ACCUEIL Nouvelle recherche
Affiner la recherche
   Liste des réponses

Réponse n° 86
Dossier Grands documents de l'histoire de France ; Florilège
N° notice 03762
Fonds Musée
Série armoire de fer et Musée; musée des documents français
Cote AE/II/155
Cote origine K23/A/12/6
Analyse Accord passé à Soissons en 1145 entre Suger, abbé de Saint-Denis, et le comte de Roucy en présence des évêques délégués du Saint-Siège au sujet des exactions exercées par les gens du comte sur les terres de Saint-Denis à Concevreux. Chirographe en parchemin garni de toile, rédigé en latin et scellé de trois sceaux en cire rouge, pendant sur des lanières de cuir blanc. Chrisme.
Dates document 1145/01/01 -- 1145/12/31
Accès original non accessible (conservé en réserve du musée)
Reproduction tirage photographique; fichier numérique
Support parchemin ; cire rouge
Taille 27 x 52 cm ; les sceaux mesurent respectivement
8 x 5,5 cm ; 7,5 x 6,5 cm et 7 x 5 cm
Technique manuscrit;encre
Type de document document écrit ; chirographe ; acte ecclésiastique ; accord
Noms de personnes Suger (1081-1151) (abbé de Saint-Denis) ; Hugues Ier de Roucy (1103-1160) (comte)
Noms de lieux France ; Concevreux (Aisne); Aisne (Picardie - département); Picardie (France - région administrative) ; Saint-Denis (Seine-Saint-Denis); France -- XIIe siècle
Mots clés taille ; impôt ; Moyen Age français ; règne de Louis VII (1137-1180) ; France -- XIIe siècle ; exaction ; comte ; abbé ; abbaye ; droit
Notes Saurson, archevêque de Reims, Goslin, évêque à Soissons,
et Barthélemy, évêque de Laon, notifient à Suger, abbé de
Saint-Denis, et à Hugues, comte de Roucy, que ledit abbé et
ledit comte ont fait en présence desdits prélats, commissaires
nominés par l'évêque d'Ostie, légat du Saint-Siège, un accord
au sujet des exactions que les gens du comte exerçaient sur
les terres de Saint-Denis à Concevreux.
Désormais, le comte se bornera à lever la taille suivante : il
exigera de chaque homme qui cultivera avec un cheval, deux
sous et un muid de vin ; de celui qui n'emploiera qu ' un âne,
douze deniers et un muid ; de celui qui n'emploie ni cheval
ni âne dans ses travaux agricoles, six deniers et un muid de
vin par an . Autant on emploiera de chevaux, autant de fois on paiera l'impôt. [Musée 1872]
Les trois sceaux en navette pendant sur lacs de cuir, existent sous forme de moulage sous les cotes SC/D6631, SC/D6341 et SC/D6869.

Notices 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61   62   63   64   65   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80   81   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96   97   98   99   100  
Groupes 1-100  101-200