Domaine du Moulin Blanc,
Saint-Zacharie, Var

Le domaine du Moulin Blanc est situé dans le bassin de Saint-Zacharie. Le parc, qui en constitue l'élément essentiel, est en grande partie ceinturé par l'Huveaune et son affluent le Peruy ; la présence de ces rivières, de sources et de ruisseaux, est à l'origine d'un micro-climat humide et frais qui a favorisé ici la prolifération d'essences végétales rares dans notre région.

L'ensemble du parc est dominé par le château, construit sur une haute terrasse masquée de la route par de nombreux arbres. Une ancienne ferme, des terres agricoles et une pinède le complètent.

Le domaine d'origine remonte au XIVe siècle. Les plus anciens bâtiments subsistant aujourd'hui datent du XVIIe et se trouvent dans la partie basse de la propriété : pigeonnier, chapelle et salle dite « des moulures », qui présentent toutes deux de remarquables plafonds de gypserie.

En 1851, le propriétaire commande le dessin d'un parc paysager dont l'aménagement sera poursuivi à partir de 1876 par son fils, le célèbre paléobotaniste Gaston de Saporta (1823-1895). Ce parc est en effet un conservatoire botanique, un arboretum composé, pensé et régulièrement enrichi. Les masses d'arbres qui présentent plusieurs sujets remarquables, sont situées sur le pourtour approximativement circulaire, alors que le centre est occupé par une vaste prairie plantée d'une bambouseraie et creusée d'un étang.

Le château, oeuvre de l'aixois Henri-Antoine Revoil (1822-1900), architecte en chef des monuments historiques et architecte diocésain, est venu compléter le parc à partir de 1858.

L'intervention en ce lieu de ces deux personnalités marquantes vient ainsi s'ajouter à l'intérêt propre de l'ensemble.

Le parc du Moulin Blanc est ouvert au public.