Les grands phares du littoral de France

Objets et matériels techniques et scientifiques : pétrole : lampes et brûleurs

 

Brûleurs à vapeur de pétrole

L'utilisation du pétrole laissait prévoir que des éclairages importants pouvaient être obtenus par l'emploi de sa vapeur, avec le grand avantage d'éliminer l'emploi d'usines de fabrication du gaz d'huile. Le transport et la manipulation du combustible s'en trouvait fortement simplifiés. Le service des phares se détachait ainsi de sa fabrication. Les premiers brûleurs à vapeur de pétrole seront mis en service en 1898 avec des manchons coudés de Ø 30 mm. Au fur et à mesure les dimensions seront agrandies pour obtenir des brûleurs de Ø 55 et de Ø 85 mm. Après la guerre, le principe sera légèrement revu. Il entraînera l'utilisation d'appareils de Ø30mm, Ø50 mm et Ø 80 mm.

Lampes à pétrole à mèche

Ces lampes seront utilisées comme feux de secours pour les groupes à vapeur de pétrole.

- lampe à réservoir cylindrique de 1ère génération (après 1900.) : ce modèle se distingue par son poids, par la présence d'une cheminée interne de ventilation et par un épaulement permettant la mise en place du cylindre sur le support de la lampe. Le réservoir est en laiton brasé. Le bec de la lampe est uniquement cylindrique.

- lampe à pétrole modèle Aladdin de 1ère génération avec manchon : sans cheminée intérieure avec épaulement et manchon. Le réservoir est en laiton brasé. Le bec possède son aération latérale (système "Aladdin"). Il n'y a donc plus besoin de cheminée interne. Le réservoir est assez lourd.

- lampe à pétrole modèle Aladdin de 2ème génération avec manchon : même modèle que le précédent, mais sans cheminée ni épaulement, d'un poids plus léger en laiton repoussé. Bec en acier inoxydable.

- lampe modèle Aladdin de 3ème génération sous catalogue n° 14 avec manchon : même modèle que le précédent, avec réservoir très léger en laiton repoussé. Bec en tôle de laiton découpé. au catalogue du STPB jusque dans les années 1980.