Joconde - catalogue - dictionnaires
Joconde
Portail des collections
des musées de France
logo  catalogue - notice complète
  icone imprimer
Réponse n° 1
Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

La Mercurialle tenue aux Augustins à Paris le 10. de Juin. 1559. ou le Roy Henry 2 y fut en personne

Auteur/exécutant

anonyme ; PERRISSIN Jean (d'après) ; TORTOREL Jacques (d'après) ; anonyme (d'après) ; HOGENBERG François (d'après)

Précision auteur/exécutant

HOGENBERG : Graveur sur cuivre actif à Cologne dans le 4e quart du 16e

Ecole

Allemagne

Lieu création / utilisation

Allemagne (lieu de création) ; Suisse, Genève (lieu de création)

Période création/exécution

3e quart 16e siècle

Millésime création/exécution

1570

Genèse

copie

Historique

Peinture réalisée d'après une gravure sur cuivre de Jean Perrissin, signée IPerrissin, datée 1570, figurant dans le recueil "Premier volume, contenant quarante tableaux ou histoires diverses qui sont mémorables touchant les guerres, massacres & troubles advenus en France en ces dernières années" édité à Genève vers 1570 [voir bibl. Dufour T. 1885].
Il est également possible que le tableau ait été réalisé d'après une gravure de l'atelier de Hogenberg, qui réalisa une copie du recueil genevois, édité à Cologne en 1583 par Michel Aitsinger sous le titre "De Leone belgico...".
Le musée national de la Renaissance à Ecouen possède trois tapisseries exécutées entre 1570 et 1580 d'après des gravures de Perrissin et Tortorel : la bataille de Saint-Denis le 10 novembre 1567 (inv. E.CL 2755) et deux épisodes de la bataille de Jarnac le 13 mars 1569 (inv. E. Cl 2756 et 2757), vraisemblablement commandées par Armand de Gontaut-Biron (+1592).
Le château d'Hampton Court conserve deux peintures exécutées d'après les gravures de Perrissin et Tortorel : La Mort d'Henri II aux Tournelles le 10 juillet 1559 et Le supplice d'Anne du Bourg le 23 décembre 1559 [voir cat. exp. Paris, Archives Nationales, 1972, cat. 152 et 153].
Le tableau a vraisemblablement été réalisé d'après une copie allemande en contre-partie de la gravure de Perrissin. Hennin [bibl. Hennin 1857] mentionne un recueil "Kurtzer begriff..." comprenant 32 gravures sur cuivre d'après Tortorel et Perrissin, parmi lesquelles "La mercuriale du 10 juin 1559". La plupart de ces estampes présentent, comme sur notre tableau, une légende en huit vers allemands suivis de la date de l'événement.
Ce tableau reproduit peut-être la copie en contre-partie de la gravure de Perrissin, exécutée par François Hogenberg pour le "De Leone belgico, ejusque topographica atque historica descriptione liber" édité pour la première fois par Michel Aitsinger à Cologne en 1583, réimprimé et augmenté à plusieurs reprise de 1585 à 1588 [voir bibl. Hennin 1857].
Voir aussi : La Mercurialle tenue aux Augustins à Paris le 10. de Juin. 1559. ou le Roy Henry 2 y fut en personne (MC 409.1) Oeuvre en rapport ; en rapport avec : QT1a : La Mercuriale tenue aux Augustins à Paris, QT1c : La Mercuriale tenue aux Augustins à Paris, La mort du roi Henri II aux Tournelles, L'exécution d'Anne du Bourg le 23 décembre 1559, Le massacre de Cahors le 19 novembre 1561, Le colloque de Poissy le 9 décembre 1561, Le massacre de Vassy le 1er mars 1562, Plan de Paris en 1550 (quartier des Gds-Augustins) ; La peinture doit s'inspirer à la fois de la gravure sur cuivre de Perrissin et Tortorel signée I. Perrissin fecit 1570 et de la copie allemande de cette gravure (MC 409.1).

