Développement culturel

Culture et handicap






Missions des établissements publics

Agenda culturel des établissements publics : www.arianeinfo.org


Le 28 mars 2003, dans le cadre de la priorité fixée par le président de la République en faveur de l'insertion des personnes handicapées, le ministre de la Culture et de la Communication confie aux présidents de la Cité des sciences et de l'industrie et du Musée du quai Branly, la mission de proposer des mesures concrètes visant à améliorer, à court terme, l'accueil des personnes handicapées dans les établissements culturels.

Un comité de pilotage est mis en place, réunissant les représentants d'une douzaine d'établissements publics dépendant du Ministère de la culture et de la communication. Y sont également d'emblée associés deux organismes ne relevant pas de ce ministère : le Muséum national d'Histoire naturelle et le Palais de la découverte.



Première étape


Dans un premier temps, ce comité crée six groupes de travail dont les missions correspondent à des problématiques en phase de recherche-développement au sein de plusieurs institutions culturelles :

> amélioration de la prise en compte des personnes malvoyantes ;
> utilisation de pictogrammes, notamment dans les documents d'aide à la visite ;
> dispositifs d'alarme et d'information en temps réel pour les visiteurs sourds et malentendants ;
> accessibilité des sites internet aux personnes handicapées ;
> sensibilisation du personnel des établissements culturels ;
> accessibilité des bâtiments existants aux personnes handicapées.


Les quatre premiers groupes réalisent, dans les établissements participants, des améliorations de tous ordres : architectural, éditorial, informatique et technique. Conformément à l'objectif fixé par le ministre, ces travaux sont complétés, pour chaque question traitée, par des carnets de préconisations ou de conseils destinés à être largement diffusés. Le groupe " sensibilisation du personnel" conçoit, pour sa part, un support d'échanges d'information sur les formations des personnels à l'accueil des personnes handicapées. Quant au groupe " accessibilité des bâtiments existants ", il produit un document de diagnostic, d'analyse et de proposition sur l'accessibilité de huit sites culturels emblématiques.


Les carnets sont intégrés dans le Guide d'accessibilité et d'accueil des personnes handicapées au sein des institutions culturelles.


Les travaux de ces groupes font l'objet d'une communication au cours de la dernière réunion de la Commission nationale Culture et Handicap le 29 novembre 2004.



Deuxième étape


Au vu de ces premiers résultats, le 16 juillet 2004, le ministre de la Culture et de la Communication demande au président de la Cité des sciences et de l'industrie, d'engager une deuxième série de travaux reposant sur les mêmes principes (mobilisation des acteurs du terrain, souci d'amélioration concrète et rapide, diffusion large des résultats…).


Réuni le 30 septembre de la même année, le comité de pilotage, animé par la Cité, crée cinq nouveaux groupes de travail :

- emploi des personnes handicapées dans les établissements culturels ;
- tarification ;
- accueil des visiteurs handicapés mentaux ;
- apport des nouvelles technologies pour les visiteurs déficients sensoriels ;
- promotion des offres culturelles auprès des personnes handicapées.



Perspectives


Lors du comité de pilotage du 12 janvier 2006, les établissements participants expriment le souhait de continuer à travailler ensemble, notamment pour suivre la mise en application des textes d'application de la loi du 11 février 2005 visant la mise en conformité du cadre bâti. Ils demandent à la Délégation au développement et aux affaires internationales du ministère de la Culture et de la Communication de piloter un groupe de travail sur ce sujet et de leur fournir informations et outils méthodologiques. Ce groupe sera mis en place dès la parution des textes. D'autres groupes thématiques pourront être créés en fonction des besoins des établissements publics.


Enfin, l'approche retenue tout comme les premiers résultats obtenus ont conduit de nouveaux établissements à solliciter leur participation aux travaux de certains groupes. C'est ainsi que quatre musées de la Ville de Paris et deux musées du réseau des pays de Seine-et-Marne vont participer aux formations à l'accueil des publics déficients intellectuels. Par ailleurs, le comité régional du tourisme Paris Île-de-France a rejoint le groupe " Promotion - communication ".

Contact : lasvergnas1@cite-sciences.fr



Participants


Cité des sciences et de l'industrie (pilote)
Basilique cathédrale de Saint-Denis
Bibliothèque nationale de France
Bibliothèque publique d'information
Centre Georges Pompidou
Centre des monuments nationaux
Château de Versailles
Cité de la musique
EMOC
Musée de l'air et de l'espace
Musée des arts et métiers
Musée Guimet
Musée du Louvre
Musée national de la marine
Musée d'Orsay
Musée du quai Branly
Muséum national d'Histoire naturelle
Opéra national de Paris
Palais de la découverte
Parc de la Villette
Réunion des musées nationaux
Théâtre national de Chaillot


Administration centrale du Ministère de la culture et de la communication :
Direction des musées de France, Direction de l'administration générale et Délégation au développement et aux affaires internationales.



Réalisations et projets des groupes de la deuxième étape


Les bilans des cinq groupes de travail sont caractérisés par des avancées concrètes et une intensification des relations entre les établissements qui y ont participé.


