ACCUEIL Nouvelle recherche
Affiner la recherche
   Liste des réponses

Réponse n° 25
Dossier Grands documents de l'histoire de France ; Florilège
N° notice AF-06076
Fonds Musée
Série armoire de fer
Cote AE/I/14/9/2
Analyse "Procès verbal" rédigé et signé par le chancelier de France relatant la fausse couche de la duchesse de Berry, fait à Paris, le 13 septembre 1818.
Ce document est à inclure dans un dossier des archives de la maison royale conservé à la Chambre des Pairs, sans date.
Dates document 1818/09/13
Accès original non accessible (conservé en réserve du musée)
Reproduction tirage photographique; fichier numérique
Support papier ; papier à en-tête
Taille 32 x 20,5 cm
Technique manuscrit;encre ; en-tête imprimé
Type de document document écrit ; état civil ; acte de baptême ; procès-verbal
Noms de personnes Louis XVIII (1755-1824) (roi de France) ; Charles X (1757-1836) (comte d'Artois - futur roi de France) ; Bourbon, Charles-Ferdinand de (1778-1820) (duc de Berry) ; Bourbon, Caroline de (1798-1820) (duchesse de Berry) ; Richelieu, Armand-Emmanuel du Plessis de (1766-1822) (duc - homme politique) ; Angoulême, Louis Antoine d'Artois (1775-1844) (comte d'Artois) -- fils aîné de Charles X ; Angoulême, Marie-Thérèse Charlotte de France (1778-1851) -- fille de Louis XVI -- épouse de Louis d'Angoulême ; Dambray, Charles Henri (1760-1829) (avocat - chancelier de France)
Noms de lieux France -- XIXe siècle ; Paris (France) ; Paris (France) -- Palais de l'Elysée
Mots clés XIXe siècle ; règne de Louis XVIII (1815-1824) ; princesse de sang royal français ; prince de sang ; prince de sang royal français ; Bourbons ; chambre des pairs ; pair de France ; archives royales ; état civil ; mort
Notes Monsieur Dambray, chancelier de France, informé de l'imminence d'une fausse couche de la duchesse de Berry, enceinte de quatre à cinq mois, dresse "sur le champ" ce procès-verbal (cf AE/I/14/9/1). Caroline de Bourbon, princesse des Deux-Siciles, est l'épouse depuis juin 1816 du second fils du comte d'Artois. Elle a déjà perdu un nouveau-né, âgé d'un jour, le 14 juillet 1817 (cf AE/I/14/8).
Le chancelier de France, président de la chambre des Pairs, a une fonction d'officier de l'état civil des princes et princesses conformément à l'ordonnance du 23 mars 1816. Ici, le grand référendaire et le garde des archives de la chambre des Pairs ne l'accompagnent pas ce qui est habituellement le cas (cf AE/I/14/5 et AE/I/14/7). La situation dramatique demande de la rapidité. Le roi n'y assiste pas.
La duchesse accouche d'un "enfant de sexe masculin" à quatre heure du matin au palais de l'Elysée. Ce dernier est hâtivement ondoyé par l'abbé de Bombelles, "premier aumônier de la princesse: "L'enfant n'a survécu que peu d'instant à cette cérémonie."
Le document est signé par le chancelier de France, le duc de Richelieu, président du Conseil et ministre des Affaires étrangères depuis 1815, Marc-Marie de Bombelles, évêque d'Amiens, et le comte de Natouillet, premier écuyer du duc de Berry. Il a été rédigé dans les appartements du couple au Palais de l'Elysée (Paris) dès l'annonce du décès.

Notices 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35  
Groupes