ACCUEIL Nouvelle recherche
Affiner la recherche
   Liste des réponses

Réponse n° 7
Dossier des guerres de Religion à l'édit de Tolérance
N° notice JP000026
Fonds MUS
Série armoire de fer et Musée ; musée des documents français
Cote AE/II/2491
Cote origine AB/XIX/3200; dr3
Analyse Lettre de Catherine de Médicis adressée à Henri III, en fuite à Chartres, relatant les événements survenus à Paris après la journée des Barricades.
Long post-scriptum autographe et signature de Catherine de Médicis.
Fait à Paris.
Dates document 1588/05/17
Accès original non accessible (conservé en réserve du Musée); consultable sous forme de microfilm au CARAN
Reproduction photocopie de l'original interdite; photographie, microfilm ou impression d'image numérique
Support papier
Taille chaque page mesure environ 23 x 35,5 cm
Couleur N
Technique manuscrit; encre
Type de document document écrit; lettre; rapport
Noms de personnes Catherine de Médicis -- veuve de Henri II (roi de France); Henri III (roi de France); GUISE, Henri 1er de (duc - chef de la Ligue) -- dit LE BALAFRE; BOURBON, Charles de (cardinal)
Noms de lieux PARIS (France); FRANCE; CHARTRES (Eure-et-Loir); EURE-ET-LOIR (Centre - département); CENTRE (France - région administrative) ; FRANCE -- XVIe siècle
Mots clés Ancien Régime français; règne d'Henri III; XVIe siècle; guerres de Religion; journée des Barricades du 12 mai 1588; révolte urbaine; révolte; fuite du roi; négociation; réforme de l'Etat; demande de réformes; programme de réformes ; ordre public; correspondance; accord ; désarmement; roi; roi de France; reine; reine de France; ordre public
Notes Ce document de trois pages a été entièrement photographié en deux clichés.
La mention du destinataire figure sur le verso du folio 2 et n'a pas été photographiée.
La "journée des barricades" est fomentée par la Ligue qui devient de plus en plus virulente en constatant la faiblesse du roi Henri III. Les Guise connaissent une grande popularité auprès de la population parisienne et la révolte éclate le 12 mai 1588. La ville de Paris se couvre de barricades. Henri III, bloqué dans le palais du Louvre, doit faire appel à Henri de Guise, qui dirigeait la révolte à distance.
Cette feinte lui permet de sortir de la ville le lendemain, sous le prétexte d'une promenade, et de gagner Saint-Cloud puis Chartres. Catherine de Médicis, restée à Paris, le met au courant de la situation.
C'est la première insurrection parisienne à utiliser la construction de barricades.

Notices 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20  
Groupes