Critique d'art, inspecteur des enseignements et de la création artistique à la Délégation aux Arts Plastiques du Ministère de la Culture où il fut responsable de la commande publique de 1991 à 1995, Guy Tortosa a aussi été directeur du Fonds Régional d'Art Contemporain des Pays de la Loire (1986-1988) et Conseiller pour les arts plastiques de la région Poitou-Charentes (1988-1991).
Également enseignant à l' Institut d'Études Supérieures des Arts (Paris), il a été commissaire en 1996 de la Biennale de Limerick en Irlande. Il contribua à la réalisation de nombreuses oeuvres d'art public au cours des dix dernières années: ("Heavy Water" de James Turrel à Poitiers en 1989-91, "L'homme de Bessines" de Fabrice Hybert en 1988-91, "Comme deux tours" de Jean-Luc Vilmouth à Châtellerault en 1989-93, "L'hommage à Arago" de Jan Dibbets à Paris en 1991-94, etc.).
En 1986, il invita Fabrice Hybert à participer aux troisièmes Ateliers Internationaux des Pays de la Loire, puis organisa l'une des premières expositions personelles de l'artiste ("Fabrice Hybert", Hôtel de Ville d'Ussel / DRAC Limousin, Juillet-Septembre 1987). Au cours des dernières années, il accompagna Fabrice Hybert dans la production de plusieurs projets ("Change", Poitiers-Angoulème 1989, "Bonbon très bon", Oiron 1991, " UR sarl", Paris 1993, etc...)
Auteur de nombreux textes consacrés à l'art public, à l'architecture, au paysage et à l'art des jardins, Guy Tortosa est actuellement conseiller artistique du FRAC Réunion ainsi que de la ville de Strasbourg en vue de la réalisation de deux jardins contemporains : "Le jardin Ti Jean" et "Le jardin des Deux Rives". Il prépare également une exposition sur le paysage dans le Tarn ("In visu, in situ", Juin-Août 1997) et travaille avec Hans-Ulrich Obrist à un livre à paraître en juin 1997 en Allemagne, chez l'éditeur Hatje-Cantz ("Unbuilt roads-Unrealised projects").