Château de Sauvan et le parc,
Mane, Alpes-de-Haute-Provence

Le château de Sauvan est situé à la campagne, isolé sur une terrasse face à Mane, village dominé par son château seigneurial. Il se découvre depuis la route nationale reliant Avignon à Sisteron.

La construction de ce château de plaisance a été commandée par Michel François de Janson, commandeur de Saint Jean de Jérusalem, brigadier des armées du Roi, à Jean Baptiste Franque en 1718. L'architecte avignonnais confie le suivi des travaux à l'entrepreneur Guillaume Rollin qui dirige le chantier interrompu par la peste de 1720 puis par la mort du commanditaire en 1731. Son neveu Michel de Forbin-Janson en devient propriétaire et ne poursuit pas le programme de construction qui reste en partie inachevé, pour la décoration sculptée notamment.

Un plan du château et son parc, dessiné par Pierre-Alexis Delamair, est conservé à Munich. Ce projet a sans doute été soumis à Jean-Baptiste Franque qui l'a adapté au souhait du commanditaire et à la configuration du terrain dont la pente rend difficile la réalisation du projet.

Pendant la tourmente révolutionnaire seules les armes sculptées au fronton sont bûchées.

Aujourd'hui, le château est présenté autour d'un jardin classique dont les trois terrasses successives s'étalent devant la façade postérieure. Une vaste pièce d'eau rectangulaire occupe l'espace au nord entre le château et le pavillon des communs. La façade antérieure, quant à elle, se développe à l'ouest, devant une cour d'honneur, un espace structuré par deux carrés de pelouse ornées de statues, un alignement de platanes et une allée menant au perron encadré par deux lions.

Certaines dispositions datent du XIXe siècle et du début du XXe siècle, comme l'atteste les inscriptions sur le socle d'une statue dans le parc : 1869 et 1921. Les propriétaires ont réalisé il y a une vingtaine d'années une présentation du parc permettant une visite régulière du public
.