Domaine de la Cavalière,
Marseille, Bouches-du-Rhône

Dans le quartier de La Fourragère (Marseille, XIIe), la Cavalière est un domaine privé d'environ 5 ha comportant un terrain agricole et un parc à l'anglaise, sur lesquels se répartit tout un ensemble de bâtiments.

La propriété actuelle a été constituée en 1883 par la réunion de deux propriétés voisines : certains éléments pré-existaient, d'autres, dont la chapelle et le parc, ont été réalisés à partir de cette date.

Le créateur de cet ensemble est Frédéric Fournier, membre d'une famille marseillaise enrichie au XIXe par la fabrication à l'échelle industrielle de bougies et de savon ; en 1900, leur usine employait plus de 2000 ouvriers. Cette fortune permit à Frédéric Fournier de se consacrer à l'aménagement d'un vaste parc à l'anglaise et à sa passion, la culture des orchidées. En témoigne un ensemble de huit serres, que complètent une orangerie et un jardin d'hiver, illustrant l'extraordinaire engouement de l'époque pour ce loisir.

Cernés par un environnement progressivement dénaturé, les divers espaces constituent ici une sorte de hameau agricole préservé : bastide XVIIIe, ferme, bastide XIXe, dépendances, chapelle, fabriques, serres, parc et cultures.

La Cavalière témoigne du mode de vie d'un grand industriel passionné de botanique et d'horticulture, comme il y en eut beaucoup au XIXe siècle sur le territoire national. D'une étendue conséquente, le domaine a conservé des éléments bâtis, paysagers, hydrauliques et botaniques, mais aussi quelques décors intérieurs significatifs.

L'ensemble est désormais inscrit au titre des monuments historiques.