L'ÉPAVE DE LA MADRAGUE DE GIENS

À partir du IIe siècle avant J.-C., de nombreux navires chargés d'amphores vinaires et de céramique partent de l'Italie pour la Gaule et l'Ibérie (Espagne).
Provenant d'Italie centrale, un grand voilier de commerce a fait naufrage, dans les années 75-60 avant J.-C., au large du petit port de la Madrague de Giens, situé au Nord-ouest de la presqu'île de Giens. Le navire transportait une importante cargaison d'amphores à vin (environ 6 000) et plusieurs centaines de vases à vernis noir.

Cargaison d' amphores.
Les travaux de dévasage des objets, leur repérage in situ et l'analyse photogrammétrique de diverses couches du chargement ont permis de mieux comprendre la disposition de la cargaison : les amphores étaient superposées en quinconce sur trois couches et calées entre elles à l'aide de brindilles et de branchages qui limitaient le frottement.

La vaisselle était empilée dans des caisses placées au-dessus des amphores.

Les marques d'amphores notamment au nom de Publius Veveius Papus ont permis de localiser l'origine du chargement : la région de Terracine dans le sud du Latium où des récipients identiques comportant les mêmes estampilles furent retrouvés sur leurs lieux de fabrication.

L'étude détaillée de la coque, préservée dans un état de conservation exceptionnelle, a permis de préciser les caractéristiques de ce grand navire qui apparaît semblable au grand voilier figuré sur la mosaïque des thermes de Thémétra.

Fouille : A. Tchernia, P. Pomey, CNRS, Centre Camille Jullian.

Photos : CNRS, Centre Camille Jullian.