Matériaux/techniques

toile, peinture à l'huile

Dimensions

Hauteur hors cadre en cm 123.5 ; Largeur hors cadre en cm 150.5

Inscriptions

inscription (allemand) ; annotation (anglais)

Précision inscriptions

Inscription peinte en caractères gothiques dans la partie inférieure, en partie effacée : Des Königs Heinrichs Raeht Mercüriale genant | Wird gehalten zu Par

Sujet représenté

scène historique (cycle narratif, Du Bourg Anne)
scène historique (assemblée, Henri II, Montmorency Anne de, Guise François de, Bourbon-Montpensier Louis II de, Bourbon Charles de, Albon de Saint-André Jacques d', Du Mortier Guillard, Avançon Jean d', cardinal, Lorraine Charles de, Lorraine Louis de, Coligny Odet de, ministre, Bertrand Jean, parlementaire, Du Bourg Anne, discours, Du Faur Louis, Fumée Antoine, La Porte Eustache de, Foix Paul de, groupe, soldat, hallebarde, épée, salle, intérieur, Paris, couvent)
scène historique (arrestation, Du Bourg Anne, soldat, hallebarde, cadre urbain, rue, prison, fortification, Paris)

Précision sujet représenté

scène historique dans le couvent des Grands-Augustins à Paris ; emprisonnement d'Anne Du Bourg dans la forteresse de la Bastille

Date sujet représenté

1559/06/10

Source sujet représenté

La Roche-Chandieu Antoine : Histoire des persécutions de l'Eglise de Paris

Lieu de conservation

Noyon ; musée Calvin

Musée de France
au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002

Statut juridique

propriété de la commune ; achat avec participation du FRAM ; Noyon ; musée Calvin

Date acquisition

1996

Anciennes appartenances

Collection privée, Corporation Art Gallery au Bradford Town Hall, 20ème s., Bradford, (Communication écrite de Patrick Weiller [voir d.o.] et étiquette au revers, sur le châssis.) ; Vente aux enchères, Mountgarret, 1969/11/12, Londres, (Vente Sotheby's Londres, 12 novembre 1969 n°150 (communication écrite de Patrick Weiller : voir d.o. ; bibl. Catalogue Sotheby & Co 1969).) ; Vente aux enchères, 1993/12/09, Londres, (Vente Sotheby's Londres du 9 décembre 1993 [Communication orale, en 1996, de M. Christophe Leribault, conservateur au musée Carnavalet à Paris (le musée Carnavalet envisageait un moment de procéder à l'acquisition de ce tableau) et de monsieur Patrick Weiller].) ; Vente aux enchères, 1994/06/07, Vienne (Autriche), (Vente Dorotheum, Vienne (Autriche) le 7 juin 1994. Acquis par Patrick Weiller en vente publique à Vienne (Autriche), le 7 juin 1994 [communication orale de Patrick Weiller en 1996 et quittance d'achat dans le d.o.].) ; Weiller Patrick

