fiche imprimable

Saint-Césaire,
Arles, Bouches-du-Rhône

Un diagnostic archéologique réalisé en 2003 en prévision de la construction d'un pôle multimédia est à l'origine de la découverte de la vaste abside à pans coupés d'un monument d'époque paléochrétienne. Les vestiges du choeur présentent des aménagements liturgiques aux sols richement décorés de marbre et de mosaïque. L'édifice ainsi révélé fait partie d'un ensemble de constructions de même époque, très complexe, qui comprend au moins une autre église dont l'abside a été mise au jour en 1947, et des pièces connexes à la plus vaste abside découvertes lors des campagnes de sondages archéologiques de 2003-2004. L'état de conservation des vestiges est tout à fait remarquable. L'ensemble aurait été édifié aux IV-Ve siècles et abandonné vers les V-VIIe siècles.
La vie de saint Césaire (502-542) suggère que cet ensemble architectural correspond au groupe cathédral primitif de la cité d'Arles, abandonné dans le courant du Ve siècle au profit de la cathédrale actuelle. A l'initiative de Césaire, les bâtiments auraient été affectés à une communauté de moniales dans le courant du VIe siècle.