Monument à Clovis Hugues,
Embrun, Hautes-Alpes

Clovis Hugues (Ménerbes 1851-Paris 1907) fut à la fois homme politique, poète et félibre. Elu en 1881 premier député socialiste des Bouches-du-Rhône, il rejoint le mouvement boulangiste dans les années 1885. Député de Paris de 1893 à 1906, il est impliqué dans la vie politique, culturelle et artistique de la capitale.
Journaliste à ses débuts, il publie des romans, des pièces de théâtre et des recueils de poèmes dans la langue de Mistral. Il est élu majoral du Félibrige en 1898.
Selon sa volonté, il est enterré à Embrun. Son monument commémoratif, érigé en 1909, est situé dans les jardins de l'ancien archevêché, surplombant la plaine de la Durance. Mettant au second plan l'homme politique, le monument est dédié "au poète Clovis Hugues, félibre majoral". Le buste et le groupe des enfants sont l'oeuvre de Jeanne Royannez-Hugues, sculpteur et veuve du défunt. Ses petits enfants sont les modèles du groupe sculpté.
La présence du banc et des enfants sculptés dans la pierre constitue une mise en scène originale et moderne : après avoir rendu hommage au poète, le spectateur est invité à s'asseoir, en compagnie des enfants, et à partager un moment de contemplation du paysage. L'ensemble, en parfait état, est dans sa localisation privilégiée d'origine, en belvédère sur la plaine. Seule la mise en place d'une grille autour du monument crée désormais une distance physique et symbolique entre celui-ci et le spectateur.

Protection - (cad. AB 480) : inscription par arrêté du 23 juillet 2009.