Présentation  I  Objectifs  I  Ancrages et réseaux  I  Ressources documentaires  I  Publications


Musée du Fort Balaguier

924, corniche Bonaparte
83 500 La Seyne-sur-Mer

Tél : +33 (0)4 94 94 84 72 >BR>Fax : +33 (0)4 94 10 90 44

julien.gomez-estienne@club-internet.fr


Responsable : Julien Gomez-Estienne (Conservateur)

Imprimer cette page




Vue du Fort Balaguier depuis la rade de Toulon.Photo F.Thiébaut


Présentation

Le musée du fort Balaguier est installé, depuis 1971, dans une tour à canon édifiée en 1636 par Richelieu pour compléter le système défensif de la rade de Toulon. En 1679, Vauban la fait entourer d’un rempart en étoile. La fortification côtière acquiert dès lors l’aspect qu’elle a conservé jusqu’à aujourd’hui.

Le fort, propriété de la Marine Nationale, est loué par la municipalité en 1967 et abrite à partir de 1971 le musée municipal. Il est alors à la fois musée d’art et d’histoire de La Seyne, musée du bagne de Toulon et musée naval. Concernant ce dernier volet, le fort présente des collections du musée de la Marine de Paris jusqu’en 1998, date à laquelle la plupart des objets prêtés à La Seyne sont rapatriés. Ces collections qui comptaient de nombreux tableaux, dessins et objets évoquaient l’histoire maritime de la région, notamment le siège de Toulon, l’expédition d’Alger et la campagne d’Egypte.

Seule la thématique des bagnes de Toulon et d’outre-mer, présentée dans la chapelle du fort, constitue aujourd’hui l’exposition permanente du musée. Cependant, des expositions temporaires sont organisées chaque année depuis 1998, dans les salles de la tour.




Objectifs

Si le musée a considérablement changé ces dernières années en restreignant ses thématiques permanentes à la seule présentation du bagne, il n’en a pas pour autant perdu sa vocation de présentation de l’histoire maritime locale, qu’il assure notamment par le biais de nombreuses expositions temporaires sur ce thème.

Il pourrait à l’avenir s’inscrire dans la présentation de la construction navale à La Seyne sur Mer, et valoriser ainsi les collections qu’il possède sur le sujet, mais les projets encore trop hypothétiques de la municipalité interdisent pour le moment toute prédiction en la matière.

Exposition permanente

Exceptions au retrait des collections du musée de la Marine de Paris, quelques objets évoquent les thématiques militaire et maritime sur les remparts, dans la cour intérieure et au sommet de la tour du fort Balaguier. Ce sont de nombreux canons, des ancres et autres éléments ayant appartenu à différents types de bateaux.

La chapelle abrite quant à elle les collections présentant l’histoire du bagne. Celui-ci était tout d’abord installé dans le port de Toulon, dans d’anciennes galères désarmées, puis outre-mer, à Cayenne, à partir de 1853. La présentation s’appuie sur de nombreux objets (entraves des forçats, outils, registres...) Des panneaux expliquent leurs conditions de vie et de détention.

Enfin, au pied des remparts, sont entreposés sept bateaux d’origine très diverse et ne faisant actuellement l’objet d’aucune valorisation. Ils ne sont donc pas véritablement à considérer comme intégrés dans l’exposition permanente du musée mais pourraient constituer un prolongement de la visite, dans la mesure où ils font partie de ses collections et puisqu’ils sont visibles du public.

Expositions temporaires

Depuis 1998, le musée organise chaque année une exposition temporaire dans la tour du fort. Les huit expositions déjà réalisées intéressent l’histoire et le patrimoine maritime. Les thèmes suivants ont ainsi été traités :
Les bagnes et prisons.
La Campagne d’Egypte.
La piraterie.
Les phares.
La « Navale »
Les petits métiers de la mer.
Le tourisme à La Seyne sur Mer : « Tamaris et Sablettes. Stations hivernales et balnéaires. D’Azur et d’Orient ».
La construction navale : « Bon vent, bonne mer ! Les lancements de bateaux aux chantiers de La Seyne dans les années 50 ».
L’évangélisation de l’Océanie : « Mer de Corail, Terres de missions. Les Maristes en Océanie. 1836-1936 ».
L'Algérie, 1830-1848. Histoire et représentations.

Par ailleurs, en lien avec les thèmes des expositions temporaires qu’il présente, le musée développe des ateliers pédagogiques et propose sporadiquement des projections et des conférences .

