Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 87
Domaine

dessin ; vitrail

Titre

Tête de femme ; Etude pour l'église Saint-Laurent (Etude pour sainte Apolline ?)

Auteur/exécutant

GALIMARD Nicolas Auguste (auteur)

Précision auteur/exécutant

GALIMARD : Paris, 1813 ; Montigny-lès-Cormeilles, 1880

Ecole

France

Période création/exécution

2e quart 19e siècle

Millésime création/exécution

1846

Historique

Auguste Galimard, initié à la peinture par son oncle Auguste Hesse, puis élève d'Ingres et de Foyatier, fut à la fois peintre - il exposa régulièrement au Salon de 1835 à 1880 -, lithographe, créateur de vitraux et critique d'art français. Cette étude pourrait être rapprochée d'un des huit cartons de vitraux dont Galimard reçoit la commande en 1846 pour le choeur de l'église Saint-Laurent de Paris (ainsi qu'une peinture à la cire, le tout pour la modique somme de 3 800 francs). Les vitraux, en grand partie détruits en 1939, sont heureusement reproduits, pour certains, dans l'ouvrage Décoration générale du choeur de l'église Saint-Laurent, Paris, impr. Schneider, non daté (vers 1850) et cités par Laurence de Finance in "Chronologie de la renaissance du vitrail à Paris au XIXe siècle : L'exemple de l'église Saint-Laurent", In Situ, Revue des patrimoines, 2008. Il ne subsiste que les verrières de saint Domnole et de cinq apôtres auteurs d'épîtres (saints Jean, Jude, Paul, Jacques et Pierre). Leur réalisation fut confiée au peintre verrier Ernest Lami de Nozan. Le programme iconographique était centré sur le Christ bénissant, dans l'axe de la nef, complété par "des images de bienheureux spécialement vénérés dans ce sanctuaire" selon la demande du préfet (retranscrite par Nicolas-Michel Troche, dans "Notice historique et archéologique de l'église paroissiale Saint-Laurent de la ville de Paris et examen critique des vitraux historiés dont on vient de décorer cette église", Revue archéologique, 15 janvier 1848, pp. 670-685) : saint Laurent au sud et sainte Apolline au nord. Le visage crayonné ici est en effet proche de celui que l'artiste proposa pour la figure de sainte Apolline, martyr du 3e siècle à Alexandrie dont le culte est établi à l'église Saint-Laurent depuis longtemps puisqu'une chapelle lui est dédiée, pour laquelle avait été commandée en 1668 une statue de la sainte (aujourd'hui disparue) à Henri Guérin. Après 1850, Galimard participe au décor vitré de plusieurs églises parisiennes (Sainte-Clotilde, Saint-Philippe-du-Roule) et provinciales (Morlaas, Cholet, Jonzac, etc) ; ses cartons sont souvent traduits en vitrail par Antoine Lusson, chef de file du vitrail néo-gothique, célèbre pour avoir remporté le concours de restauration des vitraux de la Sainte-Chapelle en 1849. Ce dessin, ainsi que les autres projets de vitraux de Galimard ou Davioud conservés au musée des Ursulines témoignent du renouveau du vitrail dans les églises au 19e siècle, notamment sous l'impulsion du comte de Chabrol (1773-1843), préfet de la Seine, qui favorisa la rénovation et la décoration des églises parisiennes en accordant aux fabriques des subventions pour le remplacement des vitreries par des vitraux de couleur, puis de ses successeurs. CSM

Matériaux/techniques

papier (brun), crayon noir, craie blanche, sanguine, dessin aux trois crayons

Description

Trois crayons sur papier brun

Dimensions

H. en cm 35 ; l. en cm 30

Inscriptions

signature, date ; titre de l'oeuvre

Précision inscriptions

signature, date, en bas à gauche : A. GALIMARD. 1846 ; titre de l'oeuvre, en bas à gauche : Etude pour l'Eglise St Laurent

Sujet représenté

figure biblique (sainte Apolline, femme, de trois-quarts)

Précision sujet représenté

Deux autres dessins au crayon noir sous la marie-louise : tête d'enfant et silhouette féminine de dos portant robe à crinoline et chignon

Etat de conservation

Etat médiocre ; Complet

Lieu de conservation

Mâcon ; musée des Ursulines

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; don ; Mâcon ; musée des Ursulines

Date acquisition

1905

Anciennes appartenances

Collection privée, Galimard-Jaubert, 19e siècle, (Voir le courrier notifiant le don d'oeuvres. Choix réalisé par Jean Laronze pour le musée de Mâcon. Melle Joséphine Galimard, soeur de l'artiste, désira que les oeuvres de son frère soient réparties dans les musées de France.)

Numéro d'inventaire

A.509 ; BA1 158 D18 (Inv. Magnien :)

Exposition

16/12/2014 - 15/03/2015, musée des Ursulines, Mâcon

Bibliographie

Cahiers d'inventaire n° 20 : Dessins (notice illustrée p. 32)

Copyright notice

© Mâcon, musée des Ursulines, © Service des musées de France, 2017

Crédits photographiques

© musées de Mâcon

 

Renseignements sur le musée

 

01720015580

Notices :  

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100   101   102   103   104   105   106   107   108   109   110   111   112   113   114   115   116   117   118   119   120   121   122   123   124   125   126   127   128   129   130   131   132   133   134   135   136   137   138   139   140   141   142   143   144   145   146   147   148   149   150   151   152   153   154   155   156   157   158   159   160   161   162   163   164   165   166   167   168   169   170   171   172   173   174   175   176   177   178   179   180   181   182   183   184   185   186   187   188   189   190   191   192   193   194   195   196   197   198   199   200  

Lots de réponses :  

1-200  201-400  401-600  601-800  801-1000  1001-1200  1201-1400  1401-1600  1601-1800  1801-2000  2001-2200  2201-2400  2401-2600  2601-2800  2801-3000  3001-3200  3201-3400  3401-3600  3601-3800  3801-4000  4001-4200  4201-4400  4401-4600  4601-4800  4801-5000  5001-5200  5201-5400  5401-5600  5601-5800  5801-6000  6001-6200  6201-6400  6401-6600  6601-6800  6801-7000  7001-7200  7201-7400  7401-7600  7601-7800  7801-8000  8001-8200  8201-8400  8401-8600  8601-8800  8801-8933 


Requête :   ((M0172) :MUSEO )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=5, Génériques=0