Développement culturel

Culture et handicap






État des lieux de l'accessibilité des équipements culturels


Réaliser un état des lieux de l'accessibilité


Qu'est-ce que l'accessibilité pour le ministère de la culture et de la communication ?

Selon sa définition interministérielle, l'accessibilité est " la réduction de la discordance entre, d'une part, les possibilités, les compétences et les capacités d'une personne et d'autre part les ressources de son environnement lui permettant de façon autonome de participer à la vie de la cité ".

Pour le ministère de la Culture et de la Communication, l'accessibilité c'est :

. accéder aux lieux : une question d'architecture et d'accueil ;
. accéder aux produits de l'industrie culturelle, aux œuvres et à leur connaissance de manière active : une question de scénographie, d'adaptation de l'offre culturelle, de dispositifs techniques et de médiation humaine ;
. accéder au patrimoine et à sa connaissance en tant que public : une question d'adaptation de l'offre culturelle, de médiation humaine et, le cas échéant, de dispositifs de compensation. Il s'agit de rendre le public acteur de sa pratique culturelle pour lui permettre à la fois de prendre connaissance de ce patrimoine et de l'apprécier, de se l'approprier pour le transmettre à son tour à son entourage ;
. accéder à l'information, aux outils de la pensée, au discours critique, à l'échange culturel, à la parole citoyenne : une question d'adaptation des supports d'information et de communication, d'apprentissage et de maîtrise de la langue ;
. accéder aux pratiques artistiques en tant qu'acteur : aux pratiques professionnelles : une question d'adaptation des cursus et de techniques d'apprentissage, associés à la mise à disposition de dispositifs techniques ; aux pratiques en amateur : une question de médiation humaine, associée à la mise à disposition de dispositifs techniques.

La formation des professionnels de la culture et l'information des usagers en sont les préalables.


L'accessibilité : une obligation légale à mettre en application


L'accessibilité du cadre bâti aux personnes handicapées est une obligation légale, renforcée par la loi de février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation à la citoyenneté des personnes handicapées.
Cette obligation implique la prise en compte de tous les visiteurs, quelles que soient les difficultés qu'ils rencontrent : physiques, intellectuelles, cognitives, visuelles ou auditives. Elle s'applique notamment lorsqu'il s'agit de réaliser un cheminement continu, identifiable et sécurisé, tout au long d'une chaîne de déplacement : depuis la voirie, les transports en commun, les parkings, jusqu'aux services offerts au sein de l'établissement culturel, ERP (établissement recevant du public) ou IOP (installation ouverte au public), et ce depuis des logements eux-mêmes accessibles et adaptables.

Le comportement et les besoins des usagers changent en fonction des lieux et des activités auxquelles ils sont censés participer. Aussi n'y a-t-il pas de recettes, et les réponses doivent être adaptées à chaque situation. Selon les cas, une personne handicapée peut se rendre seule ou accompagnée dans l'équipement culturel. Elle devra, dans la mesure du possible, bénéficier d'un accès simple à l'institution.

Faire un état des lieux de l'accessibilité permet de définir un cadre pour la recherche de réponses appropriées afin d'améliorer globalement le confort d'usage de l'équipement.
Il s'agit de se poser les questions essentielles à l'usage et à la compréhension des lieux et de prendre en compte un certain nombre d'actions inhérentes à la logique de déplacement et de participation :
· se déplacer d'un point à un autre ;
· se repérer, s'orienter, comprendre l'espace ;
· accéder aux bâtiments et locaux ;
· accéder à l'offre et utiliser les équipements proposés par l'établissement ;
· communiquer et participer ;
· se reposer ;
· être et se sentir en sécurité ;
· utiliser et jouir des locaux dans des conditions de commodité et de confort adaptées à leur finalité.

L'amélioration de l'accessibilité et de la qualité d'usage des équipements culturels peut être envisagée en deux temps.

1 . Mise à niveau de l'ensemble des édifices patrimoniaux à vocation culturelle : réalisation d'un diagnostic sur le bâtiment, en identifiant les besoins et les attentes des personnes en situations de handicap, tout en respectant l'intégrité du patrimoine architectural existant.
Il s'agit d'établir un diagnostic qualitatif de l'équipement culturel portant sur deux axes de réflexion :
- l'accessibilité et la qualité d'usage de la voirie de proximité en liaison avec les places de stationnement ;
- l'accessibilité et la qualité d'usage de l'équipement du point de vue des besoins de chacune des personnes concernées (publics et professionnels présentant un handicap).
Cet état des lieux, effectué tout au long de la chaîne de déplacement réel, permet de programmer (sur la base d'une programmation pluriannuelle s'il le faut) des travaux en cohérence avec la spécificité des lieux et les besoins des uns et des autres.

2 . Insertion systématique du principe d'accessibilité et de qualité d'usage lors de tout nouvel aménagement, de toute création d'équipement à vocation culturelle, depuis la voirie et de préférence en liaison avec le réseau de transport public.

Les solutions retenues doivent éviter de présenter un caractère distinctif trop stigmatisant difficile à vivre pour les utilisateurs et les visiteurs.

Ces orientations doivent s'inscrire dans une démarche globale intégrant l'identité culturelle, architecturale et sociale du bâtiment et le respect de l'usager.


Un questionnaire d'aide au diagnostic et à l'état des lieux


Dans ce contexte légal, l'ensemble des directions de l'administration centrale du ministère de la Culture et de la Communication s'est mobilisé afin d'élaborer, en lien avec les partenaires associatifs représentants les personnes handicapées, une grille commune pour un état des lieux de l'accès aux sites culturels (les abords, les équipements), à l'information-communication, à l'accueil, aux services et à l'offre de culture.

Cette grille prend également en compte le développement des partenariats et des formations des personnels. Pour une étude de l'accès à l'offre culturelle au plus près des besoins des personnes handicapées, le questionnaire se décline en fonction des usages : accès aux expositions, au spectacle vivant ou à l'audiovisuel, à la lecture et à l'enseignement.

Questionnaire accessibilité : > (format rtf) > (format pdf)