Château et parc de Valbelle,
Tourves, Var

Anciennement tenu par la famille de Vintimille, Tourves devient une possession des Valbelle au XVIIe siècle. Achetés à sa mère en 1765 par Joseph Alphonse Omer de Valbelle, le château et le parc vont subir de nombreuses transformations jusqu'à la mort de ce dernier, en 1778. Possédé par la famille de Castellane à la Révolution, le château est saisi comme bien d'émigré, et le mobilier dispersé. Le parc, laissé intact sur ordre de la municipalité, est toutefois dévasté lorsque quelques années plus tard le château sert de garnison avant de brûler en 1799.

Le parc de Tourves créé autour de 1770 par le comte de Valbelle offre au-delà de l'originalité d'une expérience précoce, exactement contemporaine du parc d'Ermenonville, l'intérêt d'un genre apparemment peu prisé par l'aristocratie méridionale et d'un jalon mal connu dans l'histoire des jardins néo-classiques.

Construit autour du château, le parc était constitué d'un espace ouvert à l'est, l'esplanade, l'ancien Parc d'Auguste, et différents lieux-dits, dont il ne reste aujourd'hui que peu de traces. Il s'étendait de part et d'autre du château, sur les terrasses en contrebas de la colline. Quelques vestiges, sentes, tracés, murets, escaliers… subsistent sur le plateau et dans les pentes.

La protection complète des mesures plus anciennes et s'étend désormais à l'ensemble du plateau où se trouvent les vestiges.