Chapelle Sainte-Tulle,
Sainte-Tulle, Alpes-de-Haute-Provence

La chapelle de romérage Sainte-Tulle apparaît comme l'un des rares exemples de chapelle rurale à crypte médiévale de telle importance en Provence.

Les campagnes de fouilles menées de 2006 à 2009 par R. Fixot, ont montré que l'église est construite sur un espace vierge de construction antérieure, sur un rebord de terrasse alluviale. Cette chapelle rattachée à un prieuré fondé au début du XIIe siècle par l'abbaye Saint-André de Villeneuve, était située sur un lieu de passage (chemin d'Aix à Manosque). Sa fondation était liée à la dévotion de sainte Tulle, sainte protectrice du village et thaumaturge, qui donna lieu à des pèlerinages encore attestés au début du XVIIIe siècle (peste de 1720), ce qui explique l'existence, la surface et le plan inhabituel de la crypte. La présence de la crypte n'est pas liée à des contraintes architecturales ou structurelles mais elle est due à la survivance du culte de sa sainte tutélaire dont l'origine remonte au haut Moyen-Age. Elle a également servi de lieu d'inhumations étudiées lors de la campagne de fouille de 2007.

La chapelle a fait l'objet de travaux en 1862 (porte d'entrée, cloison de l'abside) malheureusement non documentés par les archives communales ou départementales. Grâce aux opérations de fouilles et à l'observation des maçonneries on sait que les profonds réaménagements de la chapelle sont intervenus bien antérieurement : fin XIVe- début XVe pour la crypte et fin XVIe - début XVIIe siècle pour la chapelle qu'il reste à confirmer par une datation des enduits.

Malgré les différents remaniements, la crypte conserve un état assez proche de sa disposition primitive, excepté les accès d'origine dont les modifications ont été observées au cours de la campagne de fouilles de 2007 et 2009.

Par ailleurs les caractéristiques architecturales de la crypte apparaissent comme volontairement archaïques (sous la forme d'une évocation des sanctuaires paléochrétiens) que l'on peut dater de la fin du XIe siècle. Même très remaniée la chapelle Sainte-Tulle est un des rares exemples de crypte rurale connue en Provence.

Inscription de la chapelle en totalité, de sa crypte et du sol de la parcelle (23 février 2011)