L'ÉPAVE DE CARRY-LE-ROUET

C'est une cargaison de blocs de pierre destinés à la construction que transportait le navire qui fit naufrage, au IIe siècle avant J.-C., dans l'avant-port de Carry-le-Rouet.
Dans l'Antiquité, les matériaux de contruction ont fait l'objet d'un trafic important par voie maritime, solution bien plus économique que le transport terrestre.
Dégagé et étudié dans les années 83-84, le chargement se compose de 24 monolithes assez symétriquement ordonnés et pesant en moyenne chacun près d'une tonne. Il provient des carrières de Ponteau-Lavera. (Martigues, Bouches du Rhône)
Les pierres ont été dégagées et nettoyées afin de pouvoir étudier les inscriptions, marques de carrier et traces d'extraction. Plusieurs blocs portaient des inscriptions grecques et notamment les monogrammes alpha-rhô et gamma-alpha-rhô.

On remarque les mêmes marques sur les vestiges en calcaire rose du rempart hellénistique de Marseille.


Ce chargement a fait l'objet d'une couverture stéréophotogrammétrique.

Mise en place d'un triangle de référence pour la prise de vue stéréophotographique.

Prise de vue stéréophotographique avec deux appareils Hasselblad montés sur une platine d'aluminium.

L'épave de Carry-le-Rouet est présentée au
Musée des docks romains de Marseille.

Fouille : Luc Long, DRASSM : Photos : Yves Gladu