Jardin du château,
Saint-Marc-Jaumegarde, Bouches-du-Rhône

A une dizaine de kilomètres d'Aix-en-Provence, sur la commune de Saint-Marc, éloigné du château et du village, le jardin est situé sur une vaste parcelle de l'autre côté de la route départementale conduisant à Vauvenargues.
Lorsque Jules-François de Meyronnet (1759-1790) achète le château et les terres érigés en baronnie par Louis XIV au milieu du XVIIIe siècle, il projette de construire une demeure de campagne plus agréable que la sévère demeure seigneuriale du XVIe siècle. Le nouveau château devait être construit à l'instar de celui du marquis d'Albertas à Bouc Bel Air, sur la terrasse supérieure dominant un jardin d'agrément. Un dessin de façade nous permet d'imaginer le projet jamais réalisé. Les premiers travaux commencent par le jardin en 1763. Le chantier est dirigé par le maçon Pierre Curet .

Il est implanté en contre bas d'un plateau de safre dénommé "la garenne". L'eau est captée par trois mines creusées dans la falaise. Il s'agit d'un grand jardin régulier composé en terrasses et agrémenté de bassins et d'une fontaine monumentale marquant l'axe de la composition. Celle-ci a été réalisée vraisemblablement sur les dessins de Vallon, car il est fait mention dans le livre des comptes d'un "présent "donné" à monsieur Vallon architecte" Une urne posée en 1766 et mise depuis à l'abri par les propriétaires, décore la niche centrale du nymphée.

Le livre de comptes de la Terre de Saint-Marc, conservé dans la famille a été étudié récemment et permet de restituer la totalité du jardin tel qu'il était à la fin du XVIIIe siècle, lorsque le commanditaire n'ayant pas l'argent nécessaire à son projet, s'oriente progressivement vers un jardin utilitaire où les terrasses sont complantées d'arbres fruitiers et de plantes potagères.
La composition générale du jardin est simple, elle s'organise autour d'un axe de symétrie central nord-sud marqué par la fontaine monumentale et d'un axe secondaire est-ouest souligné par la barrière rocheuse du plateau.
Ce jardin présente toutes les caractéristiques des jardins classiques de Basse Provence.