Mille monuments du XXe siècle en France

Le patrimoine protégé au titre des monuments historiques

Immeuble 7, rue Méchain, Paris XIVe
cage d'escalier, par Rob Mallet-Stevens
Phot. Inv. D. Lebée
© Inventaire général, ADAGP, 1998

 

 

 

 

 

 

Ce corpus constitue un recueil d'actes administratifs (décrets et arrêtés), signés en conformité de la législation sur les Monuments historiques, telle qu'elle a été appliquée et interprétée depuis le 31 décembre 1913.

Il recense 1009 monuments construits et protégés au XXe siècle - stations de métro, aqueducs, boutiques, halles, synagogues, jardins, cinémas, piscines, villas, cités ouvrières, ateliers d'artistes, usines hydrauliques, oeuvres d'architectes ou d'ingénieurs célèbres ou moins connus - c'est un premier bilan de l'état de connaissance et de la sensibilité à l'égard du patrimoine architectural le plus récent.

Il reste à préciser ce qu'il faut entendre par « XXe siècle ». Dans le cadre de cette opération, c'est une période d'histoire qui commence le 1er janvier 1900. La datation des édifices, établie d'après l'année du début des travaux de construction, fait écarter de ce recensement des monuments tels que les deux palais et le pont inaugurés à Paris pour l'Exposition universelle de 1900 ou encore le pont transbordeur du Martrou, à Rochefort, mis en service en 1900 mais érigé à partir de 1898. Sont retenus, au bénéfice du doute, des monuments, notamment des magasins de commerce, à la datation incertaine : « vers 1900 ».

Le corpus ne comprend que les monuments protégés avant la fin de l'année 1995.

Visitez aussi l'exposition : Mille monuments du XXème siècle en France