Numéro d'inventaire

MC 402

Commentaires

"Le Roi fut tellement esmeu & enflammé par lesdits Presidents que lui-mesme vint en personne le 1. jour de Juin ensuyvant en sa Cour de Parlement, qui se tenoit pour lors aux Augustins de Paris, à cause que l'on preparoit la grand' sale & chambre du Palais pour les noces de Madame Elizabeth sa fille avec le Roi Philippe [d'Espagne], & de Madame Marguerite sa soeur unique avec le Duc de Savoye. Et là estant arrivé, & assisté des Cardinaux de Lorraine & de Guyse son frere, des Princes de Montpensier & de la Roche-sur-Yon, Duc de Guyse, Connestable, Bertrandi Cardinal de Sens, Garde des seaux & autres, dit que puis qu'il avoit pleu à Dieu lui donner la paix tellement confermee par le moyen des mariages, qu'il esperoit qu'elle seroit stable : il lui avoit semblé devoir remedier à la division de la Religion, comme à la chose qu'il pensoit estre la plus agreable à Dieu, & pource estoit venu en s-dite Cour, sachant qu'elle en deliberoit, pour entendre en quels termes les choses estoyent, afin qu'elles fussent plus authorisées par sa presence. Lors le Cardinal de Sens dit, que le Roi vouloit que l'on continuast la deliberation commencee par l'article de la Mercuriale, concernant le faict de la Religion seulement, & que ceux qui estoient à opiner eussent à dire leur opinion : ce qui fut fait, & continuerent lesdits Conseillers à opiner en sa presence en pareille liberté que ceux qui avoyent dit leur avis auparavant. Il y avoit entre les auters un Conseiller, nommmé Anne DU BOURG, homme notable & d'un savoir singulier, nourri en l'Eglise de Dieu. Icelui ayant rendu graces à Dieu qu'il avoit là amené le Prince pour estre present à la decision d'une telle cause, & ayant exhorté le Prince d'y entendre, pource que c'estaoit la cause de nostre Seigneur Iesus Christ, qui doit estre maintenue des Rois : parla en toute hardiesse comme Dieu lui avoit donné. Ce n'est pas (disoit-il) chose de petite importance que de condamner ceux qui (au milieu des flammes) invoquent le Nom de Jesus Christ. Le cardinal estoit là escumant de despit, & craignant que le Roi n'y prinst quelque goust. Finalement le Roi se leve bien troublé, & entre en Conseil avec ses Cardinaux : & incontinent, partant de la chambre, donne commandement aux Capitaines de ses Gardes d'emmener prisonnier du Bourg, & un autre nommé Faur. Puis apres s'estant informé de l'avis des autres, envoye prendre Fumee, Defois & autres, & les fait tous serer [Jean Crespin, Histoire des martyrs, Genève, Pierre Aubert, 1619 (rep. in Fink 1880)]. [Histoire des persecutions et martyrs de l'Eglise de Paris, depuis l'An 1557 jusques au temps du Roy Charles neuviesme, Lyon, 1563 [Bibl. SHPFRés 9722, in 8°] f.v1r-v1v (p.305-306) : "A ceste resqueste des gens du Roy la Mercuriale est assemblée. Ils appellent Mercuriale une convocation solennelle de toute la Cour, pour consulter les choses de grande consequence, de proposer les advis: mais cependant ceux de la grand chambre, despitez de la belle delivrance faite par ceux de la Tournelle, se delibernt de combattre à l'encontre par contraire crauté: & envoierent à la mort un pauvre vigneron, nommé Pierre Chevet:duquel nous reciterons l'histoire avant que passer plus outre. (...)". f.v6v-v7r (p.316-317) : "Luy doncques [qui avait expédié les procès des meutriers de Saint-Innocent] & les autres font tant envers les plus grands de la Court, que le Roy vint aux Augustins : & estant là, commanda que la Mercuriale fut poursuivie. Cela, comme non attendu, donna crainte à beaucoup, & ne vouluyrent opiner si franchement qu'ils avoient bien déliberé, sachans qu'il y avoit de la menée : toutes-fois aucuns considerans quelle liberté les Roys avoient toujours laissé à la court, proposerent ce qu'il leur sembloit bon. Il y avoit entre les autres un conseillier, Anne Bourg, homme notable & d'un sçavoir singulier, nourri en l'Eglise de Dieu. Iceluy ayant rendu graces à Dieu qu'il avoit mené là le Prince, pour estre present à la decision d'une telle cause, & aiant exhorté le Prince d'y entendre, pource que ç'estoit la cause de nostre Seigneur Jesus Christ, qui doit estre maintenuë des Roys: parla en toute hardiesse, comme Dieu luy avoit donné. ce n'est pas (disoit-il) chose de petite importance que de condamner ceux qui, au milieu des flammes, invoquent le nom de Jesus Christ. Le Cardinal estoit là, escumant de despit, & craignant que le Roy n'y print quelque goust. Finalement le Roy se leve, bien troublé ; & entre en conseil avec ses Cardinaux: & incontinent, partant de la chambre, donne commandement aux Capitaines de ses gardes, d'emmener prisonniers Bourg & un autre nommé du Faur. Puis aprés s'estant informé de l'advis des autres, envoie prendre Fumée, De foix, & autres, & les fait tous serrer en la Bastille. Ceux qui estoient approchez de l'advis de ceux-ci, sachans qu'ils ne seroient pas non plus espargnez, se mettent en fuite : & incontinent sont criez à ban faute de comparoistre, six ou sept de nombre.". Sources : La vraye histoire contenant l'inique jugement et fausse procédure faite contre le fidèle serviteur de Dieu Anne du Bourg, etc. dans Mémoires de Condé, t.I, p.221 ; Théodore de Bèze, Histoire ecclésiastique, t.I, p.193 ; Pierre de la Place, commentaires, p.19 ; de Thou, Historia mei temporis, lib.XXII ; La Popelinière, Hist de France, t.I, p.1334 ; voir aussi Maréchal de Vieilleville, Mémoires, liv.VII, ch.24.

