243 ; B. 44, P. 127), à l'instar de Georg Pencz (cat. n°). Pour répondre aux besoins du thème relatif aux femmes victorieuses, quelques détails ont été modifiés : des urnes débordant de feuilles de lierre viennent remplacer les pots à feu. Les protagonistes principaux de ce triomphe ont été identifiés comme étant Neptune enlacé par une de ses conquêtes féminines. La hampe tenue par Neptune, se termine par un trident. Or l'entourage du dieu marin n'est généralement pas reconnu pour sa force ou ses qualités de stratège (Patricia A. Emison, The World in Miniature, Lawrence, 1988, n° 23, p. 103). Avec cette estampe, Sebald Beham aborde une nouvelle fois le thème du pouvoir des femmes ou Weibermacht, qui à la fin du Moyen Age connaît un grand succès. Tandis que Dürer, Altdorfer ou de Lucas de Leyde le traite en mettant en exergue la domination perverse que peut exercer la femme sur l'homme, Sebald Beham fait appel à l'iconographie propre au triomphe, mais prend la liberté de l'utiliser en développant une frise sans tenir compte de références archéologiques ou mythologiques authentiques. Les femmes mènent le cortège et respirent avant tout la joie de vivre. Elles sont sautillantes telles des gamines contentes d'avoir joué un tour aux soldats traînant à l'arrière du cortège. Le qualificatif de "nobles" se veut être pur euphémisme. La répartition par groupes de deux ou de quatre personnages, rythment la composition et renforce le côté dansant des femmes. Loin des Triomphes de Jules César gravés d'après Mantegna, ou de l'Empereur Maximilien de Dürer, Sebald Beham adopte un format très modeste pour ce cortège triomphal et suggère ainsi que l'événement bruyamment célébré, sommes toutes, se trouve être fort marginal. En écho à l'aspect dansant des femmes, le ton de l'évocation paraît désinvolte, et se rapprocherait davantage de la satire rabelaisienne. (Anny-Claire Haus)

Matériaux/techniques

papier vergé, burin

Description

Gravure sur bois sur papier vergé

Dimensions

Hauteur hors tout en cm 2.2 ; Largeur hors tout en cm 13.4 ; Hauteur en cm 2.2 ; Largeur en cm 13.4

Inscriptions

monogramme, date ; inscription concernant la représentation

Précision inscriptions

monogramme, date, devant en bas à droite : sur un cartel ; inscription concernant la représentation, devant en haut : TRIVMPF. DER EDELEN SIGHAFTEN WEIBER : Triomphe des nobles femmes victorieuses

Sujet représenté

scène (frise, à l'antique, cortège, triomphe : femme, soldat, cheval, char)

Lieu de conservation

Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; ancien fonds ; Strasbourg ; cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

date d'acquisition inconnue

Numéro d'inventaire

77.002.0.42 ; 77.R.2011.0251 (N° récolement)

Exposition

STRASBOURG, Les dieux comme les hommes, 2003

Bibliographie

Cat expo STRASBOURG Les Dieux comme les ho. 2003 (p. 143 )
The world in miniature, engravings by the German little masters, 1500-1550 : catalogue d'exposition University of Kansas, 4 septembre- 23 octobre 1988, Yale University art gallery, 20 november1988- 8 janvier 1989, Minneapolis Institute of arts, 4 fevrier - 26 mars 1989, Grunwald center for the graphic arts, University of California at Los Angeles, 23 avril-11 juin 1989, Spencer Museum of Art, 1988 (EMISON, Patricia A., n° 23, p. 103.)
PAULI, Gustav, Hans Sebald Beham; ein kritisches verzeichniss seiner kupferstiche, radirungen und holzschnitte, Strasbourg, Heitz, 1901. (P. 244)
Adam BARTSCH, Le Peintre graveur, Leipzig, 1866-1876 20, in 12° (B. 143)

Rédacteur

SIFFER Florian

Copyright notice

© Strasbourg, cabinet des estampes et des dessins, © Service des musées de France, 2014

Crédits photographiques

© Mathieu Bertola, Service photographique des Musées de Strasbourg

 

Renseignements sur le musée

 

00130101351

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2079 


Requête :   ((m0013) :MUSEO )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0