L'ÉPAVE DE BAGAUD 2

Située par 18 mètres de fond au nord de l'île de Bagaud (entre Port-Cros et Porquerolles), cette épave se présentait comme une masse concrétionnée.

Ce concrétionnement généralisé de l'épave doit son origine au chargement de fer que transportait le navire sous forme de petits lingots de 2 à 3 Kg, témoignage du commerce des matières premières d'Ouest en Est dans l'Antiquité (fin du IIe et début du Ier siècle av. J.-C.).

Lingot d'étain



Lingot d'étain, détail des timbres à l'effigie d'Hermès.
Selon l'inscription circulaire, iI s'agirait de Celtes, et plus précisement d'"Hypoceltes" groupés,
pour l'exploitation commerciale de cet étain, autour d'un grec nommé Herakleidès.

Fouille : Luc Long, DRASSM