Phot. P. Tournaud - (c) Monuments historiques, 2001
Cadran du régulateur astronomique décimal Dent
L'instrumentation scientifique de l'observatoire astronomique du château d'Antoine d'Abbadie
Hendaye

Album complet

En 1858, Antoine d'Abbadie (1810-1897) fait construire par l'architecte Clément Parent un observatoire astronomique et géophysique à Aragorry (aujourd'hui sur la commune d'Hendaye). Viollet-le-Duc et Duthoit édifient ensuite, à partir de 1864, un château sur ce site. Membre, puis Président de l'Académie des sciences, d'Abbadie lègue à sa prestigieuse Compagnie le château néogothique et le domaine d'Abbadia. Une clause particulière du legs engage l'Académie à poursuivre les travaux astronomiques initiés par le savant défunt. Quatre générations d'observateurs arpentent le ciel nocturne sur ce bout de corniche basque jusqu'en 1975. Les vestiges instrumentaux de cette recherche sont alors abandonnés dans les caves.

En novembre 2000, dans le cadre d'une convention passée entre les ministères de la Culture et de la Recherche, une mission chargée de l'inventaire du patrimoine astronomique intervient à Abbadia à la demande de l'Académie des sciences. Environ 80 objets sont "exhumés" à cette occasion. Les instruments retrouvés témoignent du militantisme du créateur de l'observatoire pour la décimalisation de la mesure de l'angle et du temps. Mais à cette instrumentation exceptionnelle qui fait de l'observatoire d'Abbadia le premier et l'unique observatoire décimal, s'ajoute un fait rarissime pour un établissement de recherche : la conservation des éléments de la chaîne de mesure et d'enregistrement du temps devenus, objets-témoins des mutations technologiques.

Le 25 octobre 2001, le cœur de cet ensemble instrumental a été classé au titre des Monuments historiques. La redécouverte, l'inventaire et l'étude de ces objets scientifiques ont redonné une lisibilité aux travaux scientifiques d'Antoine d'Abbadie, leur protection, restauration et présentation au public ne feront que révéler d'avantage l'exceptionnel patrimoine de ce lieu magique.



Pour en savoir plus...
La lettre de l'OCIM. Le patrimoine de l'Astronomie, n°84 novembre-décembre 2002, Office de Coopération et d'information muséographiques, Dijon, 2002.

[monumental] Le domaine d'Abbadia : M.-A. Sire, Histoire du domaine ; B. Voinchet, La restauration du château d'Abbadia ; J. Davoigneau, L'instrumentation scientifique et l'observatoire d'Abbadia. Numéro annuel 2002 revue scientifique et technique des monuments historiques. Centre des monuments nationaux / monum, Editions du patrimoine, Paris, 2002.