Exposition

Noyon, musée Calvin, 2002 : Aspects de la Réforme

Bibliographie

La Roche-Chandieu (Antoine), Histoire des persécutions de l'Eglise de Paris, Lyon, 1563. (Source littéraire de la représentation : p.305-306 et 316-317.)
"D'Encre et de Sang. Les guerres de religion gravées par Tortorel et Perrissin". Catalogue de l'exposition organisée par le musée national de la Renaissance d'Ecouen (5 avril - 3 juillet 2006) et le musée Jean Calvin de Noyon (7 juillet - 2 octobre 2006).
Franklin (Alfred) [sous la direction de], Les grandes scènes historiques du XVIème siècle, reproduction en fac-similé du recueil de J. Tortorel et J. Perrissin , Paris, Librairie, Fischbacher, 1886. (Reproduction du recueil de Périssin et Tortorel.)
Dufour (Théophile), Notice sur Jean Perrissin et Jacques Tortorel, Paris, Librairie Fischbacher, 1885 [extrait de la publication en fac-simile du recueil de Tortorel et Perrissin, "Les grandes scènes historiques du XVIe siècle", Paris, Librairie Fischbacher].
Gilmont (Jean-François), Jean Crespin. Un éditeur réformé du XVIe siècle, Genève, Librairie Droz S.A., 1981.
Chaix (Paul), Dufour (Alain), Moeckli (Gustave), Les livres imprimés à Genève de 1550 à 1600, Genève, Librairie Droz, 1966. (p.72 : sur le recueil de Périssin et Tortorel.)
Catalogue de la vente "Old Master paintings...", Londres, Sotheby & Co, 12 novembre 1969 (p.41 n°50 : "German school, 16th Century. King Henry II of France, presiding over a meeting of the hierarchy of the Chruch ant the nobility, on June 10th, 1559. Inscribed with the identities of the sitters. 121 cm. by 147 cm.")
Adhémar (Jean), Inventaire du fonds français, Graveurs du XVIe siècle, tome 2 (Levert - Woeriot), Paris, Bibliothèque nationale, 1938 (Réimprimé en 1971). (Sur Périssin [Perrissin] : Tome II, p. 37 et s.)
"Coligny. Protestants et catholiques en France au XVIe siècle", catalogue de l'exposition [Paris, Archives Nationales, Hôtel de Rohan, octobre 1972 - janvier 1972], [Paris], [Archives Nationales], [1972]. (p. 57 : sur la gravure de Perrissin et Tortorel.)
Hennin (Michel), Les Monuments de l'Histoire de France. Catalogue des productions de la sculpture, de la peinture et de la gravure relatives à l'histoire de France et des Français, 10 vol., Paris, J.F. Delion, 1856-1863. (p.CVI et ss. : sur les copies gravées des estampes de Tortorel et Perrissin.)
Oursel (Hervé) et Crépin-Leblond (Thierry), Guide du musée national de la Renaissance, château d'Ecouen, Paris, Réunion des musées nationaux, 1994 (p.69 (sur les tapisseries du musée national de la Renaissance).)
Erlande-Brandenbourg (Alain), Note critique sur les tapisseries des "Batailles de Saint-Denis et de Jarnac" du musée de Cluny, textedactylographié sans nom, ni lieu ni date [1983]. (Sur les tapisserie du musée national de la Renaissance à Ecouen.)
Panni (Frédéric), Roussel (Bernard) et Gilmont (Jean-François), Jean Calvin (Noyon 1509 - Genève 1564) et le musée Jean-Calvin de Noyon, Noyon, Société des amis du musée Jean-Calvin de Noyon, 2000. (pp. 39-40 reproduction p. 39)

Copyright notice

© Noyon, musée Calvin, © Direction des musées de France, 2009

Crédits photographiques

© Moulic, © Studio Graffity, © Garrigou

 

Demande de photographie et/ou de conditions d'utilisation

 

Renseignements sur le musée

 

Contact musée

 

08070002044

Notices :  

1  

Lots de réponses :  


Requête :   ((le musée Carnavalet envisageait un moment de procéder à l) :APTN )
Relations :   Synonymes=1, Spécifiques=3, Génériques=0