Canal de la Vésubie,
Utelle, La Roquette-sur-Var, Saint-Blaise, Nice, Alpes-Maritimes

Succédant à plusieurs projets élaborés à partir du rattachement du comté de Nice à la France en 1860, le canal de Nice ou canal de la Vésubie a été réalisé pour l'essentiel entre 1880 et 1883, par la Compagnie Générale des Eaux, concessionnaire de l'ensemble de la distribution de l'eau à Nice, sur le plan conçu en 1879 par l'ingénieur E. Delacroix. C'est un véritable canal de montagne, long de 29 km, qui descend sur leur versant gauche les vallées de la Vésubie et du Var. La moitié de ce parcours très accidenté est souterrain. Son débit est de 2, 5 m3 par seconde et son dénivelé total de 25 mètres à peine.

Au départ canal d'arrosage et d'irrigation, il a transformé les arides collines niçoises en étendues verdoyantes. Puis il est devenu, depuis le début du XXe siècle, presque exclusivement un canal d'alimentation en eau potable d'une grande agglomération.

Pour rendre compte de l'ensemble de l'ouvrage, la mesure de protection porte sur quatre éléments:
- la prise d'eau du pont d'Utelle à Saint-Jean-la-Rivière,
- le siphon de Saint-Blaise, techniquement remarquable par son ampleur,
- une section représentative de la qualité paysagère du tracé, comme celle des vallons de la Garde et de Costa Rasta,
- l'ouvrage terminal de la cascade de Gairaut, étonnante vitrine de bassins, cascades, grottes de rocaille et chalet qui domine Nice.