1. Groupe " Tarification "

Participants
Bibliothèque nationale de France (pilote), Cité de la musique, Cité des sciences et de l'industrie, Château de Versailles, Centre des monuments nationaux, Muséum national d'Histoire naturelle, Musée d'Orsay, Musée du Louvre, Opéra national de Paris.

Le groupe a dressé un état des lieux des pratiques tarifaires permettant à chaque établissement de se situer par rapport à ceux qui proposent le même type d'offres : musées et lieux d'expositions, spectacle vivant, cinéma et bibliothèques de lecture publique. À la suite de cet état des lieux, plusieurs établissements participant à ce groupe ont décidé de modifier leur grille tarifaire. C'est ainsi que le Musée d'Orsay et le Musée du Louvre ont rapproché leur tarif à l'égard des groupes de personnes handicapées ; la Cité de la musique et le Centre des monuments nationaux ont modifié leur tarification pour les individuels. Enfin, la Cité des sciences et de l'industrie et la Bibliothèque nationale de France ont décidé d'accorder la gratuité totale d'accès aux personnes handicapées et à leur accompagnateur éventuel.

En conclusion, le rapport présente des propositions d'évolution s'inscrivant dans la logique de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, laquelle pose le principe d'un droit à compensation des conséquences du handicap. Il appartient aux services du Ministère de la culture et de la communication auxquels il a été transmis le 30 octobre 2005 de dégager, le cas échéant, des recommandations susceptibles d'être plus largement diffusées.
Contact : romuald.ripon[arobase]bnf.fr
> bilan complet


2. Groupe " Emploi des personnes handicapées "

Participants
Cité des sciences et de l'industrie (pilote), Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque publique d'information, Centre Pompidou, Château de Versailles, Cité de la musique, Musée du Louvre, Musée du quai Branly, Muséum national d'Histoire naturelle, Parc de la Villette, Théâtre national de Chaillot, Direction de l'administration générale, Direction des musées de France.

Le groupe a établi un état des lieux en matière de politiques et de pratiques dans ce domaine dans les établissements participants ; il a constaté qu'il n'y existait pas de politique construite en matière d'emploi des personnes handicapées.

Il a décidé de travailler sur trois axes : l'information/sensibilisation du personnel des établissements, l'accès à l'emploi des personnes handicapées, l'adaptation au poste de travail et le maintien dans ce poste pour les salariés handicapés de ces établissements.

Il a créé, sur Sémaphore, l'intranet du Ministère de la culture et de la communication, un espace d'informations (textes réglementaires, adresses et contacts utiles…), de partages d'expériences (témoignages de travailleurs handicapés et d'employeurs) et d'outils de travail (mise en commun de candidatures) qui a pour but d'aider les membres dans la mise en œuvre de pratiques de ressources humaines en matière d'emploi des personnes handicapées.

Enfin, il a rédigé le guide Comment accueillir une personne handicapée et travailler avec elle à destination des responsables hiérarchiques et des collègues de travail.

Ces travaux ont favorisé des avancées au sein de certains établissements. Le Musée du Louvre a signé, le 8 décembre 2005, un accord avec ses partenaires sociaux en faveur de l'emploi des personnes handicapées et la Cité des sciences et de l'industrie a conclu, le 7 février 2006, une convention avec l'AGEFIPH.

Contact : g.laugier[arobase]cite-sciences.fr
> bilan complet


3. Groupe " Accueil des publics handicapés mentaux "

Participants
Centre des monuments nationaux (pilote), Bibliothèque nationale de France, Centre Pompidou, Théâtre national de Chaillot (Accès culture), Cité de la musique, Cité des sciences et de l'industrie, Musée du Louvre, Muséum national d'Histoire naturelle, Opéra national de Paris, Réunion des musées nationaux.

Le handicap mental est souvent mal appréhendé par les médiateurs des établissements culturels qui se trouvent désarmés, en termes de communication, devant la diversité et la complexité des déficiences induites. Comment se comporter ? Comment établir le contact ? Comment transmettre ? Comment évaluer la pertinence de la prestation ?

Le groupe a retenu prioritairement trois axes de travail :

- formation du personnel de médiation. Une formation test a eu lieu à l'automne 2005 qui a réuni pendant six jours huit participants issus de quatre établissements. Grâce au bilan de ce test, deux sessions de formation initiale et une session de perfectionnement ont été programmées en 2006, chacune pour dix personnes pendant 7 jours ;

- création d'une offre groupée inter-établissements : des cycles thématiques regroupant les interventions des établissements membres du groupe de travail sont proposés de façon pérenne, à partir du mois de septembre 2006, par l'association des PEP75, qui organise des séjours de découverte du patrimoine parisien pour le jeune public handicapé, scolaire ou péri-scolaire ;

- rédaction, en 2006, d'un cahier de préconisations pour les établissements désirant améliorer l'accueil des personnes handicapées mentales. Il s'appuie sur une approche concrète des métiers et des problématiques des secteurs concernés (musées, patrimoine monumental et architectural, spectacle vivant, bibliothèques…). Il propose des solutions pratiques pour la conception de projets d'accueil des personnes handicapées à partir de la spécificité culturelle, de la réalité des équipes et des moyens de chaque établissement.
Contact : claude.godard[arobase]monum.fr
> bilan complet


4. Groupe " Promotion - communication "

Participants
Réunion des musées nationaux (pilote), Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque publique d'information, Centre des monuments nationaux, Cité de la musique, Cité des sciences et de l'industrie, Centre Pompidou, Château de Versailles, Musée Guimet, Musée du Louvre, Musée d'Orsay, Muséum national d'Histoire naturelle, Théâtre national de Chaillot et Comité régional du tourisme Paris Île-de-France.