Ancrages et réseaux

Sur un plan local, le musée du fort Balaguier entretien des liens notamment lors du montage des expositions temporaires avec le Musée National de la marine, représenté localement par le Musée Maritime de Toulon, avec les archives municipales de La Seyne sur Mer et le Service Historique de la Défense, qui conserve les archives du port militaire.

D’autre part, le musée collabore avec l’association Histoire et Patrimoine Seynois, lors des visites et conférences sur l’histoire locale.

Par ailleurs, le musée est représenté dans le « Répertoire national des musées maritimes et fluviaux » .


haut de page

Ressources documentaires

Fonds d’archives :

Un important fonds d’archives concernant le chantier de construction navale de La Seyne sur Mer est entreposé au musée (documents syndicaux, tracts, affiches, cartons d’invitation pour les jours de lancement, plans de bateaux et du site, actes notariés...)

Cependant, tant que l’inventaire de ces archives n’est pas effectué, elles demeurent difficilement accessibles et mal connues .

Fonds audiovisuel et sonore

Le musée conserve une vingtaine de films de 15 à 30 minutes environ, sur support 16 mm, qui émanent en grande partie du service cinématographique des armées. Tous ont pour thème le chantier naval et les lancements de bateaux entre 1950 et 1986

Fonds iconographique

Une armoire occupant un volume de trois à quatre mètres cubes est remplie de photographies sur différents supports (plaques de verre, diapositives et tirages papier). Ces photographies évoquent pour la plupart l’activité de construction navale et les lancements de bateaux. Aucun inventaire ou classement ne permet à ce jour d’avoir une vision précise du fonds

Objets

Les éléments relatifs au patrimoine maritime ne représentent plus qu’un décor extérieur. Ainsi, une dizaine de canons (ayant assuré la défense de la rade), et quelques pièces de navires (2 ancres et un grappin, une roue, un guindeau, une poulie et une hélice) sont disposés le long des allées et sur les terrasses du fort, rappellant sa vocation passée de musée naval.

Dans ses réserves, le musée conserve des maquettes de nature variée. Ce sont environ 25 maquettes originales de navires ayant été construits aux chantiers (paquebots, méthaniers, cargos, navires militaires), et une cinquantaine de voiliers de tous types (tartanes et chebecs, galères, voiliers de guerre de différentes époques).

Le musée conserve également une importante collection d’environ 250 médailles et tapes de bouche (plaque de métal ronde représentant le motif symbolique d’une unité militaire).

Enfin, le musée possède une collection de sept bateaux qui sont entreposés sur un terrain jouxtant les remparts, à l’extérieur du fort. La collection compte de petites unités de pêche en bois (une barque d’étang très endommagée, une baleinière, une barquette convertie à la plaisance et un palangrier mû par une machine à vapeur !) On y trouve également un petit canot vernis, un canot de sauvetage de la SNSM (des années 50), et le Laborieux, remorqueur des chantiers de La Seyne utilisé pour la navigation dans la rade, et devenu emblématique du site de construction navale.

Publications

En juin 2004, dans la revue n° 234 de Neptunia, le musée a publié un article intitulé « Le musée Naval et Municipal de La Seyne sur Mer » écrit par Carole Gragez, l’ancien conservateur.

D’autre part, à l’occasion de l’exposition « Mer de Corail, Terres de missions. Les Maristes en Océanie. 1836-1936 », le musée publie son premier catalogue d’exposition.

 
haut de page

Informations complémentaires
Accès
: libre ; Fonds documentaires accessibles aux chercheurs, sur conditions
Mots clés : architecture – patrimoine bâti ; histoire ; industrie ; infrastructures et activités portuaires ; justice ; métiers et techniques ; patrimoine maritime, lagunaire et fluvial
Thèmes traités : histoire locale ; bagne ; construction navale
Aire géographique
: Provence-Alpes-Côte-d’Azur ; Var (83) ; Toulon Provence Méditerranée ; La Seyne sur Mer (83126) ; Saint Mandrier (83153) ; Ollioules (83090) ; Toulon (83137) ; La Garde (83062) ; Le Pradet (83098) ; Rade de Toulon

Encore plus d'informations
Nature de l'organisme : musée
Statut : municipal Rattachement administratif : Commune de La Seyne sur Mer
Affiliation
: I.C.O.M.
Date de création : 1984
Domaines d'intervention : conservation ; mise en valeur
Activités principales : exposition ; animation ; activités pédagogiques ; conférences, débats, colloques ; éducation au patrimoine
Disciplines : ethnologie ; histoire

Date de mise à jour : octobre 2007

haut de page

Présentation  I  Objectifs  I  Ancrages et réseaux  I  Ressources documentaires  I  Publications
PLAN DU SITE "MISSION ETHNOLOGIE"