Ancienne église Sainte-Marie, actuellement chapelle du cimetière,
Buoux, Vaucluse

Située à mi-chemin entre les vallons du village et du château, l'ancienne église Sainte-Marie de Buoux est isolée sur un promontoire à l'écart de toute habitation, dans un paysage champêtre provençal très agréable, au coeur du cimetière communal.

Modeste édifice mesurant 11 m 50 sur 6 m, dont les murs et la couverture sont construits en belles pierres locales, il se compose d'une nef de deux travées voûtée en berceau sur doubleaux et d'une abside demi-circulaire voûtée en cul-de-four. A la jonction des deux, un petit clocher-mur percé de deux arcades se dresse au-dessus de la toiture. L'architecture est très sobre et les seuls éléments de décor sont les colonnettes flanquant la porte d'entrée et l'arc triomphal.

L'histoire de l'édifice pose problème. Ni la bulle du pape Adrien IV attestant l'existence d'une église à Buoux en 1158, ni l'inscription lapidaire en caractères gothiques à droite de l'arc triomphal, incomplète et peut-être rapportée, ne sont d'un grand secours. En revanche, on sait que l'édifice servit de lieu de culte au Moyen Age pour l'habitat dispersé du plateau des Claparèdes, puis d'église paroissiale pour le nouveau village installé à l'emplacement actuel au XVIIe siècle, qu'il fut abandonné après la construction de la nouvelle église et retrouva un usage au XIXe siècle comme chapelle de cimetière. Il s'agit probablement d'une église témoignant d'une persistance romane quant à son parti architectural, mais nettement plus récente quant à la date réelle de sa construction.