Le Tambour d'Arcole,
Cadenet, Vaucluse

André Estienne, natif de Cadenet (1777-1837), n'est connu que par son surnom, le Tambour d'Arcole. Ce jeune tambour s'illustra en effet en Italie au pont d'Arcole, les 15-17 novembre 1796, en sonnant la charge contre l'armée autrichienne.
Le projet d'élever un monument à sa mémoire, avorté en 1862, fut repris en 1892 dans le contexte d'une troisième République désireuse de glorifier les héros nationaux. La municipalité lança une souscription à la fin de cette année. Réalisée en 1894 par Jean-Barnabé Amy, la statue fut inaugurée le 10 août 1894 en présence de trois ministres.

Amy (1839-1907), est un sculpteur tarasconnais, membre du Félibrige dont il fut le vice-président. Il réalisa de nombreux masques (personnages de l'oeuvre mistralienne), travailla non seulement le marbre et le bronze, mais aussi la terre cuite.

La statue en bronze de Cadenet montre le jeune tambour, héros énergique prenant son envol sur un seul pied, dressé sur un piédestal au centre d'une place publique. Le critère déterminant ici est la rareté et l'originalité du sujet, puisqu'il s'agit très vraisemblablement d'un unicum. A une époque où la statuomanie vénérait plutôt les généraux que les simples soldats, ce jeune tambour issu du peuple ne pouvait guère être représenté ailleurs que dans son village natal.

Protection - (cad. AN domaine public non cadastré) : inscription par arrêté du 23 juillet 2009.