Le groupe a voulu répondre aux questions suivantes : comment faire en sorte que les personnes concernées soient au courant des offres que les établissements développent à leur intention ? Comment les atteindre et communiquer efficacement ces offres ?

Il a travaillé sur trois axes :

- la participation à des salons et manifestations : une participation importante et unifiée au salon Autonomic, réunissant de nombreux acteurs de l'accessibilité, les 7, 8 et 9 juin 2006 : 13 établissements sont présents dans un " Village culture ". Ils proposeront des stands, des conférences, des débats, une galerie tactile et olfactive (moulages, espèces végétales...) et un espace ateliers permettant de donner aux visiteurs un aperçu de la diversité de leurs activités culturelles (ateliers chorégraphiques pour les sourds, écriture cunéiforme pour les aveugles…). Parallèlement, les établissements ont renforcé leur offre culturelle à destination des personnes handicapées pendant cette période. Le 4e Forum de la visite scolaire, organisé à la Cité des sciences et de l'industrie, le 4 octobre 2006 (54 établissements participants en 2005 et une fréquentation de 1000 enseignants), met de son côté en valeur les propositions à destination des scolaires handicapés ;

- la communication commune. Une lettre électronique inter-établissements baptisée @riane a été créée par une dizaine d'établissements du groupe. Trimestrielle, sa rédaction est tournante entre tous les établissements. Cette lettre résume les principales prestations proposées aux visiteurs handicapés. Elle est en ligne, sur le site : www.arianeinfo.org/. Chaque établissement la diffuse à ses relais et contacts, sous forme électronique ou sur support papier ;

- le siglage : le groupe met en place une signalétique sur l'accessibilité des établissements culturels dans les hebdomadaires culturels (Pariscope, Zurban, Télérama…). Les établissements ayant reçu le label " Tourisme et Handicap " seront mentionnés. Les coordonnées d'une personne contact par établissement seront aussi indiquées. Un partenariat pilote pourrait être engagé avec Zurban, avant d'être étendu aux autres hebdomadaires similaires. Sa mise en place est prévue en juin 2006.

Contact : charles.gaultier-guibert[arobase]rmn.fr
> bilan complet


5. Groupe " Nouvelles technologies et handicap "

Participants
Basilique cathédrale de Saint-Denis (pilote), Bibliothèque nationale de France, Centre des monuments nationaux, Centre Pompidou, Château de Versailles, Cité des sciences et de l'industrie, Musée des arts et métiers, Musée du Louvre, Musée du quai Branly, Parc de la Villette, Réunion des musées nationaux, Théâtre national de Chaillot (Accès culture).

L'Université de Paris 8 Saint-Denis (département Nouvelles technologies et handicap) est associée aux travaux du groupe.

Les applications des nouvelles technologies dans le domaine de l'accessibilité aux visiteurs handicapés ont été jusqu'à présent trop peu explorées. Le groupe de travail a choisi de travailler sur plusieurs sujets :

- les audioguides pour les déficients visuels ;
- les vidéoguides en langue des signes ;
- les audiophones avec boucles magnétiques ;
- les maquettes tactiles et sonores ;
- la numérisation et la restitution d'objets non accessibles, pour les rendre tactiles ;
- la restitution de sons en 3D.

Après un état des lieux des dispositifs existants, les participants ont décidé d'exercer une veille et d'échanger des informations sur les réalisations prévues par certains participants. L'actualité des projets programmés a conduit le groupe à donner la priorité à la réalisation d'audioguides pour les déficients visuels et de vidéoguides en langue des signes.

Plusieurs établissements ont planifié des projets dès 2006 :

- le château de Versailles ;
- la Basilique de Saint-Denis ;
- le Musée du quai Branly ;
- la Réunion des musées nationaux, avec le musée de l'Orangerie ;
- le Musée du Louvre.

Premières réalisations concrètes ayant permis aux membres du groupe d'enrichir leurs informations pour monter à bien leurs projets, le vidéoguide pour la visite des Grands appartements du Château de Versailles est mis en service en juillet 2006 et celui pour la visite de la nécropole royale de la Basilique de Saint-Denis en septembre. Ils proposent une visite guidée en langue des signes par un conférencier sourd.
Un parcours spécifique audioguidé pour les personnes déficientes visuelles incluant des éléments tactiles et de l'audiodescription est également mis en service en septembre 2006 à la Basilique de Saint-Denis.

Contact : jacqueline.maille[arobase]monum.fr
> bilan complet


Bilan complet de la deuxième étape