Hôtel d'Antoine ou de Lestang-Parade,
Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône

La parcelle acquise par le conseiller à la cour des comptes au parlement d'Aix, Jean Louis d'Antoine, en 1653 se trouve dans le quartier Villeneuve nouvellement créé par la démolition du rempart sud. Il est le premier hôtel à être construit dans cette rue en 1656. Les prix faits ne mentionnent pas le nom de l'architecte, sans doute un parisien en lien avec la famille du commanditaire.

Il s'agit d'un U, ensemble novateur à Aix, adoptant le plan type parisien entre cour et jardin. Son ordonnance de façades sur rue et sur cour est classique avec la superposition de pilastres d'ordre dorique, ionique et corinthien que Pierre Pavillon adoptera avec davantage de décors à l'hôtel de ville l'année suivante.

Un peu plus de 10 ans après, en 1668, l'hôtel est scindé en deux parties car Jean Louis d'Antoine cède l'aile orientale à son cousin le conseiller Boyer de Bandol. Il réalise en 1672 une restructuration du corps de bâtiment central, au sud et à l'ouest, réduisant la vaste cage d'escalier afin de rendre l'appartement du Ier étage plus grand et mieux éclairé par la cour d'honneur. Le décor peint est confié à Rodolphe Ziegler qui complète ce qu'il avait réalisé à l'origine.
Entre 1700 et 1762 la partie ouest de l'hôtel appartient à l'avocat général Honoré Henri de Piolenc. Les pièces sont réduites de volume et reçoivent un décor en gypserie ; l'alcôve du grand salon supprimée. Il passe ensuite à Joseph Antoine de Lestang-Parade. Ses petits-fils rachètent la partie orientale en 1830 réunissant ainsi l'hôtel d'origine qui prend le nom de Lestang-Parade.

Des transformations de structures et des disparitions du décor baroque sont effectuées lorsque, dans les années 1950, une clinique est aménagée dans l'aile orientale. L'appartement reste aussi le témoin le plus représentatif d'un ensemble domestique de l'époque baroque à Aix.