Chapelle Saint-Pierre des Tourrettes,
Apt, Vaucluse

Isolés à l'écart des routes actuelles, le vieux château des Tourettes et la chapelle Saint-Pierre attenante occupent un repli de terrain du versant nord du Luberon, à trois km au sud-ouest d'Apt. Les sources écrites démontrent l'existence sur ce site d'une ancienne abbaye, fondation ancienne probablement d'origine épiscopale, qui périclite assez vite. Les évêques d'Apt conservent toutefois le domaine jusqu'à la Révolution.

La chapelle est la seule partie médiévale conservée. Un premier édifice à nef unique rectangulaire, construite en petits moellons et certainement charpentée, apparaît au XIe siècle. Au siècle suivant, on le couvre d'une voûte en berceau sur doubleaux et on l'épaule par des contreforts reliés à leur sommet par des arcs, dispositif qui existe aussi à l'église de Bonnieux. Les éléments de cette époque se caractérisent par leur réalisation soignée : appareil à tailles décoratives, marques de tâcheron, dédicace…

Pendant la période gothique, les déformations de la voûte romane justifient un renforcement de la structure intérieure, l'épaississement des piliers et l'ajout sous les doubleaux d'arcs diaphragmes. L'espace intérieur se trouve ainsi réduit de façon conséquente. Vendu à la Révolution, transformé en dépendance agricole, divisé horizontalement pour s'adapter à cet usage, le bâtiment n'est plus entretenu et l'abside disparaît.

Le caractère hétérogène de cette chapelle, qui témoigne d'un certain acharnement pour la sauver, est compensé par la lisibilité "pédagogique" des campagnes successives. La chapelle est aujourd'hui propriété privée, en instance de restauration et de réutilisation.