Site Rose-Valland
Musées Nationaux Récupération

 

Spoliations et Restitutions : aperçu historique

    En 2008, le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère des Affaires étrangères et européennes, la direction des Musées de France et la Réunion des musées nationaux en collaboration avec le musée d'Israël à Jérusalem organisaient une exposition A qui appartenaient ces tableaux ? qui s'est tenue au musée d'Israël du 18 février 2008 au 3 juin 2008 puis au musée d'Art et d'histoire du Judaïsme de Paris du 24 juin 2008 au 28 septembre 2008.

    Cette exposition, qui présentait 53 tableaux évoquant chacun divers aspects de la spoliation puis des restitutions en France, était accompagnée d'un catalogue bilingue français et anglais rédigé par Isabelle le Masne de Chermont, conservateur général du patrimoine et Laurence Sigal-Klagsbald, directrice du musée d'Art et d'histoire du Judaïsme de Paris, et édité par la Réunion des musées nationaux (ISBN 978-2-7118-5543-8). Les peintures exposées sont présentées en ligne sur le site Internet du musée d'Israël à Jérusalem.

    Grâce à l'amabilité des deux auteurs et à la compréhension de l'éditeur, il nous est possible de reproduire ici certaines introductions du catalogue. Nous les en remercions vivement :

  • Introduction
  • Le pillage des oeuvres d'art en France pendant l'occupation : des actions organisées et de grande envergure
  • L'ampleur des restitutions de l'après-guerre : la politique de reconstitution des patrimoines artistiques des pays occupés
  • Les nouvelles approches de la spoliation des oeuvres d'art des années 1990 à aujourd'hui
  • Introduction
  • Art looting in France during the occupation : far-reaching and concerted actions
  • The large scale of post-war restitution : the restoration policy of the cultural heritage of the occupied countries
  • New approaches of art looting from the 1990s till today

NB. Nous ne reproduisons ici que le texte, sans les reproductions illustrant l'ouvrage. Pour cette raison, nous n'avons par indiqué la pagination ; dans le catalogue, le système de notes est publié à la fin de l'ensemble des introductions ; par commodité, nous les faisons figurer ici à la fin de chaque texte ; il en résulte que les appels de notes ne commencent pas nécessairement au numéro 1.