LES ÉPAVES DE LA POINTE DE LEQUIN

Sur la côte nord de l'île de Porquerolles, la pointe rocheuse située non loin d'un abri d'accès dangereux par la tempête est à l'origine des naufrages multiples qui ont précipité dans les profondeurs quatre navires antiques :

· L'épave Pointe Lequin 1A : épave grecque du VIe siècle avant J.-C.
· L'épave Pointe Lequin 1B : épave massaliète du début du Ve siècle avant J.-C.
· L'épave Pointe Lequin 2 : fin du IIe siècle - début du IIe siècle avant J.-C.
· L'épave Pointe Lequin 3 : milieu du premier siècle après J.-C.

L'épave Pointe Lequin 1A

Ce navire de l'époque archaïque transportait du vin et de la vaisselle à destination de Marseille. Son chargement était composé de coupes à boire de type ionien et attique à figures noires, de lampes, d'amphores attiques, de vases et de statuettes. Un lot d'amphores vinaires principalement originaires de Grèce orientale complète cette cargaison qui date de la deuxième moitié du VIe siècle av. J.-C.

Coupes de type ionien, prépondérantes dans la vaisselle de table trouvée dans le navire.
Les coupes étaient transportées empilées dans des jarres.
Céramique grecque à figures noires : coupe à yeux. Thésée et le Minotaure.

La céramique attique, datée des années 520-510 et dont on dénombre plus de six cents objets, est essentiellement représentée par des coupes Bloesch C parfois décorées d'un motif en médaillon (gorgone, sphinx, serpent, coq, lion) et par des coupes à yeux de format varié.

L'épave Pointe Lequin 3

Statuette en bronze.

Amphore Dressel 2/4 de Tarraconaise (Espagne).

Photos : Philippe Foliot (CNRS/CCJ), et Luc Long (DRASSM)