Bellac
Châsse

Atelier hispano-limousin.
Vers 1130.
H. 20 ; L. 26 ; La 11,7.
Eglise de l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge. Trésor.
Classée M.H. 20.06.1891.
Exposée à Paris et à New York en 1995 et 1996.




pignon droit pignon gauche
médaillon 1 médaillon 2 médaillon 3
médaillon 4 médaillon 5 médaillon pignon gauche

Cette châsse est le plus ancien reliquaire en forme de sarcophage connu et le premier objet attribuable aux ateliers de Limoges. Exemple unique qui ne connaîtra aucune postérité, cette oeuvre se présente sous la forme d'une maisonnette au toit en bâtière. Elle est décorée de douze médaillons bombés de cuivre champlevé, émaillé, dont trois ont disparu d'une époque indéterminée, présentant une iconographie d'inspiration évangélique. Ces divers éléments, symétriquement disposés, sont séparés les uns des autres par des pierres taillées, du verre et des intailles antiques montées en cabochon suivant la logique imposée par la forme même de l'objet.
Ce reliquaire fut peut-être exécuté pour la Chapelle des Comtes de la Marche dans le château de Bellac, chapelle qui dépendait de l'église Saint Sauveur, aujourd'hui sanctuaire paroissial de l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge.