L'ÉPAVE DE PLOUMANAC'H

Située à cinq milles des côtes, face à Perros-Guirec (Côte d'Armor), l'épave de Ploumanac'h gît par 10 mètres de fond, dans une zone où la houle et le courant n'ont pas facilité les recherches.
Expertisée par le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM) en 1983, l'épave présente une importance archéologique certaine, notamment par son chargement de lingots de plomb, témoignage matériel du commerce maritime des matières premières en Manche dans l'Antiquité.

Inscription sur un des lingots en plomb.
Ces lingots, de forme rustique, ne répondent pas à une typologie rigoureuse, mais portent diverses estampilles s'apparentant à trois catégories d'inscription : des noms, des chiffres, et des symboles.
L'étude épigraphique des inscriptions a permis à la fois de reconnaître avec quelque vraisemblance les noms de tribus celtiques de Grande-Bretagne et de dater l'épave du Haut-Empire ou du Bas-Empire romain (entre le IIe et le IVe siècle après J.-C.).

Cuve de traitement par électrolyse pour traiter les lingots de plomb.
Afin de pouvoir être examinés, les lingots ont dû suivre un traitement de nettoyage et de stabilisation par électrolyse au moyen d'une cuve installée à proximité du site. Le minerai a ensuite fait l'objet d'une étude métallographique poussée ; une analyse isotopique conduira peut-être à déterminer la provenance minière du plomb.

Fouille : Michel L'Hour, DRASSM.

Photos : Yves Gladu, Michel L'Hour et Gérard Réveillac.